Groenland : l'instabilité de la calotte glaciaire filmée par des drones

Environnement

Des chercheurs ont réalisé les premières observations par drone des fractures en formation sous les lacs du plus grand contributeur à l'élévation du niveau des océans, situé au Groenland. Ces lacs apparaissent suite à la fonte du glacier, qui est la deuxième plus grande calotte glaciaire au monde. Et cela pourrait causer une grande instabilité.

La deuxième plus grande calotte glaciaire au monde se trouve au Groenland. Elle est la première contributrice à l'élévation du niveau des mers, avec un milliard de tonnes de glace perdues chaque jour. Et cela pourrait s'accélérer. En effet, des chercheurs de l'université de Cambridge ont mis en évidence que les lacs constitués de glace fondue causent la formation de nouvelles fractures sur le glacier, et aggravent les fractures déjà existantes.

L'eau fondue provoque la fonte du glacier

Lorsque la température grimpe, généralement en été, des centaines de lacs se forment sur la calotte glacière du Groenland. Ce phénomène est parfaitement normal, mais il s'amplifie avec le réchauffement climatique. Or, quand ces lacs rencontrent les fissures présentes dans la glace, ils s'y engouffrent. Des cascades d'eau se répandent alors à l'intérieur du glacier. Cette eau étant plus chaude que la glace, elle la réchauffe. Et cela fragilise la structure.

Un moulin est une cavité formée par l'écoulement d'eau fondue. © Poul Christoffersen

Un moulin est une cavité formée par l'écoulement d'eau fondue. © Poul Christoffersen


L'équipe de recherche de Cambridge a aussi pu observer que certaines fractures se propagent. Ainsi, elles se rapprochent des lacs, qui se vident plus facilement et plus rapidement. Les données obtenues par drone permettent de voir l'eau fondue creuser la glace et y ouvrir de nouvelles brèches. En seulement cinq heures, ils ont pu constater que cinq millions de mètres cubes d'eau (l'équivalent de 2.000 piscines olympiques) ont été drainés par une fracture, causant la formation d'une nouvelle cavité.

Ces cavités sont nommées des moulins. Ce sont elles qui permettent à l'eau de descendre jusqu'au plus profond du glacier. Dans une précédente étude, ces mêmes chercheurs avaient démontré que l'eau arrivant à la base de la calotte glacière provoque une accélération soutenue de sa fonte, en s'étendant bien plus loin dans la calotte que ce que l'on pensait.


Source : Groenland : l'instabilité de la calotte glaciaire filmée par des drones


Articles en Relation

Cet arbre australien est aussi venimeux qu'une araignée En Australie, de nombreux animaux sont venimeux, tout comme les plantes ! Des scientifiques ont analysé la neurotoxine produite par le Gympie-Gympie, ...
Quel est le plus vieil arbre du monde ? Les scientifiques connaissent plusieurs spécimens d'arbres individuels les plus vieux du monde mais des populations clonales ont des systèmes racinair...
Les digues ne nous protégeront pas de la hausse du niveau de la mer Une vague s'écrasant sur la digue de Lomener à Ploemeur en Bretagne le 5 février 2014. | Frank Perry / AFP  Il existe des solutions d'adapt...
Australie : la canicule va s'intensifier avec des pics de chaleur prévus à 45 °C L'Australie bat malheureusement des records de chaleur, enregistrant ce mardi une moyenne de 40,9 °C. Le thermomètre s'affole et d'autres températ...
Communiquez avec votre chat grâce à une méthode approuvée scientifiquement Communiquer avec votre chat pourrait être aussi simple que de cligner des yeux. Littéralement ! C'est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude pu...
La Bretagne et l’évolution de ses plages depuis 60 ans Des géographes publient pour la première fois une étude s'intéressant au littoral breton et plus particulièrement à l'évolution de l'érosion côtiè...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA