Après des mois de silence, Emmanuel Macron lance sa politique de la ville

Politique

Cela faisait des mois qu’ils attendaient qu’Emmanuel Macron s’exprime sur l’avenir des quartiers populaires. Des mois que les associations et les élus locaux manifestaient leur colère face à ce qu’ils ont vécu comme du « mépris » et de la « brutalité » de la part de l’exécutif. Depuis l’annonce, en juillet, des coupes dans le budget de la politique de la ville pour 2017, les mauvaises nouvelles se sont enchaînées pour les banlieues, comme la baisse de l’APL (aides personnalisées au logement) et le gel des emplois aidés. Le tout, sans un mot – ou si peu – de l’Elysée.

L’annonce de la sanctuarisation du budget en 2018 n’a pas suffi à apaiser les tensions. Au point qu’élus et associations ont organisé, le 16 octobre, à Grigny (Essonne), des Etats généraux de la politique de la ville afin de tirer le signal d’alarme. Un événement inédit. 

Lundi 13 novembre, le président de la République a décidé de rompre le silence. Au cours d’un déjeuner à l’Elysée avec une trentaine d’acteurs locaux, suivi d’une visite à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) puis à Roubaix (Nord), et avant un discours mardi à Tourcoing, il s’est adressé aux banlieues et à leurs habitants, qui représentent 5,5 millions de personnes réparties dans les 1 514 quartiers les plus pauvres, où le chômage est 2,5 fois plus élevé que la moyenne nationale.

Un temps fort pensé par M. Macron, aussi bien sur le plan symbolique – c’est de Clichy-sous-Bois qu’ont démarré les émeutes de 2005 après la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré – que politique. Depuis le début de son mandat, beaucoup de Français de ces quartiers populaires se disent inquiets ou déçus de son action, souvent taxée de profiter d’abord aux plus aisés.

« Emplois francs »

Pendant plus de deux heures, à Clichy-sous-Bois, M. Macron est donc allé au contact, dans le quartier du Chêne Pointu, bien mal en point et qui attend toujours sa réhabilitation, puis dans la rue Anatole-France qui a, elle,...


Lire la suite : Après des mois de silence, Emmanuel Macron lance sa politique de la ville


Articles en Relation

Irriter ne suffit pas : ce que le désarroi de la presse étrangère nous dit de l’... Pierre-Yves Modicom, Université Bordeaux Montaigne C’est peu dire que la formule « j’ai très envie d’emmerder les non-vaccinés », employée débu...
Qui sont-ils vraiment ? Portrait de Marine Le Pen - Documentaire Qui sont-ils vraiment ? Portrait de Marine Le Pen - Documentaire Ils sont tous candidats à la Présidence de la République, mais qui sont-ils vraime...
Le vote par Internet, une solution pour faire face à l’abstention en France ? Machine à l'essai, vote électronique, premier tour de la présidentielle, 2007. François et fier de l'Être/Wikimedia, CC BY Le vote par Internet...
À la recherche des classes moyennes : une chasse aux fantômes ? À la recherche des classes moyennes : une chasse aux fantômes ? L’appartenance à la classe moyenne est un élément-clé...
Zelensky superstar : le président ukrainien brille d’abord et avant tout par ses... Volodymyr Zelensky s'adresse à des partisans après le second tour des élections présidentielles à Kiev, en Ukraine, en avril 2019. (AP Photo/Vadim Ghi...
Joseph : « Le pouvoir du président Macron peut-il être menacé ? » La séparation des pouvoirs exécutif et législatif est au coeur de la démocratie française. Hobbit Art / Shutterstock Joseph : « Le ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA