Polémique autour d'un festival afroféministe accusé d'être interdit aux Blancs - Le Figaro

Actualités

Du «racisme à l'envers»! Ainsi s'indigne la Twittosphère depuis que la nouvelle s'est répandue ce week-end d'un festival prévu à Paris avec des espaces réservés aux «personnes noires». Prorgrammé du 28 au 30 juillet à la Générale, le Nyansapo se présente comme un «festival afroféministe européen». Selon son site internet, il est en effet organisé en plusieurs espaces, notamment un espace «non mixte femmes noires (80% du festival)», un autre «non mixte personnes noires» et un «espace ouvert à tou.te.s».

Dès dimanche 28 mai, Anne Hidalgo a réagi sur Twitter. «Je condamne avec fermet l'organisation à #Paris de cet événement ‘interdit aux blancs'», a écrit sur son compte la maire de Paris. «Je demande l'interdiction de ce festival», poursuit-elle, annonçant qu'elle saisira le Préfet de police «en ce sens». Dans un communiqué dimanche soir, la préfecture de police a cependant fait savoir qu'elle n'avait «pas été saisie, à ce jour, de l'organisation d'un tel événement».

«En tout état de cause», le préfet Michel Delpuech «indique qu'il veillera au respect rigoureux des lois, valeurs et principes de la République». Anne Hidalgo a également averti qu'elle se réservait «la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination».

Dans la même veine, SOS Racisme a jugé «sur le plan politique» ce festival comme une «faute - sinon une abomination - car il se complaît dans la séparation ethnique là où l'antiracisme est un mouvement dont l'objectif est post-racial».

La Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) a dénoncé sur Twitter «l'organisation d'un festival comportant des espaces ‘en non-mixité' fondés sur la race». De son côté, la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) s'est offusquée sur le réseau social: «Rosa Parks doit se retourner dans sa tombe», en référence à l'icône de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. «Le combat antiraciste devenu l'alibi d'un repli identitaire!», s'étrangle-t-elle.


Lire la suite : Polémique autour d'un festival afroféministe accusé d'être interdit aux Blancs - Le Figaro


Articles en Relation

La reconnaissance faciale, du déverrouillage de téléphone à la surveillance de m... Comment marche la reconnaissance faciale? En fonction de la réponse, les risques de surveillance varient beaucoup. Jan Canty, Unsplash, CC BY L...
Quels sont les noms qui rayonnent dans la littérature lesbienne ? Affiche proposée pour une exposition des Archives lesbiennes de Paris, en 1984. Michèle Larrouy Aurore Turbiau, Sorbonne Université Dans un ...
Jeunesse, sentiments et sexualités : comment certaines séries Netflix parlent de... needpix.com Philippe Martin, Inserm; Corinne Alberti, Université de Paris; Elise de La Rochebrochard, Institut National d'Études Démographiques...
Marketing : Batman ou le jeu du chat et de la chauve-souris Une saga qui brouille habilement les pistes entre fiction et réalité, pour les besoins du marketing. Warner bros/Allociné Frédéric Aubrun, ...
Quelle est l’origine de l’éducation à la dégustation de vin ? Déguster du vin, tout un art. CC BY-SA Magalie Dubois, Université de Bordeaux De plus en plus d’amateurs de vins se forment à la d...
Stromae : des frontières de plus en plus floues entre communication et journalis... Capture d'écran du JT de TF1 le 9 janvier 2022. TF1 Frédéric Aubrun, OMNES Education Face à des consommateurs de plus en plus réticents devant...

PLUS D'ARTICLES

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA