Comment bien choisir son lave-vaisselle

Vie Pratique

En finir sans effort avec les piles d'assiettes sales, les monceaux de verres à pied souillés et les fait-tout gras, c'est la promesse des lave-vaisselles ; tour d'horizon de ces appareils, plus variés qu'on ne le pense à première vue.

Malgré son indéniable côté pratique, le lave-vaisselle reste encore un appareil de confort. En effet, alors que les Français possèdent presque tous un lave-linge (97 % de taux d'équipement) ou un réfrigérateur (98 %), ils ne sont en revanche que 66 % à profiter d'un lave-vaisselle selon les chiffres du GIFAM (Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager). Encore considéré comme un équipement de confort, son acquisition se fait après l'achat des indispensables appareils de soin de linge, de conservation ou de cuisson des aliments répondant à des besoins bien plus primordiaux.

 

Encastré, le lave-vaisselle se fait discret. (© Siemens)

Encastré, le lave-vaisselle se fait discret. (© Siemens)

Ce n'est pourtant pas ce qui effraie les fabricants qui n'hésitent pas à innover pour proposer des appareils toujours plus sophistiqués, plus pratiques, plus économes et meilleur marché. De nos jours, on peut en effet trouver sans trop d'efforts des lave-vaisselle pour moins de 300 €. Bien évidemment, plus on monte en prix et plus les fonctionnalités sont nombreuses. Les modèles les plus chers dépassent allègrement 2 000 €.

Tous les lave-vaisselle ne sèchent pas de la même façon

Dans les faits, un lave-vaisselle demeure un appareil des plus simples. Il se présente sous la forme d'un gros cube et quand on l'ouvre, on trouve (dans l'immense majorité des cas) un bras de lavage rotatif dans la partie inférieure de la cuve et très souvent un deuxième dans la partie supérieure. En tournant, ils aspergent les ustensiles avec de l'eau et avec du détergent durant le lavage. Précisons que l'eau est utilisée en circuit fermé et qu'elle est récupérée dans la cuve pour être réutilisée.

 

C'est ici que la magie opère. (© Whirlpool)

                             C'est ici que la magie opère. (© Whirlpool)

Une fois l'opération terminée, vient une première phase de rinçage ; l'eau de lavage maintenant sale est évacuée — après avoir été filtrée — et de l'eau claire vient rincer les ustensiles. Souvent, un cycle de régénération vient en complément éliminer le calcaire — pour éviter les traces sur les verres transparents — à l'aide d'eau et de liquide de rinçage. On passe alors au séchage ; l'eau sous forme de vapeur est condensée — on la rafraîchit pour lui donner sa forme liquide — pour être récupérée avant d'être expulsée hors de l'appareil. Cette opération varie selon les lave-vaisselle.

  • La condensation extérieure : la vapeur d'eau atteint naturellement la paroi supérieure ou elle condense. Une pompe l'évacue ensuite du lave-vaisselle. Cette méthode est la moins énergivore.

  • La condensation à eau : comme dans les lave-linge séchants, de l'eau froide abaisse la température d'un condenseur et la vapeur d'eau retrouve sa forme liquide. Par gravité, elle est dirigée vers une pompe qui la rejette à l'extérieur de l'appareil.

  • La condensation naturelle : cette fois, ce sont les parois intérieures de la cuve qui forment le condenseur. La vapeur d'eau retrouve sa forme liquide et, encore une fois, elle est évacuée par une pompe. C'est le système le plus gourmand en énergie.

Pas si aquavore que cela

Le lave-vaisselle n'est pas seulement pratique ; il sait se montrer économe en ressources. En effet, on estime que la lessive à la main demande 5 fois plus d'eau qu'un lavage en machine. Bien évidemment, tout ceci est à relativiser selon les habitudes de chacun (utilisation d'un double bac ou d'un filet d'eau pour le rinçage, par exemple) mais les lave-vaisselle ne sont plus les gouffres écologiques qu'ils ont pu-être... à condition de bien les utiliser et de ne pas lancer un cycle pour 3 couverts et une casserole. À titre d'information, un programme sur les appareils d'aujourd'hui demande entre 10 et 15 litres d'eau.

Qui plus est, les progrès de la technologie permettent à certains modèles de limiter encore leur consommation grâce aux programmes automatiques. Un capteur de turbidité analyse la saleté de l'eau pour que le lave-vaisselle continue le cycle de lavage ou enclenche un cycle de rinçage en fonction des informations reçues.

Tout ne passe pas au lave-vaisselle

Aussi pratique qu'il soit, le lave-vaisselle est parfois contre-indiqué. Il est préférable d'éviter de l'utiliser pour la vaisselle fragile, dont les verres en cristal que les chocs (thermiques et autres) risquent d’abîmer. Dans le même ordre d'idées, la vaisselle décorée ou avec des liserés métallisés n'apprécie pas le lavage en machine. Les couteaux de cuisine, s'ils sont mis au lave-vaisselle, verront leur tranchant s'émousser. Il vaut mieux laver les ustensiles en bois (et les couverts avec des manches en bois également) à la main ; les cycles de lavage sont bien trop longs pour qu'ils sortent indemnes de ce traitement. Le revêtement anti-adhésif des poêles et des casseroles ne supporte pas le lavage en machine. Enfin, on évitera aussi de placer les ustensiles en fonte au lave-vaisselle pour éviter qu'ils rouillent.

On dit souvent qu'il ne faut pas mettre de plastique au lave-vaisselle ; cela ne pose pas de problème si l'ustensile porte le symbole qui signifie qu'il peut passer à la machine. Si ce n'est pas le cas, mieux vaut se contenter du lavage à la main pour éviter une déformation du récipient et de devoir gérer tous les ennuis que cela peut générer. Attention, le plastique sèche moins bien que le verre, ou la porcelaine.

Enfin, un lave-vaisselle ne fait pas de miracle contre la vaisselle trop sale. Le plat de lasagne familial avec son fromage cuit collé aux parois se lave à la main.....

Lire la suite de cet Article sur Lesnumerques.com - Comment bien choisir son lave-vaisselle

Articles en Relation

Comment évacuer l'air chaud d'un climatiseur mobile ? De plus en plus compacts et puissants, les climatiseurs mobiles permettent de refroidir une pièce en quelques minutes. Mais comment faire pour évacuer...
10 aliments à ne pas mettre au micro-ondes Si le micro-ondes est bien pratique pour réchauffer la plupart des aliments, il est toutefois fortement déconseillé d'y faire cuire certains produ...
Drone : où a-t-on le droit de les faire voler en France ? L'utilisation de drones de loisir est de plus en plus encadrée : formation obligatoire, zones interdites de survol, diffusion des vidéos... Ce qu'...
Les recettes du confinement, partie 1 Pas besoin de grand-chose pour se régaler. | Asnim Asnim via Unsplash Sous-doué·es des fourneaux et autres parents débordés, voici une (pre...
10 terrasses parisiennes pour ravir les gastronomes Terrasse de l'Apicius, dans le VIIIe arrondissement. | Romain Laprade  Une sélection de tables de qualité pour retrouver la joie d'aller au rest...
Comment protéger sa vie privée en ligne ? Applications espionnes sur smartphones, des cookies dans un navigateur qui collectent nos habitudes ou encore des réseaux sociaux qui ouvrent la p...

PLUS D'ARTICLES

VIATOR ACTIVITES

BONNES AFFAIRES