Voici l'ALF, le front partisan d'une défense musclée de la cause animale

Sociétés

En plein milieu de la nuit, sur une petite route de campagne vers Compiègne. Une dizaine d’individus habillés en noir, et cagoulés, se répartissent en petits groupes de deux ou trois avant de s’enfoncer dans la forêt. Les repérages ont été effectués quelques semaines plus tôt, avec aussi l’aide de Google Maps. L’opération ne doit durer que quelques minutes, pour ne pas se faire repérer. Dans l’obscurité, éclairées par quelques lampes, les scies commencent à attaquer les miradors en bois servant aux chasseurs. Petit à petit, les édifices tombent au sol, et sont sciés en plusieurs morceaux pour devenir inutilisables. Une fois la vingtaine de tours abattue, quelques bombes de peinture se mettent à taguer le sigle ALF sur les équipements saccagés. ALF pour Front de libération des animaux.

Créé dans les années 1960 en Angleterre, l’Animal Liberation Front se concentre à la base sur des actions anti-chasse, avant d’élargir son domaine d’activités sur la défense du droit des animaux. Si certains militants de la cause animale tentent à l’époque de passer par le légal et le parlement, l’ALF devient vite célèbre par des actions directes et illégales, comme l’attaque de laboratoires pharmaceutiques ou la libération d’animaux d’élevage par centaines, jusqu’à des opérations musclées anti-chasse. Très vite, la médiatisation des actions permet au mouvement de se répandre dans de nombreux pays comme en France.

«Nous sommes considérés comme des bouffons par les autres pays, assène Gaëtan(1) et activiste ALF en France dans une cellule de province. On fait surtout plus attention que certains groupes à l'étranger. En Angleterre, par exemple, ils vont directement au conflit physique, organisant même des battues de chasseurs. Il y a trop de risques en France, la législation déjà et puis les chasseurs ont tous les pouvoirs en forêt et sont protégés.»

Du militantisme ordinaire vers des cellules d’action

En France, les premières actions de l’ALF arrivent un peu plus tard que dans d’autres pays, comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Canada, mais son ancrage sur le territoire est bien réel. Gaëtan argue le fait que ses actions sont plus réfléchies et moins violentes, mais elles restent à chaque fois totalement illégales. Il y a un an et demi, lui et quelques autres sont arrêtés après avoir enlevé de force un chien maltraité par son propriétaire: un Rom. Résultat, Gaëtan écope de trois ans de mise à l’épreuve.


Lire la suite : Voici l'ALF, le front partisan d'une défense musclée de la cause animale


Articles en Relation

La «fête des célibataires», le plus gros jour de shopping qui épargne (encore) l... Le célibataire, targetté comme un pantouflard obsédé, est devenu un cœur de cible privilégié. | Thomas Lefebvre via Unsplash Tous les ...
Backpackers, quand sonne l'heure du retour en France Le retour en France est plein d'incertitudes. | Erik Odiin via Unsplash 47.000 jeunes obtiennent chaque année un permis vacances-travail. Après le vo...
Qui sont les célibataires d'aujourd'hui en France? Parmi les personnes n'ayant connu aucune période de célibat (d'au moins un an) depuis leur première relation amoureuse, 49% considèrent qu'«être en co...
La nostalgie amnésique de «la France d'avant» est un séparatisme de la majorité Un journal d'époque annonce la Caravelle, voiture mythique de Renault des années 1960. | Pixel2013 via Pixabay C'était mieux avant, vraiment? Mieux p...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA