Selfie, bikini, milliers d’abonnés puis publicités: la recette pour faire fortune sur Instagram

Actualités
Selfie avec filtre, bikini fluo, pot de protéines en poudre exhibé fièrement, voilà l’archétype du post Instagram qui mène à la richesse. Bloomberg dévoile les techniques de ces jeunes femmes à la plastique parfaite devenues riches en jouant les pancartes publicitaires sur les réseaux sociaux. C’est le cas de Caitlin O’Connor, actrice américaine de 26 ans, 282.000 abonnés sur Instagram au compteur en mai 2016. «Les réseaux sociaux ont construit 100% de ma carrière», reconnaît-elle. La jeune femme sait combiner les différentes plateformes sociales comme Facebook, Twitter ou Snapchat pour faire grimper son audience et accéder au tant désiré statut d’influenceur, dont les comptes dépassent les 100.000 followers. Car les marques raffolent de ces «big boss» d’internet pour faire la publicité de leurs produits, attirées par le public jeune présent sur ces applications et difficile à atteindre par d’autres biais. E-marketing Sur Snapchat, O’Connor pose régulièrement pour le compte aux frontières de l’érotisme ArsenicTV, où des femmes aux mensurations de mannequin se pavanent en petite tenue et qui atteint chaque jour le demi-million de visualisations. Une décision qui lui a fait gagner 100.000 abonnés sur Instagram depuis sa première apparition. Yo ArsenicTV is wild don’t want to miss a snap  https://t.co/9JrGLr0acs
 


Articles en Relation

Aux États-Unis, les anti-avortement prennent les jeunes d'assaut sur les réseaux... Tous les ans, les anti-avortement défilent le temps d'une Marche pour le vie. | Caroline Ernesty  De TikTok à Instragram, tous les moyens s...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA