Pourquoi le taux de votre prélèvement risque encore de changer ?

Economie

Une baisse de l’impôt sur le revenu est prévue dans la loi de finances de 2020.

Le projet de loi de finances en cours de discussion au parlement prévoit une baisse de l’impôt sur le revenu pour un montant global de 5 milliards d’euros, concentrée sur les classes moyennes.

Cette baisse concerne l’impôt dû au titre des revenus de 2020. Concrètement, la première tranche du barème devrait être abaissée de 14 % à 11 % et le mécanisme de la décote serait aménagé. Au total, 16,9 millions de foyers fiscaux devraient bénéficier de cet allégement, avec un gain moyen de l’ordre de 303 euros.

Le hic ? Compte tenu du mode de calcul de l’impôt, les contribuables ne devraient en voir les effets qu’au moment du paiement définitif de l’impôt de 2020, c’est-à-dire pas avant le courant de l’été 2021. Pour leur permettre de mesurer l’incidence de cette réforme sur leur feuille de paie dès le mois de janvier prochain, le gouvernement a donc décidé d’en anticiper les effets.

Modifié à partir du mois de janvier 2020

Concrètement, le taux de prélèvement à la source qui s’applique à vos revenus depuis le mois de septembre dernier et qui aurait dû s’appliquer jusqu’en août 2020 devrait à nouveau être modifié à partir du mois de janvier 2020. 

Par exemple, un célibataire avec des revenus de 2 000 euros par mois devrait voir son taux passer de 6,8 % à 4,5 %, dès le mois de janvier prochain, soit un gain de 46 euros par mois. Pour un couple marié avec deux enfants et des revenus de 5 000 euros par mois, le taux serait abaissé de 5,6 % à 4,3 %, soit un gain mensuel de 65 euros par mois.

Les contribuables ne devraient en voir les effets qu’au moment du paiement définitif de l’impôt de 2020, c’est-à-dire pas avant le courant de l’été 2021

Mais attention, cette baisse ne sera pas forcément représentative de l’allégement d’impôt dont vous allez réellement profiter. Car ces « nouveaux » taux ont été calculés à partir des dernières informations à la disposition de l’administration fiscale, celles relatives à l’année 2019.

En cas de variation importante de vos revenus ou de vos charges entre 2019 et 2020, variations qui par définition ne pourront être connues par le fisc qu’au printemps 2021, après le dépôt de votre déclaration de revenus de 2020, des régularisations sont à prévoir, régularisations qui pourront se traduire si vos revenus ont augmenté par un supplément d’impôt à payer !


Lire la suite : Pourquoi le taux de votre prélèvement risque encore de changer ?


Articles en Relation

Les APL vont-elles à nouveau baisser ? Six questions pour comprendre la réforme Un article du Canard enchaîné publié mardi 3 juillet laissait entendre que le gouvernement préparait une nouvelle baisse des aides personnalisées au...
Si les prix des fruits sont à la baisse en 2019, les légumes sont toujours plus ... A travers cette étude, Familles rurales souligne la difficulté de respecter « l’injonction de manger sain » pour les plus faibles revenus. En 2019,...
Le marché mondial de l’or noir au bord de la crise La guerre commerciale des Etats-Unis contre la Chine pousse les prix de l’or noir à la baisse, malgré les tensions avec l’Iran dans le détroit d’Orm...
SNCF : comment les trains à bas coût Ouigo ont rendu le TGV populaire L’entreprise ferroviaire lance une liaison grande vitesse à bas coût entre Paris et Toulouse, illustrant le succès d’une offre commerciale qui a séd...
Les vendanges seront moins précoces qu’en 2018 Les fortes chaleurs ont retardé la maturité du vignoble. La production devrait être moindre que lors de la dernière récolte. Au Champ des Sœurs, da...
Malgré ses difficultés, Vivarte a versé plus de 700 000 euros de primes à ses ha... Les syndicats dénoncent des primes « écœurantes et aberrantes », alors que le groupe d’habillement connaît une telle crise qu’il est passé fin août ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA