un cardiofréquencemètre intégré dans le tissu des coureurs

Santé

Au CES 2019 de Las Vegas, Heartbit dévoilera la semaine prochaine un appareil intégré dans un T-shirt de course à pied, capable en temps réel de surveiller le coeur d'un sportif et de l'alerter à la moindre anomalie. C'est un algorithme conçu avec l'ordinateur Watson d'IBM qui se charge d'analyser les milliers de données envoyées chaque seconde.

Malgré le suivi des staffs médicaux de plus en plus pointus et des tests d’efforts réguliers, il arrive, hélas, que des sportifs soient victimes d’accidents cardiaques ou d'accident vasculaire cérébral à l’entraînement, pendant une course ou un match. Pour les prévenir et surveiller en temps réel le cœur d’un athlète, Heartbit a mis au point le premier appareil portable de surveillance cardiaque. Equipé de capteurs Bosch, combiné à l’intelligence artificielle d’IBM Watson, le dispositif en silicone se fixe sur un textile spécial de la marque, et en temps réel, il est capable d’enregistrer des mesures à une fréquence de 2 000 Hz par électrode, soit 10.000 points par seconde.

Pourquoi est-ce si innovant alors qu’on trouve déjà dans le commerce des cardio-fréquencemètres qui se placent au niveau du sternum mais aussi des vêtements connectés ? La grande nouveauté est que HeartBit intègre dans son T-shirt cinq électrodes avec un système à trois dérivations. C’est aujourd’hui le plus abouti des cardio-fréquencemètre portables, et il ne se contente donc pas d’afficher la fréquence cardiaque. 

Une application prévue pour iOS et Android

Grâce à ce système plus complet, qui compare les données anciennes du coureur, stockées dans le Cloud, aux mesures effectuées en temps réel, l’appareil est ainsi capable de détecter des anomalies, et d’émettre des signaux d’avertissements pour prévenir le coureur. En clair, qu’il s’agisse d’arythmie ou fibrillation atriale, le niveau de stress du cœur est surveillé de près, et au moindre signal inquiétant, le coureur est prévenu par sa montre ou son smartphone qu'il porte au poignet ou au bras. Beaucoup moins alarmant, et compatible avec des applications pour iOS et Android, l’appareil peut aussi prévenir l’athlète qu’il est en méforme dès l’échauffement, pour éviter ainsi que ce dernier ne se mette « dans le rouge » et se blesse.

Pour créer ce vêtement intelligent, Heartbit a travaillé avec le laboratoire de recherche en imagerie bioélectrique cardiaque de l’université de Pannonia en Hongrie, et c’est au CES 2019, qui aura lieu du 8 au 11 janvier 2019, à Las Vegas, que l’on pourra découvrir et tester ce vêtement.


Lire la suite : un cardiofréquencemètre intégré dans le tissu des coureurs


Articles en Relation

Pourquoi l’exercice physique empêche le cerveau de rétrécir Guillermo López Lluch, Universidad Pablo de Olavide « Mens sana in corpore sano », un esprit sain dans un corps sain. On utilise souvent cett...
Faire du sport lorsque l’on est malade ? Une fausse bonne idée (faites-en avant) Faire de l'exercice trop poussé pendant un rhume n'est pas une bonne idée. Maridav / Shutterstock John Hough, Nottingham Trent University C’...
Quels sont les risques d’attraper le Covid en pratiquant un sport ? Valérie Bougault, Université Côte d’Azur En France comme ailleurs, la pandémie de Covid perturbe notre quotidien depuis plus de deux ans ma...
Lesquels de nos Organes sont les plus menacés par la canicule ? Lesquels de nos organes sont les plus menacés par la canicule ? En période de chaleur, il faut se rafraîchir. ...
Pieds froids, mains glacées : faut-il s’en inquiéter ? Pieds froids, mains glacées : faut-il s’en inquiéter ? Le plus souvent, avoir les mains froides est désagréable mais ...
Les défis que le vol acrobatique impose aux corps des pilotes Accélérations et voltige mettent le corps des pilotes à rude épreuve. Copyright Paramount Pictures - Top Gun : Maverick, CC BY-SA Les défis que...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA