Pourquoi payer certains services sur internet me rend fou

Actualités

«Putain, on a encore perdu des conversations. Faut vraiment qu’on sauvegarde les trucs dans Gmail!»
Régulièrement, on entend ce petit cri de désolation dans les locaux de Slate. Il y a quelques mois, nous avons abandonné les chaînes d’emails (au moins deux par jour) et leur avons préféré Slack: un logiciel de messagerie qui permet de communiquer autour de plusieurs thèmes (chaînes). On l’utilise tous les jours au bureau. C’est très pratique et c’est aussi gratuit. Jusqu’à un certain point.  Si l’on veut y rajouter certaines fonctionnalités, il faut payer. Si l’on veut conserver plus de 10.000 messages, par exemple, il faut prendre un abonnement. Sinon les messages les plus anciens s’effacent au fur et à mesure. Et cet abonnement est plus cher à l’arrivée de chaque nouvel utilisateur. (Nous sommes déjà une trentaine.) On a donc décidé de faire des sauvegardes des choses qu’il ne fallait pas perdre dans un coin, et de crier dans l’open space dès qu’un truc intéressant disparaît.
En y réfléchissant, j’ai réalisé qu’il m’arrive d’avoir une réaction d’énervement assez similaire dans d’autres cas, la plupart des services que j’utilise étant gratuits jusqu’à un certain point. Si j’ai effacé Candy Crush de mon smartphone il y a quelques mois, pour le bien-être de ma santé mentale –il m’arrivait d’imaginer des combinaisons quand je fermais les yeux, comme pour Tetris–, je me ...

Lire la suite Pourquoi payer certains services sur internet me rend fou

Internet

Articles en Relation

Beyrouth : qu'est-ce que le nitrate d'ammonium, à l'origine des explosions ? Les deux déflagrations qui ont dévasté partiellement la capitale libanaise mardi seraient liées à l'explosion d'environ 2 750 tonnes de cette sub...
«Cheer», la série Netflix qui montre les cheerleaders sous un nouveau jour Loin des clichés sur les pom pom girls, cette série documentaire offre un portrait inédit de ces athlètes dévouées. Si l'on vous parle de pom pom gir...
Virginie Despentes et la saleté des riches Virginie Despentes, le 8 novembre 2010 à Paris. | Thomas Samson / AFP  Les riches sont sales en leur âme, leurs corps, leurs mœurs. Tout s'expli...
Disney fait une démonstration bluffante de deepfake en haute définition Des chercheurs des studios Disney ont dévoilé une nouvelle technique pour créer des deepfakes. En utilisant l'apprentissage profond, ils peuvent échan...
Rihanna étend ses représentations inclusives aux hommes Rihanna souhaite inclure dans sa ligne de lingerie des mannequins aux profils divers. | celebrityabc via Flickr Elle a choisi un mannequin grande tai...
Coronavirus : Barbier, Praud, Pernaut… L’art de dire tout et n’importe quoi à la... Les éditorialistes et présentateurs ne cessent de donner leur opinion personnelle dans cette crise du coronavirus. Depuis le début de la crise du cor...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA