Mel Gibson, un acteur à l'image de ses personnages: sur la brèche

People

Mel Gibson à la première de Very Bad Dads 2 le 5 novembre 2017 à Westwood (Californie). | Valerie Macon / AFP

Retour sur la vie et la carrière cinématographique du sulfureux acteur-réalisateur américain.

Acteur reconnu, réalisateur oscarisé, personnalité controversée, Mel Gibson a tout de l'être tourmenté. À l'image de nombre des personnages qu'il a incarnés, il semble toujours sur la brèche, entre coup d'éclat, coup de sang et coup de folie. Collaborateur du magazine Sofilm, Matthieu Rostac voit dans cette instabilité une clé de lecture du parcours de la star.

Au début, il y avait le père...

Partant du principe que les films interprétés et/ou réalisés par Mel Gibson s'expliquent par des épisodes de sa vie, Rostac construit ce livre sur des va-et-vient permanents entre biographie et filmographie. De manière originale, l'analyse débute douze ans après la naissance de l'acteur américain. En 1968, avec ses dix frères et sœurs, Mel Gibson débarque en Australie. Le père, Hutton Gibson, a décidé d'émigrer pour changer de vie, mais aussi pour éviter que le fils aîné n'aille combattre au Vietnam.

Ce patriarche est animé par une morale particulièrement austère. Au foyer des Gibson, on ne trouve ni de télé ni de bande dessinée, encore moins de tabac et d'alcool. L'amour de Dieu et le cocon familial sont censés être les garants du bonheur de tous. Refusant les réformes de Vatican II, se plaisant à affirmer que le bilan de la Shoah a été exagéré, le père se distingue par son extrémisme religieux.

Pour Matthieu Rostac, Mel Gibson s'est construit à la fois par sa déférence envers la figure paternelle et par sa volonté de s'extraire de cette tutelle. Sa filmographie en tant que réalisateur montre ainsi une propension à mettre en scène des pères de substitution, bons et aimants (L'Homme sans visage, 1993) opposés à des géniteurs autoritaires, incapables de sauver de la mort leurs enfants (Apocalypto, 2006) ou qui les tyrannisent (Braveheart, 1995).

Épiphanie et Apocalypse

À l'âge de 21 ans, alors étudiant en art dramatique, Mel Gibson décroche le rôle principal dans Mad Max de George Miller (1979). Rostac rappelle que ce titre fut un «film guérilla». Tourné sans moyens, sans autorisations, avec des techniciens payés en packs de bière, Mad Max séduit malgré tout un large public international. La prestation de l'acteur lui ouvre les portes des studios hollywoodiens.

Les suites de Mad Max et surtout les trois premiers volets de la franchise L'Arme fatale (1987-1992) le consacrent comme une star. Gibson se fait aussi connaître par ses excès, mais les cinq bières par jour avalées sur le plateau de L'Arme fatale n'ont pas eu de conséquence sur le tournage, et il jouit d'une réputation d'acteur fiable, capable de tourner en une seule prise.

Refusant de suivre l'évolution que ses succès semblent lui destiner, Gibson décline des propositions pour des rôles qu'il estime ne pas pouvoir incarner, comme celui de John McLane dans Piège de Cristal de John McTiernan (1988). Matthieu Rostac y voit le signe de la forte volonté de Gibson de construire lui-même son parcours....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Mel Gibson, un acteur à l'image de ses personnages: sur la brèche



Articles en Relation

Gérard Lanvin cash : ses tacles à la « famille du cinéma » et aux César Avec Gérard Lanvin, ses interviews sont garanties sans langue de bois. Illustration ce dimanche 18 avril, où l'acteur n'a pas hésité à s'en prendre à ...
Brad Pitt en couple avec Alia Shawkat? L'actrice lève le voile sur leur relation Brad Pitt serait-il de nouveau en couple, cette fois avec l'actrice Alia Shawkat ? La rumeur gonfle depuis plusieurs semaines, mais cette dernière a s...
Alain Delon donne des nouvelles de son état de santé, après son AVC Pendant un an, Alain Delon aura gardé le silence. Victime d'un AVC en juin 2019, le comédien de 84 ans s'est concentré sur sa convalescence. Pour la p...
Angelina Jolie : la VRAIE raison de son divorce avec Brad Pitt Il y a quatre ans (déjà), Angelina Jolie et Brad Pitt se séparaient. Un divorce sur lequel l’actrice est revenue dans une interview accordée au magazi...
Halle Berry : ses confidences très intimes sur sa sexualité Sur son compte Instagram, Halle Berry a évoqué en toute décontraction son passé sexuel. L’actrice parle notamment de son premier orgasme. Halle Berry...
Mort de Robert Hossein à 93 ans des suites de la Covid-19 Il venait de fêter son 93ème anniversaire. Robert Hossein nous a quittés de 31 décembre. Grand comédien et metteur en scène, inoubliable Joffrey de Pe...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA