Sylvie aime se soumettre aux ordres de son maître - Histoire Erotique

Erotique

Sylvie aime se soumettre à son maître voissanaute et elle exécute tous ses ordres avec une excitation grandissante. Elle n’arrête pas de penser à ses aventures érotiques, même au travail et elle espère toujours trouver un message de son maître, qui lui lance un nouveau défi. Alors ce soir, juste avant de rentrer du travail, elle reçoit un message sur whatsapp « ce soir tu feras la vide-couilles sur le chemin de retour ». Sylvie est ravie et tout excitée par cette perspective. Le maître demande qu’elle enlève le soutif avant de partir et qu’elle porte le collier de chienne soumise qu’il lui a offert. Sans la laisse, car ce serait un peu trop provocateur. Sylvie va aux toilettes pour le faire. Elle se prend en photo ainsi pour prouver à son maître qu’elle lui obéit. Puis elle doit se rendre en ville, dans le quartier chaud. Elle savoure les regards des hommes sur elle, car ses gros seins bougent librement et visiblement sous sa robe légère. Cela l’excite et ses tétons pointent fortement à travers le tissu. Le maître la dirige dans un ciné porno au fond d’une petite ruelle sombre. Sylvie sent son cœur battre et sa chatte mouille encore davantage, car elle sait qu’elle vivra une aventure chaude en entrant.

La salle est toute petite et Sylvie voit qu’il y a quelques hommes éparpillés sur les rangées. Elle se dirige dans celle toute au fond, où il n’y a personne et elle se met tout au milieu. Sur l’écran, une femme est en train de vivre un gang-bang torride. Cela excite Sylvie et elle aime que son maître l’ait dirigé vers ce spectacle. Elle sent sa chatte mouiller et ses tétons pointer en voyant et entendant le plaisir de la vedette du film. Elle reçoit un message de son maître, la demandant d’ouvrir sa robe et de se caresser en matant le film. Alors Sylvie déboutonne sa robe et elle se trouve avec les seins exposés dans la lumière pâle de l’écran. Elle se caresse la chatte à travers son string, qui est déjà tout trempé de son jus. Avec l’autre main elle se masse les seins et elle tire sur ses tétons. La femme sur l’écran jouit encore en hurlant de plaisir, pendant qu’elle se fait arroser de foutre par de belles bites. Sylvie sent à son tour un orgasme monter et elle se caresse avec ferveur. Quand elle jouit, elle réussit à supprimer ses cris de plaisir, mais elle gémit fortement et sa chatte jouit en fontaine.

Quand Sylvie reprend son souffle, elle sursaute un peu, car elle constate que deux hommes se sont assis à côté d’elle, un de chaque côté. Elle se rend compte qu’ils l’ont vu jouir et qu’elle est toute nue devant eux, avec sa respiration toujours forte de sa jouissance et avec les cuisses aspergées de son jus et les seins qui pointent durement. Elle a honte, mais en même temps elle se rappelle ce qu’elle avait reçu comme instruction de son maître, de servir de vide-couilles. Alors comme une bonne chienne docile, elle met ses mains sur les deux braguettes de ses voisins, en fixant toujours l’écran devant elle. Elle est ravie de sentir deux bosses chaudes à travers les pantalons des hommes et elle gémit de plaisir quand les hommes ouvrent leurs braguettes pour elle. Elle prend en main deux grosses bites chaudes et déjà bien dures et elle commence à les branler lentement. Cela l’excite beaucoup et elle se met à respirer plus fortement.

C’est là que les hommes se mettent à lui peloter les seins, les cuisses et la chatte et elle gémit de plaisir en écartant les cuisses jusqu’à ce qu’elles frottent contre celles de ses voisins. Les caresses des hommes ne sont pas très tendres, on lui glisse des doigts dans la chatte, puis toute une main. Sylvie se tord sur son siège de honte, de douleur et de plaisir et elle branle avec vigueur les deux bites chaudes dans sa main. Quand la première se met à jouir, elle dirige les jets chauds sur ses cuisses et sur sa chatte béante et ruisselante après ce fist forcé. Elle gémit de plaisir en sentant ces giclées chaudes sur sa peau et elle sent un autre orgasme monter. C’est en ce moment, que l’autre homme commence à jouir et Sylvie ne peut pas s’empêcher de pousser des petits cris de plaisir en sentant encore des jets chauds de sperme sur ses cuisses. Elle jouit encore en haletant et en giclant à son tour des jets chauds de sa chatte.

Quand elle retrouve ses esprits, les hommes à côté d’elle ont disparu, il ne lui reste que leur sperme gluant et chaud sur ses mains, ses cuisses et sa chatte. Sylvie ne peut pas s’empêcher de lécher ses doigts pour savourer ce bon foutre parfumé. Elle regarde autour d’elle et elle constate que tous les hommes de la salle se sont retournés pour la mater au lieu de suivre le film sur l’écran. Sylvie a honte, mais elle est aussi fière de son aventure et elle est excitée, car elle sait que son maître sera content d’elle. Elle lui fait un message en racontant en quelques mots son aventure. Puis elle remet son string trempé de son jus et du foutre des hommes en place et elle reboutonne sa robe. Son maître la félicite et il annonce qu’elle a mérité une coupe de champagne pour ça. Il lui indique un bar juste en face du ciné et il demande qu’elle s’y rende.

Sylvie est contente, car les émotions lui ont donné soif. Le bar est assez peu fréquenté, une poignée d’hommes boivent l’apéro et ils regardent avec surprise cette belle bourgeoise entrer. Leurs regards deviennent plus excités, quand ils s’aperçoivent que la bourgeoise ne porte pas de soutif et que ses seins pointent à travers sa robe et qu’en plus elle porte un collier de soumise autour de son cou. Sylvie aime ces regards chauds et elle s’assoit au bar pour être bien visible pour tout le monde. Elle commande une coupe de champagne, mais avant même qu’elle n’est servie, la porte du bar s’ouvre et un groupe d’hommes entre. Sylvie comprend que ce sont les clients du ciné, qui l’ont suivi. Elle devient toute rouge de honte, mais aussi d’excitation et en sirotant son champagne, elle regarde ces hommes s’installer autour d’elle et elle se demande, lesquels d’eux elle a fait jouir tout à l’heure.

Elle se rend compte que sa position sur le tabouret fait remonter sa robe et elle voit quelques taches blanches sur ses cuisses, du sperme séché. Chaque fois qu’elle met son verre à la bouche, elle sent aussi le parfum de sa chatte et des bites qu’elle vient de branler sur sa main. Cela l’excite et elle a envie de faire encore la salope. Elle fait un message à son maître, lui décrivant la situation. Il répond « choisis quelques-uns et va sucer leurs bites aux toilettes ». Sylvie gémit d’anxiété et d’excitation devant ce défi torride. En ce moment, le barman lui amène une autre coupe de champagne et il annonce qu’elle a été offerte par des clients. Elle regarde autour d’elle et depuis une table, trois hommes trinquent vers elle. Alors elle prend sa coupe et se dirige vers ces hommes, le cœur battant fort.

Les hommes lui offrent une chaise et ils la félicitent pour son aventure au ciné. Ils ont tout vu et bien aimé. Sylvie rougit encore de honte, mais aussi d’excitation. Elle les remercie pour leurs compliments et elle leur raconte sa relation avec son maître et les défis qu’il lui donne à relever. Les hommes sont tout excités par son récit et elle sent des mains se balader sur ses cuisses. Elle gémit de plaisir et écarte un peu plus les jambes. On lui caresse la chatte à travers la culotte et l’homme s’exclame « la salope est trempe » ! Elle avoue qu’elle a jouit deux fois au ciné et qu’elle est encore excitée. Puis elle leur montre le message de son maître. Les hommes sont ravis et ils la demandent de les suivre aux toilettes.

Sylvie sent les regards de tous les hommes au bar sur elle, en suivant trois hommes aux toilettes, les seins ballotant et les tétons bien dressés. Et elle entend avec honte et excitation leurs commentaires crus à son égard. Les toilettes des hommes sont toutes petites et ça sent la pisse. Les hommes demandent qu’elle s’assoie sur la cuvette et qu’elle ouvre sa robe. Elle obéit et elle voit avec plaisir que les hommes ont sorti leurs portables et qu’ils la filment. Elle les demande de lui envoyer les vidéos et photos et elle leur indique son numéro de portable à elle. Ses étalons lui pelotent les seins et ils sortent leurs bites et les lui frottent sur le visage. Sylvie gémit en sentant la chaleur de ces bites encore semi-molles sur ses joues et ses lèvres et en humant leur parfum fort. Elle ouvre sa bouche et immédiatement on lui force une bite au fond de la gorge. Elle tousse, puis elle suce en faisant durcir la bite très vite. Puis elle tourne la tête pour en faire pareil avec une autre. Ainsi elle suce trois belles bites à tour de rôle, pendant que ses étalons la filment. Sylvie est tout excitée par cette situation et elle gémit de plaisir. Puis les hommes se mettent à jouir un après l’autre. Sylvie ouvre grand la bouche et elle branle les bites devant son visage pour se faire bien asperger. Les jets de sperme pleuvent sur ses joues, dans sa bouche, sur ses cheveux et sur ses seins nus. Elle gémit de plaisir et elle regarde dans les caméras de ses étalons en murmurant « hummm merci ». Puis elle nettoie une bite ramollissante après l’autre avec sa bouche et sa langue, soigneusement et avec un plaisir affiché.

Les hommes la félicitent d’être une excellente suceuse et une bonne salope et Sylvie est tout excitée par leurs compliments. Elle leur rappelle de lui envoyer les images de son aventure pour son maître et les hommes le promettent, en l’invitant à revenir au ciné et au bar quand elle aura envie de bites et de sperme. Elle les remercie encore, puis ils partent, pendant qu’elle nettoie un peu les traces les plus visibles de sperme et elle remet sa robe.

En sortant des toilettes, tous les hommes dans le bar l’applaudissent car ses étalons leur ont montré les vidéos. On lui offre encore une coupe de champagne pour l’encourager à revenir et Sylvie accepte avec fierté. On lui fait une place au bar et elle s’installe sur le tabouret devant une quinzaine d’hommes en rut. Le barman l’encourage d’ouvrir quelques boutons de sa robe pour mettre en valeur ses charmes. Sylvie aime suivre les ordres d’hommes et elle ouvre deux boutons en haut et deux en bas de sa robe, sous les encouragements chauds de tous les clients du bar. Ses cuisses tâchées de sperme sec sont bien exposées à présent et ses seins, tout aussi couverts de foutre, ne cachent que les tétons. On la prend en photo ainsi et on demande qu’elle écarte les cuisses. Sylvie gémit de plaisir, car elle aime se faire diriger, et elle écarte grandement ses cuisses devant tous ces hommes. Sa culotte est luisante de jus et de sperme et les lèvres gonflées et ruisselantes de sa chatte dépassent des deux côtés de l’entre-jambe trempée. Elle trinque vers ses admirateurs, fière de son exploit et elle sourit autour d’elle comme une star.

C’est là qu’elle reçoit un message de son maître, « tu leur donnes rendez-vous pour demain soir et tu rentres à la maison maintenant, demain on continuera notre jeu… ». Sylvie est un peu déçue, mais elle sait que son maître a toujours raison. Elle annonce aux hommes, qu’elle doit partir maintenant. Elle les remercie de leurs encouragements et elle leur annonce, qu’elle reviendra le lendemain soir. Tout le monde est ravi et deux clients proposent de ramener Sylvie à la maison en voiture.

Tout le monde sort du bar pour voir Sylvie monter dans la voiture. Elle est magnifique, rayonnante de sensualité ! Et elle est très sexy, dans sa robe à peine fermée. Elle se met en arrière de la voiture et un des hommes la suit. L’autre prend le volant et en démarrant il dit « grouilles-toi, salope, tu vas vider nos couilles en route ». Sylvie aime son style dominateur et elle se penche tout de suite vers l’homme qui est avec elle sur la banquette arrière. Elle ouvre sa braguette et sort une bite bien molle. Pour plus vite la faire gonfler, elle ouvre entièrement sa robe et elle invite l’homme à lui tripoter les seins et la chatte. Puis elle suce la bite molle dans sa bouche et commence à la sucer, la lécher, la caresser pour la faire gonfler. L’homme lui pince les seins et lui enfonce trois doigts dans la chatte. Sylvie gémit, la bouche pleine. La bite gonfle bien et en peu de temps, Sylvie la fait jouir. Elle avale du foutre, mais elle se fait aussi arroser le visage, pour garder un souvenir. Elle nettoie la bite avec sa bouche quand la voiture s’arrête sur un parking de supermarché.

Le chauffeur demande à Sylvie de sortir de la voiture. Elle fait comme il a demandé et elle s’approche de lui, la robe ouverte, les seins et la chatte à l’air, la culotte luisante écartée. Elle s’agenouille devant lui pour lui offrir sa bouche. L’homme lui frotte sa bite molle et odorante sur les joues et il ordonne à Sylvie de sucer sa bite pour la rendre dure et il promet qu’il la baisera par la suite.

Sylvie gémit et elle ouvre la bouche pour sucer la bite. Avec une main, elle caresse les couilles de l’homme et avec l’autre, elle se caresse la chatte. L’homme qu’elle vient de sucer filme le tout et il encourage son copain à « baiser la salope comme elle le mérite ». La bite dans la bouche de Sylvie durcit vite et l’homme tire sur ses cheveux en grognant « tu la veux dans ta chatte maintenant ?». Sylvie gémit « oh oui, baises-moi comme une chienne » et elle sourit dans la caméra de l’autre. Puis elle se penche sur le capot de la voiture, elle écarte bien les cuisses et elle ouvre sa fente à deux mains pour offrir sa chatte béante et luisante à cet inconnu. Il la prend d’un coup sec, jusqu’aux couilles. Sylvie hurle de plaisir et l’homme commence à la baiser à coups violents, profonds.

L’autre filme de près et il demande à Sylvie si elle aime faire la vide-couilles, elle gémit dans le rythme de la baise « oh oui, j’aime les bites et le foutre et j’aime faire la salope » et quand l’homme se met à jouir au fond de sa chatte, elle gémit à chaque coup « oh oui, oh oui ». Puis elle jouit à son tour, en hurlant de plaisir et en giclant son jus sur la bite en elle. L’autre homme la filme de près, son visage rayonnant de plaisir et sa chatte remplie d’une grosse bite. Puis quand l’autre se retire, Sybille ouvre grand sa chatte gonflée, rouge, béante, luisante et dégoulinante de sperme. Elle gémit « merci » vers les hommes et la caméra. Elle est à présent couverte de sperme de la tête aux pieds et même sa bouche et sa chatte ont été spermées. Elle ferme sa robe et les hommes la ramènent enfin chez elle. Sylvie les remercie et elle monte vite, car elle veut savoir si son maître est content d’elle et elle veut poster les vidéos et photos de son aventure sur sa galerie Voissa…

Retrouvez cette Histoire sur Voissa.com :  Sylvie aime se soumettre aux ordres de son maître - Histoire Erotique

Articles en Relation

Le Fantasme de Chloé - Histoire Erotique Chloé travaille depuis peu dans une entreprise. Dans son service il n'y a que des femmes, sauf un homme. Le genre d'homme un peut solitaire, il pren...
Première découverte intense - Histoire érotique Fantasmée Partie 1 Enfin le moment attendu est là, …. le temps est comme suspendu,… nous sommes tous deux dans cette chambre aux murs blanc meublée d'un seul g...
Charmante soirée au camping! Histoire Erotique Le beau temps arrive et la saison de camping débuté. Cette année nous avons choisi de nous installer dans un petit camping privé pas très loin de la...
La gérante vient verifier le travail de son aide a domicile - Histoire Erotique Dans l’episode précédent, apres qu’une aide a domicile soit intervenue pour une toilette chez un client de retour d’hospitalisation post COVID, elle a...
La Douce Punition - Histoire Erotique « La femme en colère se tait toujours, d'abord... On a le temps de passer par tous les états de la terreur... On ne sait par où, ni comment ça va...
Il faut rentrer du Séminaire - Histoire Erotique Il faut rentrer du Séminaire - Histoire Erotique J'ai rendu ma chambre d'hôtel le lendemain matin. Je n'ai pas eu l'occasion de revoir mon voisin de ...

RENCONTRE COQUINE

Click here for more!

RENCONTRE DISCRETE


LIVE CAM