Quels scénarios possibles pour la présidentielle maintenant que Trump souffre du Covid-19?

Politique

Donald Trump en voiture devant l'hôpital Walter Reed, à Washington, le 4 octobre 2020. | Alex Edelman / AFP  

On ignore encore à quel point le président américain est malade. Mais le seul fait qu'il a contracté le nouveau coronavirus a probablement réduit ses chances de réélection.

À un mois de l'élection présidentielle américaine de 2020, les États-Unis sont, selon les chiffres disponibles, le pays du monde qui a payé le plus lourd tribut à la pandémie: près de 209.000 personnes y sont mortes du Covid-19 et plus de 7,3 millions ont été testées positives au virus, dont le président Donald Trump.

L'annonce de son test positif a suscité une immense vague de schadenfreude [«petit plaisir honteux»] collective, sans doute la plus importante de l'histoire de l'humanité.

Prendre plaisir à ce qu'une autre personne soit malade est généralement le signe que l'on a perdu ses repères moraux. Dans ce cas précis, toutefois, ce manque de sympathie doit beaucoup au comportement passé de Trump. Non content de mettre en œuvre des politiques perçues par la majorité comme cruelles et de multiplier les mensonges sur les sujets les plus variés, le président a également, depuis le début de l'épidémie, cherché à semer la dissension au sein de son propre pays et dans le monde entier sur le danger que représente le Covid-19.

Aux États-Unis, ses adversaires et détracteurs n'ont pas manqué de lui souhaiter publiquement un prompt rétablissement. Mais au niveau international, la situation est plus ambiguë. Trump n'est pas le président de toute la planète, bien sûr, et beaucoup voient en lui une menace pour l'humanité et l'environnement.

Des études récentes réalisées par le Pew Research Center montrent à quel point il est impopulaire dans le monde entier. Et même des observateurs habituellement optimistes ont annoncé qu'une réélection de Trump pourrait signifier ni plus ni moins que la mort de la démocratie aux États-Unis.

Il est permis de considérer que la meilleure issue à la présidence de Trump serait qu'il se remette rapidement et soit nettement battu le 3 novembre. Mais que se passera-t-il s'il ne se rétablit pas rapidement? L'incertitude règne sur un certain nombre de fronts.

Beaucoup dépendra de l'évolution de sa maladie

À 74 ans, et même s'il reçoit bien évidemment les meilleurs soins médicaux, Trump appartient à une catégorie à haut risque. Pour nombre de malades, les symptômes ressemblent à ceux de la grippe: souvent assez légers au départ, mais susceptibles de dégénérer rapidement, surtout si les personnes ayant contracté la maladie développent des complications respiratoires.

Il existe des rapports contradictoires en provenance de Washington sur l'état physique actuel de Trump, et beaucoup dépendra de ce qui se passera dans les prochains jours.

Qu'adviendra-t-il donc si le président est frappé d'incapacité dans les semaines à venir, ou même décède du Covid-19?

Tout d'abord, si le président en exercice meurt, il existe une longue file de succession, qui commence par le vice-président, en l'occurrence Mike Pence. Ce ne serait pas sans précédent: huit présidents américains sont décédés dans l'exercice de leur fonction. Le premier d'entre eux, William Harrison, est mort d'une pneumonie après seulement un peu plus d'un mois de mandat, en 1841.

Après le vice-président, la loi prévoit un ordre de succession clair, composé de beaucoup de responsables, au premier rang desquels la personnalité qui préside la Chambre des représentants –aujourd'hui la démocrate californienne Nancy Pelosi, dont les relations avec Trump sont glaciales.

Les choses sont rendues encore plus compliquées par le fait que de plus en plus de personnes appartenant au cercle rapproché de Trump sont testées positives chaque jour.

Même si Trump ne meurt pas, que se passera-t-il s'il est atteint d'une longue maladie? Que se passera-t-il si Pence, qui a été testé négatif, contracte également le virus dans les prochains jours? Et si ni l'un ni l'autre n'est en état de se présenter à l'élection qui se profile à l'horizon dans moins d'un mois, comment le processus se déroulera-t-il?...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Quels scénarios possibles pour la présidentielle maintenant que Trump souffre du Covid-19?

Articles en Relation

Et si les médias anglo-saxons contribuaient (sans le savoir) à la réélection de ... Donald Trump le 30 juillet 2020. | Jim Watson / AFP  Quatre ans après leur autocritique à l'issue de la victoire inattendue du président am...
Covid-19: le gouvernement a négligé notre manière d'agir (et de penser) Le Premier ministre français Édouard Philippe et le ministre français des Solidarités et de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse à P...
Petit lexique des retraites pour comprendre le débat sur le projet de réforme Le système des retraites en France, complexe, s’accompagne d’un vocabulaire qu’il faut comprendre pour participer au débat. Définitions des principa...
Retraites : le ballet de la grève des danseurs de l’Opéra de Paris Depuis le 5 décembre, les danseurs de l’institution demandent le maintien de leur régime spécial de retraite, lié à la pénibilité du métier. Ils ref...
Le président Macron veut lutter contre les ingérences de la Turquie en France Attendu à Mulhouse, son discours devrait aborder le thème de la reconquête républicaine, selon l'Élysée. | Ludovic Marin / AFP  Inquiétude ...
« Il est à la croisée des chemins » : François Baroin, l’éternel présidentiable PORTRAIT | Le maire de Troyes ne manque pas d’activités. Pourtant, à droite, nombreux sont ceux qui voudraient lui en proposer une autre : candidat ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA