Pour vos emplettes sur le web, l'app de votre banque sera bientôt obligatoire

High Tech

Acheter sur Internet est devenu pour beaucoup une habitude. Un numéro de carte bancaire, un code de sécurité reçu par SMS : hop, emballé c’est pesé. Cela dit, certaines franges de la population pourraient être exclues d’ici peu de ce confort.

Le mécanisme est facile d'utilisation et ne demande qu'un bête téléphone capable de recevoir des SMS. Las, il existe un problème fondamental : il est peu sûr. En effet, l'antédiluvien protocole SMS n'est pas très sécurisé et "cloner” une carte SIM pour recevoir des SMS est presque un jeu d'enfant. Il y a peu, le patron de Twitter en a d'ailleurs été victime . Et c'est bien là que se situe l'affaire. La deuxième directive européenne sur les services de paiement (dite DSP2) adoptée par le Parlement européen explique que le SMS “ne constitue pas une solution (…) conforme à cette nouvelle réglementation” en raison de la réplication possible des cartes SIM. Dès lors, cette solution va progressivement être abandonnée.

Des exclus de la banque

Pour le grand public équipé de smartphone, cela ne changera pas grand-chose. Une notification envoyée depuis l'app de sa banque aura le même effet. Mais cette directive laisse tout de même de nombreuses personnes sur le carreau, en premier lieu celles et ceux qui n'ont pas de smartphone. Sans app, pas de code ; et sans code, pas d'achat !

Aucune solution n'est véritablement proposée pour le moment. La Banque de France se contente de dire qu'après la première période de migration de 18 mois, “il conviendra de faire un point de situation en juin 2021 sur le résiduel des ‘clients utilisateurs de SMS OTP’ afin de déterminer la meilleure démarche à suivre compte tenu des exigences réglementaires de la DSP2".

Mais ces “cas particuliers résiduels”, comme les nomme la Banque de France, englobent également toutes celles et ceux qui ne pourront pas faire tourner l'app de leur banque sur leur smartphone, car trop vieux ou plus à jour. Un utilisateur Twitter souligne aussi l'impossibilité d'installer l'app de sa banque sur un téléphone Android qui n'est pas doté des services Google (au hasard les futurs téléphones Huawei, par exemple).

Bref, si “plus des trois quarts des utilisateurs et des transactions réalisées sur Internet” ne rencontreront pas de problème, il faudra rapidement trouver des solutions alternatives sous peine de creuser encore un peu plus le fossé numérique issu de l'illectronisme.


Source : Pour vos emplettes sur le web, l'app de votre banque sera bientôt obligatoire


Articles en Relation

Snapchat s'inspire de FaceApp avec son nouveau filtre Time Machine Poussant encore un peu plus loin le bouchon de la réalité augmentée et du machine learning, Snapchat permet à tout le monde de rajeunir ou de v...
Avec l'app Zao, l'ère du deepfake est arrivée Vendredi 30 août 2019, la Chine a changé le visage du monde. L'application Zao, gratuite mais uniquement téléchargeable sur l'App Store&nb...
Facebook : une nouvelle appli aspirant les données contre rémunération En début d'année, on apprenait que Facebook payait des adolescents pour avoir accès à leurs données. Un petit scandale plus tard, le réseau social r...
DeepNude : une appli dopée à l'IA pour déshabiller les femmes DeepNude est une application deepfake utilisant l’intelligence artificielle pour déshabiller les femmes sur des photos. Les créateurs ont dû la reti...
Facebook lance Threads, une app “Instagram” pour marcher sur les platebandes de ... Threads, la nouvelle messagerie instantanée de Facebook, propose aux utilisateurs d'Instagram un lieu d'échanges plus privé et personnalisable dédié...
Robotisation, IA : quels sont les métiers les plus menacés ? Robots manutentionnaires, chatbots qui répondent aux clients, voitures autonomes, intelligence artificielle : les machines sont appelées à remplir...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO