Retour devant la justice pour le Center Parcs de Roybon

Sociétés

Lyon (AFP) - Le projet de village vacances au milieu de la forêt iséroise revient devant la justice: la cour administrative d'appel de Lyon réexamine lundi, en formation élargie, l'épineux dossier du Center Parcs de Roybon.

Sept juges, et non plus trois, se pencheront cette fois sur la légalité du projet qui prévoit la construction de mille cottages, commerces et restaurants autour de l'"Aquamundo", bulle transparente maintenue à 29°C avec piscine, toboggans et jacuzzis. Il permettrait de créer 468 emplois équivalent temps plein selon ses concepteurs.

L'audience est prévue à 14H00 et la juridiction devrait ensuite mettre sa décision en délibéré.

Elle aurait déjà dû la rendre le 22 novembre mais contre toute attente, la cour avait alors ordonné un réexamen du dossier par un collège de magistrats plus fourni, prolongeant encore le marathon judiciaire de ce projet controversé du groupe Pierre & Vacances, lancé en 2007.

Depuis, le dossier est reparti à l'instruction et les parties ont échangé de nouveau sur le volet touchant à la loi sur l'eau.

Le 3 novembre, lors de la précédente audience où siégeaient seulement trois juges, le rapporteur public s'était prononcé pour l'annulation de deux arrêtés préfectoraux ayant autorisé le projet il y a deux ans.

Selon une source proche du dossier, le magistrat chargé de dire le droit et dont les avis sont généralement suivis, est resté sur sa position et conclura lundi à l'annulation de ces deux arrêtés portant sur la loi sur l'eau et la destruction d'espèces protégées.

- "Refroidis" par les juges nantais -

En novembre, il avait estimé que les sites de compensation des zones humides dégradées, proposés par Pierre & Vacances, étaient "trop éloignés" de la zone touchée et ne semblaient "pas pertinents". Il avait également considéré qu'il n'y avait pas de "raisons impératives d'intérêt public majeur" justifiant la destruction des espèces menacées, alors que le tribunal administratif avait validé ce volet en première instance.


Lire la suite : Retour devant la justice pour le Center Parcs de Roybon


Articles en Relation

L'école à la maison, un apprentissage en soi L'école est au service de la République dont elle forme les citoyen·nes précisément parce qu'elle constitue une expérience collective. Montlouis-sur-L...
La «fête des célibataires», le plus gros jour de shopping qui épargne (encore) l... Le célibataire, targetté comme un pantouflard obsédé, est devenu un cœur de cible privilégié. | Thomas Lefebvre via Unsplash Tous les ...
Voici pourquoi votre chat s'installe toujours sur votre ordinateur Vous pouvez les pousser gentiment, ils finissent toujours par revenir. | Catherine Heath via Unsplash Et comment faire pour l'en dissuader....
Léa, «teetotaler»: «C'est cool de s'amuser autant voire plus sans boire d'alcool... Les matinées Daybreakers sont ponctuées de kombucha. | Katherine Sousa via Unsplash L'auto-interdiction absolue et sans dérogation de consommer de l'...
Sur TikTok, les ruptures se vivent à cœur ouvert Ces vidéos peuvent devenir virales, montant jusqu'à plus d'un million de vues. | Capture d'écran via YouTube  Sur le réseau social, des milliers...
L'insoutenable légèreté des soirées pyjama du couvre-feu Ceux et celles qui rechignent d'ordinaire à rentrer chez eux ou chez elles sont ici encouragé·es à s'incruster. | Kelsey Chance via Unsplash...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA