Vous ne savez jamais quel film regarder? Ce livre va vous aider

Loisirs

Extrait de «Movieland» de David Honnorat, chez Hachette Heroes. 

Après avoir imaginé le monde du cinéma à travers plus de 1.800 films représentés sur une carte géante, David Honnorat a transformé son poster en un livre indispensable pour poursuivre son voyage en terre cinéphile.

Avant tout, un peu de transparence: je connais bien l'auteur du livre dont il est question ici. Entre autres choses, nous avons tourné le même pilote d'émission de cinéma (projet resté dans les cartons) et il nous est arrivé de boire trop lors des mêmes soirées. Mais David Honnorat est moins un ami proche qu'un chic type dont j'admire tout autant la personnalité, la faculté d'analyse, l'humour pince sans rire et l'esprit d'entreprise.

Quand je l'ai rencontré, il venait de co-fonder Vodkaster, un réseau social de cinéma auquel je suis toujours accro, bien qu'il ait fini par embarquer vers d'autres aventures. Dans un monde parallèle, le service MovieSwap lancé avec brio par Vodkaster et co-imaginé par David permet aux cinéphiles du monde entier d'échanger leurs films à distance comme on se prête un DVD. Dans le monde réel, le financement du projet a fini par tomber à l'eau, mettant un terme à une aventure aussi ambitieuse que visionnaire

Si j'avais eu une idée pareille (impossible) et qu'elle avait fini par capoter, je crois que j'aurais eu du mal à rebondir. Mais il faut croire que David Honnorat a neuf vies. Entre autres projets, il a mûri dans son coin l'idée de Movieland, ou plutôt The Great Map of Movieland, un planisphère cinéphile reliant plus de 1.800 films incontournables par genre ou par thématique. Un prolongement nettement plus ambitieux du MovieMap, poster imaginé et conçu par lui-même il y a quelques années, sur lequel les 250 meilleurs films du monde (selon ce qu'en disait IMDb en juin 2009) étaient reliés les uns aux autres sous la forme d'un plan de métro.

Après 300 heures de travail, David Honnorat est venu à bout de cet incroyable poster, dont il a ensuite fait financer la production via une campagne de financement rondement menée. Movieland avait besoin de 5.000 euros; ce furent finalement 59.442 euros qui furent collectés. Tout le monde semblait avoir envie de placarder une telle affiche chez soi, et la vidéo de lancement y était sans doute pour quelque chose....

Lire la suite sur Slate.fr - Vous ne savez jamais quel film regarder? Ce livre va vous aider

Articles en Relation

Cinéma en ligne, y a pas que Netflix! Il y a même beaucoup mieux L'offre (légale) de cinéma en ligne est aujourd'hui pléthorique, et peut permettre à chacun·e d'avoir le plaisir de la découverte grâce au travail de ...
«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent Jimmy Pursey, le leader de Sham 69 face à la foule de Victoria Park durant la grande manifestation Rock against Racism. | The Jokers Films  Odys...

RECHERCHE LOISIRS PAS CHER

 

TOP CINE DVD

BONNES AFFAIRES LOISIRS

TOP LOISIRS