Pourquoi j’ai pleuré en regardant le docu sur Lady Gaga

Sociétés

Pas besoin d'être gaga de la pop diva pour regarder "Five Foot Two". Il suffit d'aimer verser quelques larmes.

Je ne suis pas gaga de Gaga. Quand je pense à elle, je vois une diva de la pop extra-terrestre, augmentée de robes en viande, de tubes métalliques, de perruques colorées et de maquillage de film d’horreur.

Rien de très mélancolique ou d'humain là-dedans.

Mais j’avoue, le documentaire "Five Foot Two", sorti sur Netflix ce vendredi 22 septembre, m’a eue. Et m’a fait verser quelques larmes.

Dès la première scène, le ton est donné. Lady Gaga alias Stefani en pantalon de jogging donne à manger à ses chiens puis réchauffe du poulet à la poêle, en se plaignant de ses disputes avec son petit ami.

On va nous montrer la "vraie" Gaga, sans fard.

Alors c’est vrai, ce documentaire est une apologie un peu trop émouvante pour être honnête, et il est probable que le réalisateur Chris Moukarbel ait coupé au montage les scènes les moins flatteuses.

Et c’est vrai aussi, il y a un aspect marketing très calculé dans ce portrait de Gaga "unplugged", tournée pendant l’année où elle prépare l’album "Joanne". Ce dernier, sorti en octobre 2017 a été vendu comme son album le plus intime, où elle tombe le voile... Mais il y a quand même quelques bonnes raisons de s’émouvoir ici.

Parce qu'on y croit parfois

Comme c’est Netflix, comme c’est américain, comme c’est Lady Gaga, il y a le glamour et le décor de rêve : les belles voitures, la villa à Miami, les shows tout en paillettes.  Il y a aussi les clichés attendus, sur le thème de "dur dur d’être célèbre" : les paparazzi, les fans oppressants, la frénésie des répétitions, des interviews, des enregistrements.

Mais il y a aussi des choses plus rares, des accidents de parcours et des tragédies intimes, des crises de larmes ou de nerfs. Le documentaire est tourné au moment de sa rupture avec son fiancé Taylor et du cancer de sa meilleure amie Sonia Durham.

On voit Stefani prise d’une crise de spasmes sur son canapé, en larmes :

"Je pense à ceux qui ont mal comme moi et qui n’ont pas l’argent pour se faire soigner... Je ne sais pas ce que je ferais si je n’avais pas tous ces gens pour m’aider... Est-ce que je suis pathétique ? J’ai tellement honte."...

Lire la suite sur Rue89.com - Pourquoi j’ai pleuré en regardant le docu sur Lady Gaga

Articles en Relation

13e mois, bonus : des primes, mais pas pour tous - Documentaire 13e mois, bonus : des primes, mais pas pour tous - Documentaire &Alors que certains touchent de grosses primes chaque années, d'autres n'en ont jam...
Les Veuves Joyeuses - Documentaire Les Veuves Joyeuses - Documentaire Jusque là, elles étaient des épouses modèles, effacées et soumises. Leurs centres d'intérêt se limitaient à leur...
La Poste : la chasse aux économies est ouverte - Documentaire La Poste : la chasse aux économies est ouverte - Documentaire Le facteur qui faisait sa tournée en prenant le temps de discuter avec chacun, c'est ...
Paris ou la Province, où vit-on le mieux ? - Documentaire Paris ou la Province, où vit-on le mieux ? - Documentaire Entre la pollution, les temps de transports et d'embouteillages, et bien d'autres choses,...
Charbon : énergie sale et gros profits - Documentaire Charbon : énergie sale et gros profits - Documentaire C'est une activité d'EDF peu connue, les centrales à charbon. Tous les experts du climat le d...
Au coeur d'une prison pour Femmes - Documentaire Documentaire Au coeur d'une prison pour Femmes Le centre pénitentiaire pour femmes de Rennes est la plus grande prison pour femmes d’Europe et la s...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA