On a classé les 23 films de l'«Infinity Saga» de Marvel du pire au meilleur

Vidéo

D'«Iron Man» à «Avengers: Endgame», on a tout revu pour vous aider à faire le tri.

Franchise la plus lucrative de l'histoire d'Hollywood, l'Infinity Saga de Marvel s'est conclue il y a un peu plus d'un an avec la sortie d'Avengers: Endgame (oui, on sait qu'il y a eu un Spider-Man derrière, ne vous inquiétez pas, on l'a bien pris en compte). Entre Iron Man en 2008 et ce final, plus de vingt films et un univers qui a captivé des millions de spectateurs et spectatrices.

Chaque chapitre du Marvel Cinematic Universe (MCU) s'est construit sur des références communes, des apparitions de Stan Lee (le créateur de Marvel) aux scènes bonus après le générique de fin. Coup de génie de Kevin Feige, le président de Marvel Studios, chaque film était aussi une pièce du puzzle d'un arc narratif global, construit sur plus d'une décennie –faisant de la saga l'expérience cinématographique qui se rapproche le plus d'une série télé.

Mais tous les films de la franchise ne se valent pas et pour y voir clair, nous avons décidé de tous les revoir (une très bonne activité pendant le confinement) et de les classer. Pour les départager, on a établi plusieurs critères de notation, de la qualité de l'écriture à leur niveau de divertissement, en passant par leurs prouesses techniques et leur impact dans la franchise et à Hollywood en général.

Sans plus attendre, voici donc les vingt-trois films de l'Infinity Saga du MCU classés du pire au meilleur.

23. «L'Incroyable Hulk» (2008)

Sorti en 2008, deux mois à peine après Iron Man, L'Incroyable Hulk est une sorte d'ovni dans le MCU, dont le ton n'avait pas encore été complètement établi. Faire un nouveau film sur le monstre vert était un défi de taille, après l'échec de la version de 2003 avec Eric Bana. La malédiction continue malheureusement ici.

Le problème avec l'histoire de Bruce Banner, c'est qu'elle est ultra badante. Contrairement aux autres héros de la franchise, le scientifique considère ses pouvoirs extraordinaires comme une affliction abominable constamment subie.

Ajoutez à ça des conflits d'écriture (Edward Norton, qui joue le rôle-titre, voulait que le film soit beaucoup plus long), une esthétique éculée et un casting assez médiocre (Liv Tyler et Tim Roth sont particulièrement mauvais), et vous obtenez le pire chapitre de la franchise.

22. «Thor: Le Monde des ténèbres» (2013)

Thor: Le Monde des ténèbres, c'est ce qui se passe quand on donne beaucoup trop d'argent à un mauvais fan de Xena, la guerrière et qu'on lui demande de faire un film.

L'esthétique est kitschissime, les méchants grotesques, l'intrigue complètement oubliable, et les quelques tentatives d'humour tombent à plat. Quant à l'histoire d'amour entre Jane Foster (Natalie Portman) et Thor, elle est aussi excitante qu'un épisode de Derrick.

Les seuls moments de grâce surviennent lorsque Thor et Loki partagent une scène et que Chris Hemsworth et Tom Hiddleston peuvent enfin mettre en valeur leur irrésistible charme. Revoir ce naufrage, c'est réaliser le miracle accompli par Taika Waititi avec Thor: Ragnarok.

21. «Iron Man 2» (2010)

De tous les Iron Man, le deuxième est celui qu'on aime le moins. La faute à son humour de beaufs, entre la scène où Tony pisse dans son armure parce qu'il a trop bu et un missile surnommé... «l'ex-femme».

Malgré des scènes d'action bien menées, le scénario de Justin Theroux (à qui l'on devait aussi Tropic Thunder) n'arrive jamais à égaler la surprise créée par le premier volet. Mais le pire reste sans doute son méchant caricatural, un Mickey Rourke avec des cheveux criminellement gras, des ongles très sales et un cure-dents perché au coin des lèvres, qui ressemble à Florent Pagny après une cuite de trop.

Dans les bons côtés, on retient surtout les premières scènes ébouriffantes de Scarlett Johansson dans le rôle de Black Widow, et Sam Rockwell, toujours aussi à l'aise dans les rôles de méchant théâtral.

20. «Ant-Man et la Guêpe» (2018)

Dans un univers cinématographique aux intrigues et personnages, il faut le dire, complètement absurdes, aucun film n'est plus improbable qu'Ant-Man et la Guêpe.

Mais Paul Rudd est une machine à charme inarrêtable, et avec l'ajout de Randall Park au casting et d'un rôle plus badass (et un changement de perruque bienvenu) pour Evangeline Lilly, le film reste divertissant de bout en bout. Un volet très fun qui reste néanmoins anecdotique au sein de la franchise.

19. «Thor» (2011)

Avec Thor, c'est un nouveau talent du MCU qui se révèle en la personne de Chris Hemsworth (qui deviendra rapidement l'un des meilleurs acteurs comiques de la franchise). Des années plus tard, on rit encore des répliques complètement anachroniques du dieu asgardien, de sa tendance à fracasser les verres après les avoir vidés ou de la manière dont il appelle l'agent Coulson «son of Coul».

Mais l'impact le plus important du film reste son casting: en plus d'avoir définitivement propulsé Chris Hemsworth sur toutes les listes d'acteurs les plus sexy de la planète, c'est Thor qui a lancé la carrière de Tom Hiddleston à Hollywood.

Malheureusement, le premier tiers du film, qui s'attache à expliquer la mythologie d'Asgard, est en décalage avec le reste de la franchise et surprend par son absence d'humour. Quant au personnage de Loki, dont la dynamique avec son frère sera si importante pour la suite, il est surprenant de voir, rétrospectivement, à quel point il a été mal construit à l'origine.

18. «Captain America: First Avenger» (2011)

On a beau avoir énormément d'affection pour Steve Rogers (vous allez vite le comprendre en nous lisant), le premier chapitre de sa saga est loin d'être le plus fun de la franchise.

Commençons par ce qui fonctionne. Le casting est très bon, on pourrait regarder Stanley Tucci jouer un mensch pendant des heures. Le film établit également parfaitement l'histoire d'amour entre Steve et Peggy, qui restera l'un des ancrages émotionnels majeurs du MCU jusqu'à Endgame. Et puis les histoires d'outsiders faibles mais honorables qui prennent enfin leur revanche sur la vie, ça fonctionne toujours très bien.

Malheureusement, le premier Captain America manque cruellement de second degré et s'enlise dans sa seconde moitié....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - On a classé les 23 films de l'«Infinity Saga» de Marvel du pire au meilleur

Articles en Relation

Les films à voir sur Netflix pendant votre confinement Pour faire passer les longues journées de mars, les plateformes de VOD et SVOD risquent d'être vos meilleures amies. Côté cinéma, on vous résume ce qu...
Pendant le confinement, regardez des DVD! De beaux fantômes vous y attendent Willem Dafoe dans «Tommaso» d'Abel Ferrara. | Capture d'écran via YouTube Choix d'objets singuliers plutôt que logique de flux, les DVD sont une...
Les films de super-héros sont beaucoup moins fun qu'avant Nouvelle variation autour de l'homme chauve-souris, The Batman, dont la sortie est prévue à l'automne 2021, semble trempé dans l'encre noire. | C...
Les comédies françaises doivent arrêter avec les élèves en culotte courte «C'est toujours la même chose: l'institutrice bombasse, le pion sadique, le prof castrateur, le papier mâché…» | via YouTube «Les Blagues de Tot...
«Mignonnes» pointe du doigt l'impossible combat contre la sexualisation des jeun... Fathia Youssouf (Amy) dans Mignonnes. | Capture d'écran via YouTube Accablé par une polémique complètement stérile, le film de Maïmouna Doucouré est ...
«Feel Good», la série qu'il nous faut en ce moment La création de l'humoriste canadienne Mae Martin devrait vous redonner le sourire en cette période difficile. Et aussi, on répond aux questions que vo...

TOP VIDEO EN LIGNE

BONNES AFFAIRES LOISIRS