Scandale, ma pianiste joue du Rachmaninov en jupe sexy (et alors?)

Musique

Depuis quelques années, une poignée de musiciennes s’affranchit des codes vestimentaires du concert de musique classique pour sortir mini jupes, robes sexy et talons hauts. Et ça ne passe pas du tout.

Oui, il existe des codes vestimentaires en musique classique. Non, ne cherchez pas, ces codes ne sont pas écrits noir sur blanc dans des vieux bouquins, ils sont simplement ancrés dans nos mentalités depuis longtemps. Depuis le début de sa carrière, la pianiste star Yuja Wang en fait les frais.

Grâce à sa virtuosité, son jeu exceptionnel et sa sensibilité, cette musicienne chinoise âgée de 30 ans joue avec les orchestres les plus prestigieux du monde, dans les plus belles salles qui affichent complet à chacun de ses passages. Yuja Wang est aussi l’une des artistes classiques les plus critiquées aujourd’hui. Pas vraiment pour son jeu pianistique, elle est surtout critiquée pour ses tenues de concert.

Début décembre, un critique musical britannique, Norman Lebrecht, connu pour son amour des potins et autres faits divers du milieu classique, a publié un article sur son blog: «Now Yuja Wang comes out in her undies» («Maintenant, Yuja Wang vient en sous-vêtements»). Il reprend les termes d’une revue de concert publiée dans le Washington Post, montrant une photo de la pianiste en robe noire courte pendant ce fameux concert, et conclut son billet: «You kinda wonder why» («On se demande pourquoi»).

«Je m'habille comme une femme de 26 ans»

Oui, on se demande bien pourquoi. Pourquoi on est obligé, en 2017, de se coltiner ce genre de réflexion sur les tenues des musiciennes classiques. Si Norman Lebrecht était un cas isolé, l’histoire pourrait s’arrêter là. Mais il suffit d’aller voir n’importe quelle vidéo de Yuja Wang sur YouTube pour voir défiler dans les commentaires bon nombre de critiques et insultes envers la pianiste. Il suffit de prononcer son nom en présence de mélomanes pour lancer des débats sans fin sur comment une artiste classique doit s’habiller. Et il suffit de lire quelques revues de concert pour constater que certains critiques donnent autant d’importance à la musique qu’à ses tenues.

D'interviews en interviews, Yuja Wang s'est déjà largement exprimée sur ses choix vestimentaires. En 2014, elle expliquait au Telegraph qu'elle portera des robes plus longues quand elle aura la quarantaine. «J'ai 26 ans, je m'habille comme une femme de 26 ans.» Dans un long portrait publié dans le New Yorker en 2016, le journaliste expliquait qu'au-delà d'une question de mode, ce choix vestimentaire répondait d'abord à des critères très pratiques. Yuja Wang est si petite qu'il lui est difficile de trouver des vêtements adaptés à sa taille qui la mettent en valeur. En 2013, le critique musical du New York Times Zachary Woolfe mettait ainsi en exergue le contraste de son physique menu avec la force qu'elle était capable d'accomplir avec ses mains.

La musique classique, c’est du sérieux

 

Alors pourquoi jouer Chopin en robe courte provoque autant de remous? Est-ce à dire que le concert classique n’a pas vraiment évolué depuis la fin du XIXe siècle? À certains égards, des codes ont bien traversé le temps, gardiens d'une tradition: salle silencieuse, applaudissements réglementés (toute personne tenté d’applaudir entre deux mouvements d’une symphonie risque sa vie), orchestre uniformisé et public assez bien sapé. Bref, la musique classique, c’est du sérieux. Donc une artiste qui arrive en mini jupe pour jouer le concerto pour piano de Rachmaninov, c’est un peu comme si quelqu’un débarquait en combinaison jaune fluo à un enterrement.... 

Lire la suite sur Slate.fr - Scandale, ma pianiste joue du Rachmaninov en jupe sexy (et alors?)

Articles en Relation

«Diabolique» de L'Épée raconte les sixties qui n'ont jamais existé La réunion d'Emmanuelle Seigner, Anton Newcombe et The Limiñanas sonne comme un kiff rock à la fois savant et nonchalant. Pas de nostalgie dans ce pre...
En attendant le retour des concerts, les podcasts pour découvrir de la musique Des recommandations pour tous les goûts. | Sound On via Pexels     Petites salles et festivals ne sont plus là pour vous présente...
Les concerts à distance appartiennent-ils déjà au monde d'après? Ces performances se multiplient pendant le confinement et vont peut-être se pérenniser pour faire évoluer cette activité vers un modèle plus immatérie...
Amazon Music en version gratuite sur Android, iOS et Fire TV... avec des publici... Amazon Music se décline maintenant à toutes les sauces. Entre la sélection limitée offerte aux membres Prime et le service payant Amazon Music Unlim...
Le rap français, vivier du cinéma hexagonal Leurs qualités d'interprétation leur assurent une place de choix sur grand écran. Ces artistes n'en délaissent-ils pas la musique? «Je voulais faire ...
«Wind of Change» de Scorpions, la CIA et la propagande par la pop Clip officiel de «Wind of Change» de Scorpions. | Capture d'écran via YouTube On pourrait penser que la diplomatie par la culture n'a plus d'impact d...

MUSIQUE LIVE

PROMO MUSIQUE