«Mourir d'aimer», la prof et la ligne blanche

Vidéo

Annie Girardot dans Mourir d'aimer d'André Cayatte. | Capture d'écran via YouTube

Le film d'André Cayatte, sorti il y a cinquante ans, retraçait la trajectoire de Gabrielle Russier, professeure condamnée pour avoir entamé une liaison avec l'un de ses élèves.

«Si les gens de cinéma voient dans Cayatte un avocat, les gens de robe le prennent pour un cinéaste.» C'est par ces mots charmants qu'un critique des Cahiers du Cinéma nommé François Truffaut accueillit la sortie de Mourir d'aimer, le vingt-cinquième long-métrage du réalisateur, sorti il y a tout juste cinquante ans. Cet avocat de formation, né en 1909, a entamé dès 1942 une carrière de cinéaste, enchaînant les films jusqu'en 1978.

Les réalisations de Cayatte sont généralement décrites comme des «films à thèse», manière passive-agressive de pointer du doigt leur manque de style. Mourir d'aimer n'échappe pas à la règle: narré sous forme de retour en arrière, le film prend la forme d'un gigantesque interrogatoire, celui de Gérard Leguen. Ce lycéen revient alors sur les circonstances de sa rencontre avec Danièle Guénot, une professeure de lettres de son lycée.

Ce n'est pas le genre de Cayatte de s'attarder sur le désir, les sentiments. Peu intéressé par ces questions-là, sans doute un peu pudique aussi, le réalisateur ne s'attarde guère sur le rapprochement entre Gérard et Danièle, de quinze ans son aînée. Mourir d'aimer s'en tient aux stricts faits: dans l'atmosphère surchauffée des manifestations de Mai 1968, l'enseignante a fait comprendre au lycéen qu'elle avait le béguin pour lui, et ce dernier a fini par exprimer des sentiments similaires.

Autant quitter le prisme fictionnel pour raconter la suite, puisqu'en réalité, Danièle Guénot s'appelle Gabrielle Russier, née en 1937 à Paris. C'est à Marseille, en 1967, qu'elle a rencontré le jeune Christian Rossi, né en 1952. Au lycée Saint-Exupéry, où elle enseigne, tout le monde s'accorde à dire qu'elle est une professeure formidable et impliquée. C'est vers la fin de l'année de seconde de Rossi que leur liaison débute

Abus d'autorité

De nos jours, en France, on estime qu'une personne âgée de plus de 15 ans est apte à donner son consentement éclairé. Les articles 227-25 à 227-27 du code pénal précisent notamment que la situation est différente lorsque «les atteintes sexuelles sans violence, contrainte, menace ni surprise» sont commises par «un ascendant ou par toute autre personne ayant sur la victime une autorité de droit ou de fait», ou encore «par une personne qui abuse de l'autorité que lui confèrent ses fonctions».

Auparavant, c'est à l'article 331-1 de l'ancien code pénal qu'il convenait de se référer dans ce genre d'affaire. Il évoque «tout attentat à la pudeur sur la personne d'un mineur âgé de plus de quinze ans et non émancipé par le mariage commis ou tenté, sans violence ni contrainte ni surprise, par un ascendant légitime, naturel ou adoptif de la victime ou par une personne ayant autorité sur elle, ou encore par une personne qui a abusé de l'autorité que lui confèrent ses fonctions», passible de six mois à trois ans d'emprisonnement ainsi que d'une amende.

Au moment où tout commence, Christian Rossi est âgé de plus de 15 ans. En revanche, étant son enseignante, elle a bel et bien autorité sur lui. Enseignants à l'université d'Aix-en-Provence, les parents de Christian Rossi s'opposent bien vite à la relation qui unit leur fils à Gabrielle Russier. Rossi et Russier n'ont absolument pas l'intention de se cacher. Mais pour échapper un temps à la vindicte des parents Rossi, le lycéen (alors âgé de 16 ans et demi) profite des vacances d'été pour partir sillonner l'Europe en stop, officiellement avec un camarade de classe... sauf que c'est en fait avec Gabrielle Russier qu'il réalise ce voyage.

Dès la rentrée suivante, les rapports se tendent entre Christian Rossi et ses parents. Ceux-ci lui demandent de ne plus voir Gabrielle Russier, mais il refuse et va s'installer chez elle. Marguerite et Mario Rossi saisissent alors un juge pour enfants, qui décide de placer le jeune homme dans un internat des Hautes-Pyrénées, à Argelès-Gazost. Le juge permet cependant à Gabrielle Russier d'écrire au lycéen et autorise une visite lors des vacances de la Toussaint. Tentative de suicide, fugue: le jeune multiplie les témoignages de désespoir. Novembre 1968: la famille Rossi dépose plainte pour détournement de mineur et enlèvement...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - «Mourir d'aimer», la prof et la ligne blanche

Articles en Relation

Les films à voir sur Netflix pendant votre confinement Pour faire passer les longues journées de mars, les plateformes de VOD et SVOD risquent d'être vos meilleures amies. Côté cinéma, on vous résume ce qu...
«Ma belle-famille, Noël et moi», une romcom lesbienne à la fois révolutionnaire ... Le couple Abby et Harper. | Capture d'écran via YouTube Cette comédie romantique, sortie le 21 décembre en VOD en France, est un énorme succès d...
Six films à ressortir des piles de DVD jamais vus Kidlat Tahimik, auteur, réalisateur, caméraman, monteur et interprète d'un film inclassable venu des Philippines et des années 1970, et qui n'a pas pr...
Pendant le confinement, regardez des DVD! De beaux fantômes vous y attendent Willem Dafoe dans «Tommaso» d'Abel Ferrara. | Capture d'écran via YouTube Choix d'objets singuliers plutôt que logique de flux, les DVD sont une...
Bang Rajan La Légende des Guerriers - Film Complet et Gratuit en Français Bang Rajan La Légende des Guerriers Birmanie, 1763 : le roi Mangra veut s'emparer de la capitale de la Thaïlande et envoie ses troupes vers celle-ci....
On a classé les 23 films de l'«Infinity Saga» de Marvel du pire au meilleur D'«Iron Man» à «Avengers: Endgame», on a tout revu pour vous aider à faire le tri. Franchise la plus lucrative de l'histoire d'Hollywood, l'Infinity ...

TOP VIDEO EN LIGNE

BONNES AFFAIRES LOISIRS