Pourquoi le taux de votre prélèvement risque encore de changer ?

Economie

Une baisse de l’impôt sur le revenu est prévue dans la loi de finances de 2020.

Le projet de loi de finances en cours de discussion au parlement prévoit une baisse de l’impôt sur le revenu pour un montant global de 5 milliards d’euros, concentrée sur les classes moyennes.

Cette baisse concerne l’impôt dû au titre des revenus de 2020. Concrètement, la première tranche du barème devrait être abaissée de 14 % à 11 % et le mécanisme de la décote serait aménagé. Au total, 16,9 millions de foyers fiscaux devraient bénéficier de cet allégement, avec un gain moyen de l’ordre de 303 euros.

Le hic ? Compte tenu du mode de calcul de l’impôt, les contribuables ne devraient en voir les effets qu’au moment du paiement définitif de l’impôt de 2020, c’est-à-dire pas avant le courant de l’été 2021. Pour leur permettre de mesurer l’incidence de cette réforme sur leur feuille de paie dès le mois de janvier prochain, le gouvernement a donc décidé d’en anticiper les effets.

Modifié à partir du mois de janvier 2020

Concrètement, le taux de prélèvement à la source qui s’applique à vos revenus depuis le mois de septembre dernier et qui aurait dû s’appliquer jusqu’en août 2020 devrait à nouveau être modifié à partir du mois de janvier 2020. 

Par exemple, un célibataire avec des revenus de 2 000 euros par mois devrait voir son taux passer de 6,8 % à 4,5 %, dès le mois de janvier prochain, soit un gain de 46 euros par mois. Pour un couple marié avec deux enfants et des revenus de 5 000 euros par mois, le taux serait abaissé de 5,6 % à 4,3 %, soit un gain mensuel de 65 euros par mois.

Les contribuables ne devraient en voir les effets qu’au moment du paiement définitif de l’impôt de 2020, c’est-à-dire pas avant le courant de l’été 2021

Mais attention, cette baisse ne sera pas forcément représentative de l’allégement d’impôt dont vous allez réellement profiter. Car ces « nouveaux » taux ont été calculés à partir des dernières informations à la disposition de l’administration fiscale, celles relatives à l’année 2019.

En cas de variation importante de vos revenus ou de vos charges entre 2019 et 2020, variations qui par définition ne pourront être connues par le fisc qu’au printemps 2021, après le dépôt de votre déclaration de revenus de 2020, des régularisations sont à prévoir, régularisations qui pourront se traduire si vos revenus ont augmenté par un supplément d’impôt à payer !


Lire la suite : Pourquoi le taux de votre prélèvement risque encore de changer ?


Articles en Relation

La crise du Covid-19 peut-elle offrir un nouveau départ à la mode? Au défilé automne-hiver 2020-2021 de Givenchy, le 1er mars 2020 à Paris. | Lucas Barioulet / AFP  La pandémie invite les secteurs du prêt-à-port...
« Si vous n’en pouvez plus de la saga du Brexit, mauvaise nouvelle : cela va enc... Quand bien même le divorce serait acté, il resterait à négocier le futur accord de libre-échange entre Londres et Bruxelles, et celui-ci risque d’êt...
En matière d'argent, les millennials comptent reprendre le pouvoir «Les femmes devraient être beaucoup plus éduquées à ne pas avoir à s'excuser de vouloir gagner leur vie.» | Alexander Mils via Unsplash De...
Les entreprises ne se bousculent pas au portillon de la Bourse Echaudés par plusieurs retournements de marché, les Français restent circonspects vis-à-vis du placement en actions. C’est pour le moins un paradox...
Le chinois Casil vend l’aéroport de Toulouse à Eiffage et réalise une grosse plu... A l’automne, les actionnaires locaux avaient encore évoqué une « gestion strictement mercantile et à court terme » de la part du groupe chinois. Pr...
« Fin de l’été indien » pour le CAC 40 Les dérapages boursiers de grosses valeurs du CAC40 comme Publicis, Danone ou Renault témoignent de la nervosité des marchés, à l’heure où les doute...

PLUS D'ARTICLES

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA