PMA clandestines en France: Cryos et les mamans de l'ombre

Santé

Chez Cryos, les paillettes de sperme coûtent «au minimum entre 900 et 1.300 euros», un prix plus élevé que dans une clinique en Belgique. | Anna Shvets via Pexels

Cette banque de sperme danoise expédie des gamètes mâles dans plusieurs pays, dont la France.

C'est le grand jour pour Anna*. Assise dans la salle d'attente d'un cabinet de gynécologie, elle s'apprête à être inséminée pour réaliser sa procréation médicalement assistée (PMA). Pourtant, la loi française ne l'y autorise pas. En 2013, Anna débute cette démarche avec celui qui était alors son mari, à la suite de problèmes d'infertilité. Pendant quatre ans, le couple multiplie les essais dans l'espoir de devenir parents. En vain.

Attristés et fragilisés par ces échecs répétés, ils divorcent après huit ans de vie commune. Aujourd'hui âgée de 36 ans, Anna «souhaite toujours devenir maman». Désormais célibataire, la loi ne l'autorise plus à avoir recours à une PMA. En France, seuls les couples hétérosexuels souffrant d'une infertilité diagnostiquée par un médecin peuvent y avoir droit. Depuis l'automne 2019, un projet de loi prévoyant son ouverture à toutes les femmes, est à l'étude. Le 2 février 2021, la mesure a été rejetée en seconde lecture par les parlementaires, au désespoir des femmes célibataires et des couples lesbiens.

Anna voit «son horloge biologique tourner» et estime qu'elle ne peut plus «se permettre d'attendre». Découragée par le projet de loi qui reste en suspend, elle décide de réaliser sa PMA à l'étranger. Pour obtenir de l'aide et des conseils, elle s'inscrit sur des groupes Facebook où, par le biais de photos et de récits écrits, des milliers de femmes partagent leurs expériences de PMA. En lisant certains commentaires, Anna découvre «stupéfaite» la possibilité de contourner la loi et de réaliser sa PMA en France. Le tout, en passant par l'entreprise danoise Cryos.

Une alternative clandestine qui s'échange sur les réseaux sociaux

Créée en 1987, à l'ouest de Copenhague au Danemark, Cryos est la plus grande banque de sperme au monde. Parmi un panel d'environ 850 donneurs, elle propose à la vente des gamètes mâles qu'elle expédie dans plusieurs pays à l'étranger, dont la France. Une fois inscrites sur le site internet, les femmes célibataires contactent Cryos «pour avoir accès à une liste de gynécologues français “partenaires” qui acceptent de réaliser les inséminations malgré la législation», détaille Anna.

Interrogée sur cette pratique, l'entreprise danoise n'a pas souhaité nous répondre. Intéressée par cette alternative, Anna trouve les réponses à ses questions sur le compte Instagram Maman solo par choix. Derrière ce pseudonyme se trouve Mam, animatrice radio de 38 ans. Il y a deux ans, à la suite d'une rupture, la Lyonnaise décrète qu'elle «ne veut plus dépendre d'un homme pour réaliser son rêve de maternité» et décide d'avoir un bébé seule. Sur les réseaux sociaux, elle découvre la possibilité de réaliser sa PMA en France grâce à l'entreprise Cryos.

Bien que cette pratique soit illégale, Mam est rapidement séduite. «Je trouve ça aberrant que des citoyennes françaises doivent aller se faire inséminer à l'étranger alors que nous avons les infrastructures nécessaires pour aider les femmes qui ont envie d'être maman de le devenir», s'insurge-t-elle avant d'ajouter: «Si c'était à refaire, je le referai de la même façon!» Pour Mam, la première insémination est la bonne. Sa fille est aujourd'hui âgée de 4 mois. Reconnaissante d'avoir eu la possibilité de devenir maman en France, Mam partage son expérience en faisant «des vidéos et des lives» afin d'aider des femmes qui voudraient, comme elle, se lancer dans «un parcours Cryos»....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - PMA clandestines en France: Cryos et les mamans de l'ombre

Articles en Relation

Covid-19: pourquoi est-il difficile de croire à l'efficacité du vaccin russe Spo... Les données des essais de phase I et II n’ont pas été entièrement publiées, ni examinées par des pairs. | Mladen Antonov / AFP  Décider de ...
Beaucoup d'infections, peu de décès: les mystères du Covid-19 en Inde Un homme attend son train, devant une fresque murale liée au Covid-19, à Mumbai, le 23 mars 2021. | Indranil Mukherjee / AFP Alors que le p...
La crise du Covid-19 a changé notre manière de consommer de l'alcool Le cocktail a notamment connu un nouvel engouement pendant le confinement. | John Fornander via Unsplash Derrière la baisse des ventes au niveau...
Covid-19 : les distances de sécurité en intérieur ne serviraient à rien, selon c... Selon deux chercheurs du MIT, le risque de contamination dans un espace fermé est aussi grand à un mètre qu'à dix mètres, surtout lorsque tout le mond...
Avant d'envisager un second confinement, il faut peser l'impact psychologique d... Les troubles du sommeil se sont maintenus après le déconfinement. | Atharva Tulsi via Unsplash En France comme ailleurs, la pandémie de Covid-19...
Quels aliments privilégier pour avoir une belle peau ? Notre alimentation peut-elle contribuer à avoir une belle peau ? La peau a besoin de nombreuses vitamines (A, C, D, E...) et d'un régime équilibr...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA