Quel est l'impact du changement climatique sur les maladies des plantes en agriculture ?

Environnement

La sécurité alimentaire est une des inquiétudes au sujet du futur de l'humanité. Une nouvelle étude menée par l'université d'Exeter informe sur les effets qu'aura le réchauffement climatique sur l'agriculture, et plus précisément sur les maladies des cultures et le rendement de ces dernières.

Les relations entre l'agriculture et le changement climatique sont mitigées : d'un côté, l'industrie agricole contribue au réchauffement, mais elle est en même temps sa victime, et une potentielle solution comme l’explique Bruno Parmentier. Une étude menée par l'université d'Exeter, publiée le 5 août dans Nature Climate Change, étudie les effets du changement climatique sur les maladies touchant les cultures et le rendement de ces dernières. Les pathogènes des végétaux constituent un fardeau pour l'agriculture, et il peut être quantifié de deux manières : en mesurant les pertes de rendement, ou le coût du contrôle des maladies.

Un impact différent en fonction de la proximité à l'équateur

En tenant compte des projections des variations climatiques futures, les chercheurs ont basé leur étude sur les températures minimales, optimales et maximales d'infection pour 80 pathogènes fongiques et oomycètes. Ainsi, ils ont pu déterminer que dans les zones tropicales (au Brésil, en Afrique subsaharienne, en Inde ou en Asie du Sud-Est), la pression exercée par les maladies sur les cultures devrait diminuer. Par contre, en s'éloignant de l'équateur, les risques augmenteront, avec l'Europe et la Chine « particulièrement vulnérables ».

Pousses de blé infectées de septoriose, une des maladies principales du blé. © maykal, Adobe Stock

Les hausses de température auront également des effets sur les rendements : inchangés au niveau des tropiques, ils seront plus importants à haute latitude. Néanmoins, les bénéfices qui en seront tirés resteront modérés par les coûts de protection des plantes contre les pathogènes

 

En fait, dans une précédente étude, les chercheurs avaient déterminé que les espèces nuisibles avaient tendance à s'éloigner de l'équateur, ce qui explique l'augmentation de l'incidence des maladies prévue dans ces zones. Comme tous les êtres vivants, les pathogènes et les ravageurs possèdent aussi leurs conditions environnementales préférentielles, qui définissent leur niche écologique, et donc la zone sur Terre où ils vivent. 

Les attaques du sclérotinia sur le tournesol peuvent provoquer des pertes de rendement atteignant les 50 %. © happyculteur, Adobe Stock

Les mixages de pathogènes

Ainsi, les variations de température influenceront les mélanges de pathogènes menaçant les cultures d'une certaine zone. D'après les chercheurs, « les États-Unis, l'Europe et la Chine pourraient connaître des changements majeurs dans les assemblages de pathogènes ». De plus, il ne faut pas négliger l'influence de la mondialisation sur la répartition des nuisibles. La banalisation du commerce et du transport à l'échelle internationale implique que n'importe quelle espèce peut se retrouver n'importe où dans le monde, et y proliférer si les conditions environnementales l'arrangent...

Lire la suite de cet Article sur Futura-sciences.com - Quel est l'impact du changement climatique sur les maladies des plantes en agriculture ?

Articles en Relation

Portrait(s) de France(s) : Campagnes en tension Présidentielle 2022. Shutterstock/Pexels/AFP/Pixabay Cécile Détang-Dessendre, Inrae; Amaël André, Université de Rouen Normandie; André Torre, Agr...
Pourquoi la Forêt Française a besoin d’un traitement de fond Été 2020, monoculture d’épicéas morts en Argonne, région naturelle chevauchant les départements de la Marne, des Ardennes et de la Meuse (sept. ...
Eaux littorales : la contamination par les pesticides favorise-t-elle les bactér... Table ostréicole, étang de Thau, Occitanie. Caroline Montagnani, Fourni par l'auteur Dominique Munaron, Ifremer; Caro...
Inde et Pakistan : se préparer à des canicules encore plus intenses Vikki Thompson, University of Bristol et Alan Thomas Kennedy-Asser, University of Bristol Une vague de chaleur frappe l’Inde et le Pakistan – l...
À la découverte des champignons hallucinogènes du Mexique Arnaud Exbalin, Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières Mexican magic mushrooms ! Aujourd’hui, tout le monde peut commander sur des s...
Réchauffement climatique : « toute personne de moins de 40 ans sera exposé à des... Les générations d’aujourd’hui seront exposées à des événements extrêmes bien plus fréquents que ceux qu’ont connus leurs parents et leurs grands-paren...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA