Spotify et Deezer demandent à Bruxelles de stopper les abus d'Apple

High Tech

Nouvelle escarmouche dans la bataille des poids lourds du streaming musical. Spotify et Deezer en appellent à la Commission européenne, à qui ils réclament plus de fair-play dans le secteur. Apple est à l'évidence dans la ligne de mire.

Spotify, leaderincontesté du marché du streaming musical, et Deezer, longtemps son dauphin, ont adressé une requête en bonne et due forme à la Commission européenne. Aux yeux des deux services, il est nécessaire que Bruxelles intervienne pour rappeler à l'ordre les plateformes qui "abusent régulièrement de leur position dominante" et ainsi créer un environnement concurrentiel non déformé. Dans leur courrier, Daniel Ek, fondateur et patron de Spotify, et Hans-Holger Albrecht, directeur général de Deezer, se gardent bien de viser un acteur en particulier. Il ne fait guère de doute, cependant, qu'Apple est le principal accusé.
 

En effet, ce qui est dénoncé, c'est la "rente" prélevée par les boutiques d'applications lorsqu'un abonnement, notamment à un service de streaming, est souscrit via ces intermédiaires. Concrètement, lorsqu'un consommateur souscrit à un abonnement Spotify (par exemple) sur le Play Store ou sur l'App Store, Google ou Apple prélève une part du montant facturé, et ce, chaque mois jusqu'à résiliation de l'abonnement. Sur le principe, il n'y a pas vraiment de différence entre la boutique officielle d'Android et celle d'iOS. Deux éléments, toutefois, font d'Apple une bien plus grosse épine dans la stratégie de Spotify et Deezer. Tout d'abord, Apple impose un prélèvement de 30 % la première année d'abonnement, contre 15 % pour Google. Ensuite, Apple Music a pris la place de numéro deux du marché, avec plus de 30 millions d'abonnés, ce dont Google ne peut pas se targuer.

Pour les deux plaignants, deux issues favorables sont envisageables. La Commission, qui planche sur de nouvelles règles pour encadrer les géants du Net, pourrait tenir compte de cette requête et limiter la marge de manœuvre des acteurs qui sont à la fois présents sur le marché et intermédiaires pour certains de leurs concurrents. Les services de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, pourraient également se saisir du dossier et taper sur les doigts d'Apple pour abus de position dominante. Rappelons qu'il y a six mois, ces mêmes services ont infligé une amende record — entre-temps contestée — de 2,4 milliards d'euros à Google. 


Lire la suite : Spotify et Deezer demandent à Bruxelles de stopper les abus d'Apple


Articles en Relation

Tablette tactile iPad Pro 12,9'' Puce Apple M1 pas cher - Tablette Fnac FNAC Tablette tactile iPad Pro 12,9'' Puce Apple M1 Tablette tactile iPad Pro 12,9'' Puce Apple M1 pas cher prix Tablette FNAC 1 259.99...
Mac Studio Puce Apple M1 Max 32 Go RAM 512 Go SSD Argent - Mac Mini Fnac FNAC Mac Studio Puce Apple M1 Max 32 Go RAM 512 Go SSD Argent Mac Studio Puce Apple M1 Max 32 Go RAM 512 Go SSD Argent prix Mac Mini FN...
iMac Apple iMac 24'' 256 Go SSD 8 Go RAM pas cher - Ordinateur de bureau Darty Darty iMac Apple iMac 24'' 256 Go SSD 8 Go RAM iMac Apple iMac 24'' 256 Go SSD 8 Go RAM pas cher prix Ordinateur de Bureau Darty 1 349.00...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO