Sur Twitch, des jacuzzis sèment la discorde

Internet

Dans ce stream, la vidéaste Kaitlyn «Amouranth» Siragusa se trémousse sur une banane gonflable sur laquelle elle écrit les pseudos de ses donateurs les plus généreux. | Capture d'écran Amouranth via Twitch

Depuis plusieurs mois, les lives en direct de jacuzzis gonflables ont envahi la plateforme. La tendance, lucrative pour les streamers, agace beaucoup de viewers.

Sur la page d'accueil de Twitch, un petit coup de molette vers le bas suffit pour la trouver, signe qu'elle fait bien partie, avec ses 10.000 spectateurs journaliers, des vidéastes les plus influents de la plateforme. Contrairement à la plupart de ses collègues, Kaitlyn «Amouranth» Siragusa n'est pas en train de jouer aux jeux vidéo, mais de se prélasser, en direct, dans son jacuzzi gonflable. L'Américaine aux longs cheveux roux se trémousse sur une banane gonflable, seulement vêtue d'un bikini. Ses bras sont couverts de pseudos, ceux de ses donateurs les plus généreux, qu'elle a elle-même inscrits sur son corps au marqueur noir.

Spectacle curieux pour les non-initiés, ce genre de live, bien que vivement critiqué par les internautes qui y voient une dégradation de l'image de la plateforme, est pourtant devenu un spectacle normal sur Twitch. Chaque jour, des dizaines de streamers et de streameuses se montrent en live depuis leurs bains à remous, haranguant leur public pour qu'il fasse des dons. Né en 2020, le phénomène a désormais son petit nom: la «Hot Tub Meta», ou l'«ère du jacuzzi».

La tendance n'a cessé de prendre de l'ampleur ces derniers mois, surfant sur la vague du reconfinement et du succès grandissant du streaming dans le monde. Il suffit de se pencher sur le succès d'Amouranth, qui l'a exploitée mieux que quiconque, pour s'en rendre compte. Depuis octobre 2020, elle a gagné 13.000 abonnés (qui dépensent tous les mois 5 dollars pour la soutenir) et est désormais le 22e créateur le plus soutenu de la plateforme, la première femme. Son cas est loin d'être isolé: Jenelle «Indiefoxx» Dagres (764.000 followers sur Twitch), «Faith» (472.000 followers) ou encore la Française «Kaellyn» (441.000 followers) ont toutes profité de leurs jacuzzis pour gonfler leurs revenus.

Insultes et menaces

«Je n'avais pas vraiment d'avis sur la question, mais j'avais des spectateurs qui venaient pour me réclamer un stream jacuzzi. Ils m'ont proposé d'en faire un donation goal [une cagnotte financée par les dons des spectateurs] pour en acheter un et c'est parti de là», raconte une créatrice, qui préfère rester anonyme après des menaces de mort. Très vite, ses audiences sont multipliées par cinq. «Honnêtement, je vois beaucoup de gens dire: “c'est inapproprié”, “c'est du porno” et je ne suis pas du tout d'accord. Ce que je fais, ça n'a rien de différent de ce que vous verriez sur une plage. La plupart des gens vont mettre les streameuses jacuzzi dans une case parce que l'installation diffère, mais le contenu est le même: je vais donner des conseils, d'autres vont chanter...»

Au sein de la communauté Twitch, l'explosion des streams jacuzzis est loin d'avoir été bien reçue. Sur les réseaux sociaux, plusieurs créateurs se sont indignés de voir l'essence de leur plateforme bafouée. À commencer par Félix «xQcOW» Lengyel, le streamer n°1 du moment, plus de 5 millions de followers et 79.000 abonnés. «Je vais être honnête, cette tendance Hot Tub est de loin la chose la plus pathétique qu'on ait vue sur Twitch, s'est insurgé le Canadien sur Twitter. Quelle tristesse. Enlevez ce déchet de la page d'accueil.»

Autre avis, là encore sur Twitter, d'une internaute, liké plus de 10.000 fois: «Je suis allée sur Twitch et je me suis sincèrement demandé quelle application j'avais ouverte, explique «MsBananas», captures d'écran à l'appui. Qu'est-ce qui a bien pu arriver à Twitch? Je préfère créer de vraies amitiés et une communauté autour d'une personnalité. [...] Pour moi, c'est ce que le streaming devrait être.» Comme elle, beaucoup d'utilisateurs assimilent le stream en maillot à du «soft porn», flirtant volontairement avec les limites de la décence et pouvant potentiellement choquer un public mineur. Certains vont même jusqu'aux insultes, voire aux menaces....

Lire la suite de cet Article sur Sate.fr - Sur Twitch, des jacuzzis sèment la discorde

Articles en Relation

Comment une erreur sur le routage de ses serveurs a entraîné le bug mondial de F...  Le 4 octobre, de nombreux utilisateurs ont été dans l'incapacité de se connecter à leurs comptes Facebook, Instagram ou WhatsApp pendant près de...
De la Bretagne à la Savoie, Instagram est la terre promise des mèmes régionaux De la Bretagne à l'Eure-et-Loir, les mèmes régionaux sont à la mode. | Captures d'écran Memes décentralisés via Instagram – Montage Slate.fr...
Comment interagir plus efficacement avec vos abonnés Instagram ? L'audience de votre compte Instagram ne cesse de se développer et le nombre de vos followers augmente rapidement ? C'est évidemment une très bonne nou...
Les ados ne vont pas sur TikTok uniquement par narcissisme Léa Elui a 12,8 millions d'abonnés sur TikTok. | Capture d'écran via TikTok Contrairement à d'autres réseaux sociaux, TikTok a un fort potentiel créa...
Facebook est devenu le réseau des boomers Le taux d'utilisation de Facebook parmi les internautes français n'a augmenté que de 1% entre 2020 et 2021. | ijmaki via Pixabay Plus âgée, plus réac...
La génération Z va-t-elle enterrer les émojis? Cet emoji ne signifie pas la même chose pour tout le monde et dans tous les contextes. | Markus Winkler via Unsplash  À l'heure de TikTok, l'émo...

FOTOLIA BANQUE D'IMAGES

Fotolia  

PARTENAIRES INTERNET

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA