Pourquoi «Game of Thrones» va de plus en plus vite

Loisirs

Avec ce début de saison, la série-phare de HBO opère une accélération sur tous les plans.

De nombreux fans de la série Game of Thrones sont obsédés par la figure du mystérieux corbeau à trois yeux, qui hante depuis plusieurs saisons le jeune Bran Stark. De mon côté, je préfère observer les corvidés plus «normaux», qui peuplent les paysages et les forteresses de Westeros et Essos, les deux principaux continents où se joue la série. Conscients de l'intelligence des charognards volants, les mestres de chaque château s'en servent pour envoyer des messages et assurer les liens entre les grandes familles, de Winterfell au nord de Westeros à Port-Réal (plus au sud), que ce soit pour lancer des invitations, des appels à l'aide ou des déclarations de guerre. Ainsi, les corbeaux de Game of Thrones parcourent et lient les territoires de cet univers fantastique, aussi bien sur le plan territorial que narratif. Ce sont eux qui, à nos côtés, observent depuis le ciel la carte du continent fictif lors du générique d'ouverture de chaque épisode où défilent les terrains de toutes les batailles qui font le succès de la série.

Dans la nouvelle saison, diffusée depuis la mi-juillet sur HBO et OCS, j'ai donc naturellement cherché ces corbeaux, qui volent au-dessus des héros. Mais, au bout de deux épisodes à peine, j'ai réalisé, comme beaucoup d'autres, un changement d'ampleur. Tout va plus vite dans Game of Thrones, saison 7: les distances et le temps défilent sous nos yeux à une vitesse folle. Comme si les créateurs de la série avaient décidé de voler aussi vite que les corbeaux messagers de Westeros. Parce que l'écriture de la série a changé, le temps et l'espace aussi.

Jon et Daenerys, un rencard Tinder arrangé en cinq minutes 

À la fin du premier épisode de cet avant-dernière saison, la reine des dragons Daenerys arrive enfin dans l'ancien château de sa famille et lance à Tyrion, son conseiller: «Commençons-nous?» Un clin d'œil amusé et lancé aux fans qui, depuis 2011, attendent que la vraie bataille pour le Trône de Fer commence. À l'épisode deux, ils ont gain de cause, les choses avancent: la rencontre entre Jon Snow et Daenerys Targaryen va avoir lieu. Sauf que ce tournant scénaristique est survenu... en à peine cinq minutes. Après avoir écouté le CV de Jon Snow, bâtard de la famille Stark, déroulé par Mélisandre, elle se tourne vers Tyrion Lannister et lui demande d'envoyer un corbeau (le fameux) à Jon Snow. Même les rencards Tinder ne s'organisent pas aussi rapidement. Car, dans le plan suivant, Jon Snow et sa sœur Sansa Stark ont déjà lu le message et, à la fin de l'épisode, après un conseil houleux, Snow décide de rejoindre l'héritière du Trône. Dans notre monde moderne, on parlerait d'un «swipe à droite». Jusque-là, de nombreux fans avaient prévu cette rencontre, mais les personnages eux-mêmes ne l'avaient jamais envisagée avant cet épisode. De plus, Jon Snow n'était jamais allé aussi loin de chez lui, et si l'on en croit le teaser de l'épisode trois, il n'y sera jamais arrivé aussi vite.

Le montage de ces séquences semble presque surréaliste quand on connaît la lenteur habituelle de la série. Les saisons précédentes prenaient leur temps. Les épisodes huit ou neuf représentaient d'ailleurs, d'un point de vue symbolique, l'acmé dramatique d'une saison de Game of Thrones. L'année dernière, il y a eu la fabuleuse bataille contre Ramsay Bolton et, en 2013, le public découvrait, effaré, les images du «Red Wedding» (mariage rouge), qui hante encore l'inconscient collectif. Pour beaucoup de spectateurs, les épisodes précédents ne faisaient que retarder la fatidique effusion de sang. Cette année, le second épisode propose déjà une guerre navale meurtrière. 

Oui, donc, Game of Thrones opère une accélération temporelle. Et dans cette nouvelle saison, la discussion entre Arya Stark et son jeune ami boulanger, Tourte-Chaude, l'illustre à la perfection. En quelques secondes, le garçon lui résume les épisodes précédents à la manière des «previously on...» du début des épisodes de série: l'explosion du Septuaire par la terrible Cersei, la victoire de son frère Jon contre les Bolton dans une bataille mythique et surtout le nouveau statut de ce dernier, proclamé roi du Nord. En un instant, Arya oublie alors son idée d'assassiner la reine Cersei Lannister –élaboré depuis plusieurs saisons–, et monte à cheval pour le Nord afin de retrouver sa famille....

Lire la suite sur Slate.fr - Pourquoi «Game of Thrones» va de plus en plus vite

Articles en Relation

Ce que «Game of Thrones» doit à la Guerre des Deux-Roses Le roi Robert Baratheon et son équivalent historique, Édouard III. | Capture d'écran Game Of Thrones et National Portrait Gallery Pour sa saga, ...

RECHERCHE LOISIRS PAS CHER

 

TOP CINE DVD

BONNES AFFAIRES LOISIRS

TOP LOISIRS