ISF : Darmanin « favorable » à une taxation des « produits ostentatoires »

Politique

Le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin, s’est déclaré, dimanche 1er octobre, « favorable » à une taxation des « produits ostentatoires », tels que les yachts, les grosses cylindrées ou les jets privés, dans le cadre de la réforme de l’impôt sur la fortune (ISF).

« Ce qui est productif pour l’économie ne sera pas surtaxé, et ce qui est une valeur immobilière ne sera pas plus taxé, simplement comme avant. Je suis favorable à la taxation des produits ostentatoires », a déclaré M. Darmanin, sur BFM-TV.

« S’il y a, ici ou là, de la part de la majorité parlementaire, des volontés de correction, et notamment sur les signes ostentatoires de richesse, à condition que ce ne soit pas la farfouille aux idées les plus farfelues, personnellement j’y suis favorable », a ajouté le ministre des comptes publics.

En revanche, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, s’était prononcé un peu plus tôt contre toute modification de la réforme de l’ISF, invitant à ne « pas ouvrir la boîte de Pandore qui consisterait à fracasser les riches pour aider les pauvres », dans la journée du Grand Jury sur RTL-LCI-Le Figaro. M. Le Maire avait cependant ouvert la porte à une adaptation de la fiscalité existante sur certains produits particuliers, tels que les yachts ou les grosses cylindrées.

 

Le projet de budget 2018 prévoit de transformer l’ISF, qui touche aujourd’hui 351 000 foyers, en « impôt sur la fortune immobilière » (IFI), de façon à exempter de taxes les valeurs mobilières et les placements (actions, assurance-vie…).

Critiques de la majorité

Cette mesure, censée stimuler l’activité en encourageant les contribuables les plus aisés à investir dans « l’économie réelle », devrait entraîner un manque à gagner de près de 3,2 milliards d’euros pour l’Etat.

Cette réforme suscite de nombreuses critiques, notamment au sein de la gauche, qui a dénoncé un « cadeau » fiscal pour les ménages les plus fortunés, sans garantie sur les retombées économiques du nouveau dispositif. Mais elle a également rendu dubitatifs plusieurs députés de la majorité, dont le rapporteur du budget, Joël Giraud, et le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy.

« J’ai toujours été pour l’intégration des œuvres d’art dans l’ISF », a assuré le député de Loire-Atlantique dans l’émission « Dimanche en politique », sur France 3, regrettant que les milieux spécialisés s’y soient opposés. « Pour les yachts de luxe, ça paraît logique », a-t-il ajouté, même si « vous allez avoir pour les yachts de luxe () des chantiers navals français qui réparent et construisent ces yachts de luxe qui vont dire : non, ne faites pas ça.” »


Lire la suite : ISF : Darmanin « favorable » à une taxation des « produits ostentatoires »


Articles en Relation

Covid-19: le gouvernement a négligé notre manière d'agir (et de penser) Le Premier ministre français Édouard Philippe et le ministre français des Solidarités et de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse à P...
Élection municipale à Paris: qui propose quoi en matière de logement À Paris, toutes les conditions sont réunies pour contraindre les ménages à consacrer une part de plus en plus importante de leur budget au logeme...
Dis-moi comment tu envisages la fin du monde, je te dirai pour qui tu votes L'Ifop et la Fondation Jean Jaurès ont lancé en octobre 2019 une enquête sur l'adhésion à la thèse de l'effondrement de notre civilisation à brève éch...
Fallait-il une crise pour que l'on ouvre les yeux sur celles et ceux qui «sauven... À l'hôpital Émile-Muller de Mulhouse, le 24 mars 2020. | Sébastien Bozon / AFP Beaucoup ne semblent réaliser que maintenant combien notre vie co...
Le président Macron veut lutter contre les ingérences de la Turquie en France Attendu à Mulhouse, son discours devrait aborder le thème de la reconquête républicaine, selon l'Élysée. | Ludovic Marin / AFP  Inquiétude ...
Le retour des deux gauches irréconciliables Benoît Hamon, gagnant de la primaire de la gauche, et Manuel Valls, candidat défait, à l'ancien siège du Parti socialiste, rue de Solférino (Paris) le...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA