Sida : baisse confirmée du nombre de personnes séropositives en France

Santé

Le nombre de décès dus au sida dans le monde a chuté de plus de 30 % en 10 ans. Mais, en 2017, 940.000 personnes sont mortes du sida, et près de 37 millions de personnes sont porteuses du virus. En France, l'an dernier, une baisse significative des nouveaux diagnostics de séropositivité a été enregistrée par rapport à l'année précédente, selon l'agence sanitaire Santé publique France.

Fin 2016, en France, plus de 170.000 personnes vivaient avec le virus du Sida et l'an dernier, 6.155 personnes ont découvert leur séropositivité selon Santé publique France, contre 6.583 en 2017 (le chiffre pour 2017 ayant été affiné par rapport au précédent bilan fin mars, qui se montait à 6.400). Une baisse « significative » de 7 % par rapport à l'année précédente. Deux-tiers de ces personnes sont des hommes et un tiers des femmes. Cette diminution, qui reste toutefois à confirmer « avec le recul d'une année supplémentaire [intervient] après plusieurs années de stabilité », a souligné l'agence sanitaire.

Parmi les personnes qui ont découvert leur séropositivité en 2018, plus de la moitié a été contaminée par rapports hétérosexuels (56 %). Les rapports sexuels entre hommes représentent 40 % des contaminations, et l'injection de drogues avec des seringues contaminées 2 %. Plus de la moitié (56 %) des découvertes de séropositivité en 2018 concerne des personnes nées à l'étranger (dont les deux-tiers dans un pays d'Afrique subsaharienne). Parmi les personnes contaminées par rapports hétérosexuels, 75 % sont nées à l'étranger (essentiellement en Afrique subsaharienne, pour 8 de ces personnes sur 10).

La prévention porte ses fruits dans chaque sous-groupe

De 2013 à 2018, le nombre de découvertes de séropositivité a diminué « de façon significative » (-19 %) chez les personnes nées en France, souligne Santé publique France. Cela concerne aussi bien les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (-16 %) que les hommes et femmes contaminés par rapports hétérosexuels (-22 %).

En revanche, ce constat de baisse n'est pas vrai pour les personnes nées à l'étranger, pour lesquelles le nombre de découvertes de séropositivité est globalement stable entre 2013 et 2018. Et pour les hommes homosexuels nés à l'étranger, ce nombre a même augmenté de 38 % sur cette période.

Ces résultats sont annoncés alors que s'ouvre mercredi à Lyon une réunion du Fonds mondial de lutte contre le sida, qui va tenter de collecter 14 milliards de dollars pour financer ses actions.


Source : Sida : baisse confirmée du nombre de personnes séropositives en France


Articles en Relation

Peut-on continuer à boire du café quand on est enceinte? Pendant la grossesse, il faut adapter sa consommation de café. | Fallon Michael via Unsplash En matière de grossesse, les recommandations sont si nom...
Que valent vraiment les masques en tissu fabriqués à la maison contre le coronav... «À la guerre comme à la guerre», répondent les soignant·es qui manquent de moyens au mot d'ordre du président Macron. | Sophie Cmbr  Confectionn...
Sommes-nous correctement préparés au nouveau coronavirus? Depuis que l'épidémie a pris une dimension internationale, les ventes de masques de protection explosent –et leurs prix sur internet aussi. | STR/AFP&...
Covid-19 et sida, des points communs et des différences Des professionnel·les de santé devant un gymnase reconverti en centre d'urgence Covid-19 à Taverny (Val-d'Oise), le 22 mars 2020. | Ludovic Marin / AF...
Dix bonnes nouvelles concernant le coronavirus Plus de quatre-vingts essais cliniques concernant des antiviraux sont en cours. | Louis Reed via Unsplash Certes, la progression de l'épidémie d...
Une alimentation trop riche en sucre transforme le cerveau Les adultes canadien·nes consomment en moyenne plus du triple de la limite quotidienne de 25 grammes de sucre ajouté recommandée par l'Organisation mo...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA