Vidéo : « Et si… la technologie nous rendait immortels ?

Actualités
The Conversation

Capture d'écran de la vidéo : « Et si la technologie nous rendait immortels » Anthony Barthélémy / Universcience / The Conversation France

Laurence Devillers, Sorbonne Université et Laurent Bibard, ESSEC
Et si… la technologie nous rendait immortels ?

Les premières applis permettant de « converser » avec un proche disparu font leur arrivée sur le marché. Une véritable économie de l’« immortalité numérique » commence à poindre. Tout cela repose sur les progrès en intelligence artificielle, couplés à l’accès sans cesse étendu à nos données personnelles… Doit-on craindre le potentiel addictogène d’un monde virtuel où les êtres chers ne meurent jamais ?.. Les questions autour des enjeux éthiques de l’immortalité numérique sont posées à Laurence Devillers, professeure en intelligence artificielle à Sorbonne Université et chercheuse CNRS et Laurent Bibard, philosophe, diplômé de Sciences Po Paris et directeur de la filière Management et philosophie à l’ESSEC.


Réalisation : Anthony Barthélemy. Coordination éditoriale : Yseult Berger et Benoît Tonson. Production : Universcience, en partenariat avec The Conversation France 2022.

Laurence Devillers, Professeur en Intelligence Artificielle, Sorbonne Université et Laurent Bibard, Professeur en management, titulaire de la chaire Edgar Morin de la complexité, ESSEC

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

Articles en Relation

Xénobots, biobots : doit-on avoir peur des « robots vivants » ? Xénobot prédit par l'IA puis frabiqué gâce à des cellules cardiques (en rouge) et épidermiques (en vert) de grenouilles, en surimpression avec ses...
« Smile to pay » : le système de paiement par reconnaissance faciale de Masterca... « Smile to pay » : le système de paiement par reconnaissance faciale de Mastercard suscite des inquiétudes ...
La reconnaissance faciale, du déverrouillage de téléphone à la surveillance de m... Comment marche la reconnaissance faciale? En fonction de la réponse, les risques de surveillance varient beaucoup. Jan Canty, Unsplash, CC BY L...

PLUS D'ARTICLES

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA