Cinq concerts mythiques des Rolling Stones

Loisirs

1. Hyde Park (Londres) en hommage à Brian Jones – 5 juillet 1969 Un concert gratuit est prévu de longue date dans le parc au cœur de Londres. Les Rolling Stones veulent présenter au public leur tout nouveau guitariste, Mick Taylor, qui remplace Brian Jones, le fondateur du groupe, évincé quelques semaines plus tôt. Or, le 3 juillet 1969, Jones est retrouvé mort dans sa piscine dans des circonstances mystérieuses. La fête se transforme en recueillement pour les 300 000 spectateurs présents. Mick Jagger lit l’Adonaïs de Percy Shelley. Pour certains, cette soirée marque la fin des insouciantes sixties.2. Festival d’Altamont (Californie du Nord) – 6 décembre 1969 Les Stones veulent créer leur propre festival en réaction à Woodstock auquel ils ne sont pas invités, leurs paroles étant jugées trop agressives pour un événement au message pacifique. Le circuit automobile d’Altamont, à 60 kilomètres de San Francisco, est choisi en catastrophe deux jours avant le concert, après le refus de nombreux lieux d’accueillir l’événement. L’ambiance est électrique : dans le public comme au sein des Hells Angels chargés d’assurer la sécurité, l’abus de drogues cause d’importants débordements de violence qui conduisent à la mort d’un homme, Meredith Hunter, pendant que le groupe joue Sympathy For The Devil.3. Forest National (Bruxelles) – 17 octobre 1973 Pendant leur tournée européenne de 1973, les Stones sont interdits de séjour en France, en raison des démêlés avec la justice de Keith Richards et Anita Pallenberg concernant leur usage de drogues. Le groupe décide alors de jouer à Bruxelles pour le public français. Un train est même affrété par la radio RTL. Les prestations scéniques du groupe sont à leur apogée, et ce concert est considéré pour beaucoup comme le meilleur de toute l’histoire du groupe, notamment en raison de la virtuosité du guitariste Mick Taylor.4. Beacon Theatre (New York) – 1er novembre 2006Pendant la tournée consécutive à la sortie de leur 22e album A Bigger Bang, les Rolling Stones planifient deux concerts dans un petit théâtre de New York les 30 octobre et 1er novembre afin que le réalisateur Martin Scorsese puisse les filmer et réaliser Shine A Light. C’est la seconde prestation qui sert de base au documentaire. La liste des chansons jouées est spécialement sélectionnée pour ces deux représentations uniques. Le groupe choisit également d’inviter sur scène Jack White pour jouer Loving Cup, ainsi que Buddy Guy pour une reprise de Muddy Waters.5. Festival de Glastonbury (Angleterre) – 29 juin 2013 Les Rolling Stones sont la tête d’affiche du plus célèbre festival d’Angleterre pour la toute première fois. Cet événement consacre la tournée triomphale du groupe qui fête son cinquantième anniversaire, après quelques concerts à Londres et New York en 2012 puis une tournée à guichets fermés en Amérique du Nord. En juillet, le groupe donne deux concerts exceptionnels à Hyde Park, à l’occasion desquels ils invitent Mick Taylor à remonter sur scène avec eux pour la première fois depuis 1975.Copyright photo à la une : ©Lebrecht/Rue des Archives

Article source

Lire la suite - Cinq concerts mythiques des Rolling Stones...

Articles en Relation

Les différences entre «La Chronique des Bridgerton» de Netflix et les livres Daphné et Simon, personnages principaux de la série. | Capture d'écran via YouTube Les romans de Julia Quinn ont servi de source d'inspiration, mais ...
Le véritable Q de «James Bond» était une femme Jonna Mendez en interview pour le New York Times, en 2017. | Capture écran via Facebook Sur les six agentes des services secrets étudiées dans la nou...
«Dexter» c'est nul, on le sait, et pourtant ça recommence Dexter, joué par Michael C. Hall. | Capture d'écran via YouTube ???????Après huit saisons inégales, la série fera bientôt son retour avec de nouveaux...
Ce que «Game of Thrones» doit à la Guerre des Deux-Roses Le roi Robert Baratheon et son équivalent historique, Édouard III. | Capture d'écran Game Of Thrones et National Portrait Gallery Pour sa saga, ...
«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent Jimmy Pursey, le leader de Sham 69 face à la foule de Victoria Park durant la grande manifestation Rock against Racism. | The Jokers Films  Odys...
«Tiger King», pas un personnage pour rattraper l'autre Joe Exotic et consorts ont attiré 34 millions de personnes devant leur écran outre-Atlantique. | Capture d'écran via YouTube  Très populaire sur...

RECHERCHE LOISIRS PAS CHER

TOP CINE DVD

BONNES AFFAIRES LOISIRS

TOP LOISIRS