Pendant le confinement, regardez des DVD! De beaux fantômes vous y attendent

Vidéo

Willem Dafoe dans «Tommaso» d'Abel Ferrara. | Capture d'écran via YouTube

Choix d'objets singuliers plutôt que logique de flux, les DVD sont une offre différente du streaming. Parmi les récentes parutions, on peut suivre le fil de présences venues du passé, qui hantent de manière très différente et éclairante, les temps présents.

Sans sous-estimer les offres des plateformes en ligne, il en est d'excellentes dont le nom ne commence pas par «N», les propositions des éditeurs DVD sont d'une nature différentes. Et tout comme on peut se faire envoyer des livres ou pratiquer le click and collect, on peut continuer de se procurer des DVD (ou des Blu-ray) même par ces temps qui ne courent ni ne marchent.

Parmi les belles offres survenues ces derniers mois, un bon nombre se trouve raconter, de manière à la fois poétique ou ironique –ou les deux– un monde qui semble déjà lointain, et duquel il y a pourtant bien des éléments à comprendre, pour le monde d'après quel qu'il puisse être.

À des titres et selon des modalités très variables, tous ces films, y compris les plus récents, sont comme le rayonnement fantôme d'autres façons de vivre, de penser, de désirer, de s'exprimer; façons qui avaient été détruites par le «monde d'avant» le plus récent, celui du tournant fin XXe-début XXIe siècle, avec les catastrophiques accélérations que l'on sait.

La nostalgie n'a nulle nécessité ici, personne n'envisage de retourner à ces temps d'avant le déluge globalisé/numérique/postmoderne, et heureusement. C'est libre de ce passéisme qu'il y a de multiples plaisirs autant que de multiples leçons à tirer de ces images, de ces récits, des ces inventions habitées par d'autres espoirs et d'autres angoisses, d'autres sourires aussi.

Coffret Théo Angelopoulos

7 films (Potemkine)

Sous les signes croisés de l'ironie et de la beauté, les films du grand cinéaste grec réalisés entre 1970 et 1984 racontent un monde désormais disparu, à partir de sa relation avec une période elle-même éteinte lorsqu'Angelopoulos tournait. La mémoire de la résistance anti-nazie et du combat pour la révolution écrasé durant la deuxième partie des années 1940, épopées politiques de la première moitié du XXe siècle elles-mêmes hantées par les grands mythes de la Grèce antique, redoublent aujourd'hui cet effet de profondeur et de vertige.

Avec exemplairement ces chants visuels inspirés que sont Le Voyage des comédiens, Les Chasseurs, Alexandre le Grand et Voyage à Cythère, Angelopoulos aura exploré les ressources proprement cinématographiques –espace et temps, corps et mouvement– pour redonner leur juste place aux fantômes de l'histoire, et la manière dont ils habitent la vie bien réelle des hommes et des femmes d'aujourd'hui, même si, surtout si ces derniers l'ignorent ou veulent l'ignorer.

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Pendant le confinement, regardez des DVD! De beaux fantômes vous y attendent

 

 

«India Song»

de Marguerite Duras (Tamasa)

En 1973 Marguerite Duras l'avait publiée, l'année suivante elle l'a filmée, cette histoire d'amour comme un songe cruel, sans échappatoire. La douleur et la douceur venaient de bien plus loin, et la misère aussi. Cette misère qui rôde le long du fleuve, tout proche du salon luxueux où un amour impossible devient cette fleur vénéneuse, dont les ramifications s'étendent en plans aériens, en notes de piano immatérielles, et dont la corolle jaillira en cri, sur le tranchant de l'insoutenable. Incommensurables et simultanées sont la violence de la passion du vice-consul et la détresse de la femme du Gange.

Dans ce gouffre feutré et brutal, les plus beaux acteurs du monde, Seyrig, Lonsdale, inventent une incarnation sensuelle et spectrale comme jamais on ne l'avait vu. Qui a rencontré India Song n'en sortira plus, tendre et fatal sortilège auquel cette double édition (DVD et Blu-ray) avec livret simple et précis et bonus imparables rendent justice.

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Pendant le confinement, regardez des DVD! De beaux fantômes vous y attendent

Articles en Relation

Les films à voir sur Netflix pendant votre confinement Pour faire passer les longues journées de mars, les plateformes de VOD et SVOD risquent d'être vos meilleures amies. Côté cinéma, on vous résume ce qu...
«Ma belle-famille, Noël et moi», une romcom lesbienne à la fois révolutionnaire ... Le couple Abby et Harper. | Capture d'écran via YouTube Cette comédie romantique, sortie le 21 décembre en VOD en France, est un énorme succès d...
La première série Netflix sur la pandémie est là (et, franchement, c'est pas mal... La série fait notamment écho, avec beaucoup de cœur, aux appréhensions du moment. | Capture d'écran YouTube via Netflix   «Social...
Confinement : Comment se couper les cheveux tout seul ? En cette période de confinement beaucoup de personnes se pose la question : Comment se couper les cheveux tout seul ? Voici un petit Tuto vidéo qui po...
Les comédies françaises doivent arrêter avec les élèves en culotte courte «C'est toujours la même chose: l'institutrice bombasse, le pion sadique, le prof castrateur, le papier mâché…» | via YouTube «Les Blagues de Tot...
Ce qu'il restera de «Dix pour cent», ce sont ses personnages féminins À travers ses personnages principaux et ses guest-stars, la série a pointé en filigrane le système sexiste du cinéma. | Capture d'écran Youtube v...

TOP VIDEO EN LIGNE

BONNES AFFAIRES LOISIRS