Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook

Internet

Slate.fr publie en avant-première les résultats d'une étude menée depuis 2014 par trois chercheurs liés à l'Observatoire du Webjournalisme sur la manière dont les 18-24 s'informent, sur les réseaux sociaux notamment.

Facebook est devenu un lieu central des activités culturelles, informationnelles et communicationnelles sur internet. Au troisième trimestre 2016, d’après les chiffres communiqués par Facebook, il y aurait 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France dont 24 millions sur le mobile (et 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens). De quoi encourager institutions, associations et médias à l’investir pour y promouvoir et y véhiculer les contenus qu’elles produisent.

L’exposition à l’information peut y être volontaire (abonnements à des pages médias) ou accidentelle: un ami qui interagit avec un contenu d’actualité (like, partage, commentaire) et donc nous y expose dans notre fil d’actualités, ou alors un groupe auquel on est abonné qui va poster un contenu et/ou chercher à en discuter. Il est donc essentiel de questionner ces pratiques pour réfléchir à l’avenir de la presse d’information: quel(s) sens les jeunes donnent-ils à l’information à laquelle ils accèdent par Facebook, comment la perçoivent-ils et comment intègrent-ils ces pratiques dans des pratiques informationnelles plus larges?

Pour cela, nous avons diffusé un questionnaire et mené des entretiens qualitatifs auprès de 18-24 ans, une population fortement connectée qui est en train de construire ses propres pratiques numériques.                                 

Les pratiques d’information des 18-24 ans

Le premier enseignement de notre enquête est que les jeunes que nous avons interrogés (souvent étudiants) s’intéressent à l’actualité, déclarant à 39% estimer son suivi «essentiel» et 50% «assez important». Ils sont très majoritaires à faire de la recherche d’informations d’actualité une activité quotidienne et même pour 42% d’entre eux, une activité pluriquotidienne.

Cette activité se traduit dans les pratiques déclarées par une prédominance des supports numériques d’accès à l’information. Parmi ceux qui déclarent consulter régulièrement l'information (une ou plusieurs fois par jour), la distribution va crescendo en partant de la presse écrite et de la radio, vers la télévision, l’ordinateur et le smartphone. Sans surprise, plus on déclare suivre l'actualité tous les jours, plus on le fait sur des supports électroniques, mais avec une télévision qui résiste encore.

S’informer avec les réseaux socionumériques

Lorsque l’on interroge les 18-24 ans sur les canaux qui leur permettent d’accéder à de l’information en ligne, les réseaux sociaux arrivent très largement en tête des réponses avec plus de 73% des répondants qui indiquent accéder à l’actualité par les réseaux sociaux, fortement consultés sur les terminaux mobiles, au moins une fois par jour, supplantant les sites d’information, les applications mobiles et même leurs dispositifs d’alertes push. C’est bien un nouvel écosystème de la consommation d’information qui est en train de se mettre en place...

Lire la suite sur Slate.fr - Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook

Facebook

Articles en Relation

Le chemin de croix des humoristes 2.0 sur Facebook L'humour de la page «Complots faciles pour briller en société» semble rester obscur pour la modération automatique de Facebook comme pour celui de ses...

FOTOLIA BANQUE D'IMAGES

Fotolia  

PARTENAIRES INTERNET

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA