Qui participe aux manifs anti-vaccin et anti-pass sanitaire?

Politique

À la suite de l'annonce du gouvernement de l'extension du pass sanitaire, les mouvements de protestation s'amplifient. | Clément Mahoudeau / AFP 

Nombreux sont ces Français qui défilent contre l'obligation vaccinale, le pass sanitaire ou le(s) vaccin(s). La confusion des mots d'ordre de mobilisation est consubstantielle aux réseaux, essentiellement numériques, qui invitent à prendre la rue. Chacun vient avec sa vérité, sa motivation, plus ou moins politique, plus ou moins sérieuse. Rappelons une évidence: il est possible d'être contre le pass sanitaire, mais pour la vaccination –voire pour l'obligation vaccinale. Il est en revanche impossible de manifester les samedis sans manifester avec des antivax, des complotistes et une cohorte de mouvements et groupuscules aux idées fantasques, voire plus.

La question des libertés publiques ne se pose pas de la même façon si on la prend par le prisme des modalités de contrôle du pass sanitaire ou par celui du principe de l'obligation vaccinale. Cependant la confusion et les contradictions, la cohabitation de toutes sortes de revendications fait prendre conscience qu'en définitive quand on défile contre le pass sanitaire, on se fait le compagnon de route d'autres chapelles idéologiques…

Gare aux amalgames

Dans le mouvement, on croise en tête de cortège Jacline Mourault et Francis Lalanne, tous deux anciens «gilets jaunes». On croise aussi hommes et femmes portant des gilets jaunes et l'ayant réellement été au moment des premiers actes de protestations. Les «gilets jaunes» ont été un mouvement original, considérable dans notre histoire politique des récentes décennies. Fondé sur le refus de l'inégalité fiscale et sur des considérations sociales et économiques, il a entraîné la mobilisation de centaines de milliers de Français et la sympathie de millions d'autres.

Ce fut un mouvement authentiquement économico-corporatif au sens gramscien, qu'aucun mouvement politique ne vint rencontrer, ni de droite radicale, ni de gauche radicale, malgré les pérégrinations des deux bords. Nul ne fut capable de donner une réponse et une direction politiques à ces protestations pourtant massives. La putréfaction consécutive de micro-groupes des «gilets jaunes» voit ce symbole textile réapparaitre, mais hors de contexte, nourrissant des amalgames néfastes pour l'analyse à froid de ce mouvement.

La faute au désert médical et aux médecines parallèles?

Le mouvement antivax prospère sur un vide: celui créé par les déserts médicaux. Le médecin généraliste d'antan ne ménageait pas son temps. Son empathie infusait dans sa proximité. Par sa figure, une inculturation des sciences, de la raison, du savoir faisait son œuvre. Généraliste, au sens complet du terme, ce professionnel parcourait villes et campagnes, soignait, orientait, faisait avec les croyances populaires les plus enracinées mais demeurait une référence. Il est remarquable de constater qu'à mesure que le désert médical avance, les plaques de praticiens de médecines parallèles (très souvent le fait de charlatans) pullulent. Il est à noter que l'absence d'un véritable tissu de médecins généralistes, liés par la confiance à leurs patients sur de longues années, est le pendant sanitaire de l'affaiblissement des figures comme le maire, l'enseignante ou le délégué syndical....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Qui participe aux manifs anti-vaccin et anti-pass sanitaire?

Articles en Relation

De l'Absurdistan à la fatigue pandémique, il est urgent de sortir de l'impasse «C'est la guerre», nous disent nos dirigeants, qui donnent l'impression que nous l'avons perdue. | Ivan Radic via Flickr Règles incohérentes, mesures...
C'est dommage d'en arriver là, mais l'obligation vaccinale des soignants semble ... Il est trop tard pour reculer cette décision, d'autant que la situation sanitaire se dégrade. | cottonbro via Pexels     La propa...
Maintien de l'ordre: mais que fait réellement la police? Des forces de l'ordre lors d'une manifestation des «gilets jaunes» en janvier 2019 à Paris. | Zakaria Andelkafi / AFP    En plein...
Comment la gauche a perdu, en trente ans, le vote ouvrier (au profit de l'extrêm... Quatre personnes sur dix appartenant aux milieux populaires ont l'intention de voter Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle de 2022. ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA