Ouvrir les stations de ski, une équation impossible

France

Devrons-nous faire du ski ou du snowboard sans remontées mécaniques? | Pamela Saunders via Unsplash

La réouverture des stations, «préférable» courant janvier selon le président Emmanuel Macron, aggrave la situation d'un secteur qui souffre déjà de nombreux maux structurels.

Le président de la République, Emmanuel Macron, l'a admis au détour d'une phrase lors de son allocution du 24 novembre 2020: «Il semble impossible d'envisager une ouverture des [stations de sports d'hiver] pour les fêtes, et bien préférable de privilégier une ouverture courant janvier dans de bonnes conditions.» Le Premier ministre, Jean Castex, a d'ailleurs fini de doucher les derniers espoirs des professionnels du ski lors de son intervention du 26 novembre indiquant que les montagnes seront accessibles aux Français, mais que «les remontées mécaniques resteront fermées au public».

On imagine fort bien le choc pour une économie déjà amputée de 15% à 20% de ses recettes à la suite du premier confinement, soit une perte d'exploitation estimée entre 1,5 et 2 milliards d'euros pour un secteur qui rapporte annuellement environ 10 milliards d'euros à l'économie française (avec un solde du commerce extérieur positif à hauteur de 2 milliards d'euros) selon les chiffres des Domaines skiables de France (DSF), la chambre professionnelle qui regroupe plus de 250 domaines skiables français.

Or, en l'espèce, le choc engendré par un décalage de l'ouverture au mois de janvier pourrait être encore plus rude à absorber pour les stations de ski françaises, déjà en proie à de nombreux maux structurels. Et pas uniquement parce que l'avant-saison et les vacances de fin d'année représentent, en cumulé, plus de 26% de la fréquentation annuelle en moyenne glissée sur les sept dernières saisons…

Les touristes étrangers représentent 28% de la clientèle des domaines français. | Toa Heftiba via Unsplash

Une dépendance à la clientèle étrangère

Il convient, en effet, de rappeler que si la saison de ski s'étale de la mi-décembre à la mi-avril (voire jusqu'en mai pour les stations de très haute montagne), la fréquentation des domaines skiables n'est pas répartie de façon homogène durant ces quatre à cinq mois d'ouverture.

Outre de dépendre du niveau d'enneigement, toujours aléatoire (malgré un réseau de neige de culture qui couvre aujourd'hui 37% des domaines skiables), la fréquentation est extrêmement sensible aux calendriers des vacances scolaires, à la fois des Français, mais aussi des étrangers très attirés par nos massifs.

Ces derniers représentent déjà 28% de la clientèle de nos domaines skiables, et leur poids ne fait que progresser en raison de la relative désaffection de nos plus jeunes compatriotes pour les sports d'hiver (de manière générale, seule 8% de la population française pratique régulièrement le ski), mais aussi parce que nos domaines skiables ont joué à fond la carte de l'ouverture vers ces clientèles souvent plus dépensières pour alimenter leurs pistes, mais aussi leurs programmes immobiliers.

Une clientèle qui, en raison de la situation sanitaire et des incertitudes économiques qui en découlent, manquera largement à l'appel cette saison....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Ouvrir les stations de ski, une équation impossible

Articles en Relation

Sans le Covid-19, il n'y aurait pas eu tous ces records sur le Tour de France Tadej Pogacar, Mikel Landa, Egan Bernal et Primoz Roglic lors de la neuvième étape du Tour de France entre Pau et Laruns, le 6 septembre 2020. | ...
La crise du Covid-19 pénalise le foot français Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique lyonnais, en conférence de presse au Parc Olympique lyonnais, près de Lyon, le 13 février 2020. | Jeff Pac...
La fronde des élèves anti-masque «C'est un chantier que je n'avais pas prévu, mais, on va s'y affairer.» | Damien Meyer / AFP  Si les profs s'attendaient à une rentrée difficile...
Fractionné, inversé, annulé: Noël devra être réinventé à cause du Covid Les familles seront-elles séparées à Noël avec le Covid-19? | S&B Vonlanthen via Unsplash Partout en France, des familles planifient des festivit...
Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie Le football suscite autant de passion qu'il émet de CO2. | Josiah Day via Unsplash Alors que les supporters comptent les jours précédant la reprise d...
Football, j'ai oublié ton nom (ou presque) Des supporters attendent le match du championnat de Biélorussie entre le FC Minsk et le Dinamo Minsk, à Minsk, le 28 mars 2020. | Serge...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA