Les trottinettes électriques sont-elles écologiques?

Environnement

En septembre 2019 à Paris. | Martin Bureau / AFP 

Les émissions évitées grâce à leur usage ne compensent pas le surcoût carbone dû à leur fabrication et à leur gestion.

Alors que les effets dramatiques des dérèglements climatiques se font sentir de manière plus intense chaque année, les donneurs d'ordre publics et privés réalisent progressivement l'urgence de prendre des décisions drastiques pour réussir la transition énergétique.

Le transport constitue un des leviers de cette transition, puisqu'il comptabilisait déjà 14% des émissions de gaz à effet de serre mondiales en 2010, sans tenir compte des émissions liées aux infrastructures, à la production des véhicules, et aux autres services adjacents.

À ce titre, l'émergence massive des trottinettes électriques partagées en 2017-2018 aurait pu sembler providentielle: un véhicule de 17 kilos transportant une personne semble prometteur sur le plan environnemental, notamment lorsqu'on le compare à la voiture, monstre de 1.300 tonnes transportant à peine plus de gens.

Pourtant, très vite, ces nouveaux engins ont créé des conflits entre les usagèr·es de l'espace public, devenant l'objet de nombreuses critiques: accidentogènes, ne dépassant pas les vingt-huit jours de durée de vie en moyenne, polluantes... Les pouvoirs publics ont réagi plus ou moins vigoureusement, allant jusqu'à interdire les trottinettes dans certaines villes, à l'image de Barcelone.

Reste un dernier aspect, essentiel: l'impact de ces véhicules en matière d'émissions de gaz à effet de serre. Les trottinettes sont-elles (aussi) néfastes pour le climat? C'est ce que nous avons cherché à savoir.

Premières évaluations outre-Atlantique

La première évaluation scientifique robuste à ce sujet a été publiée en été 2019 aux États-Unis. Selon ces travaux, une trottinette électrique partagée générerait dans ce pays autour de 130 grammes de CO2 équivalent par personne et par kilomètre parcouru. Un impact plus faible que celui de la voiture, mais globalement plus important que les transports en commun.

La validité des résultats de cette étude est néanmoins restreinte aux États-Unis, et ils ne renseignent par ailleurs pas le caractère écologique de l'arrivée des trottinettes. Pour cela, une étude plus systémique doit être réalisée.

Les trottinettes électriques en libre service ont perturbé des schémas de mobilité urbaine relativement stables, remplaçant des déplacements auparavant effectués via un autre mode de transport: c'est ce que l'on appelle des «reports modaux». En tant que nouveau service, elles ont aussi généré des déplacements qui n'auraient pas été effectués autrement, on parle alors de «mobilité induite». Ensuite, elles permettent de rejoindre plus directement une destination qu'en transport en commun, le trajet étant moins contraint par un itinéraire spécifique de desserte.

Pour évaluer le caractère écologique des trottinettes électriques, il faut donc étudier ce mode de transport à la lumière de ces trois aspects.

L'exemple des reports modaux à Paris

Nous avons entrepris l'évaluation des trottinettes pour la ville de Paris, en étudiant comment le bilan carbone de la mobilité parisienne a été affecté par l'arrivée de ces engins partagés sur l'année 2019.

D'abord, les reports modaux kilométriques ont été estimés sur la base d'une enquête spécifique conduite dans les rues parisiennes à l'été 2019: deux tiers provenaient du métro et du RER, un quart du vélo et de la marche. Seuls 7% des kilomètres parcourus en trottinette ont remplacé la voiture (personnelle ou taxi). Malgré 8% de déplacements induits, les déplacements parisiens ont diminué de 150 millions de kilomètres sur un an, grâce aux trajets plus directs en trottinette.

Un modèle a ensuite été développé pour évaluer de manière rigoureuse l'impact carbone des principaux modes de transport à Paris sur leur cycle de vie complet: manufacture, utilisation, entretien et fin de vie des véhicules et des infrastructures associées....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Les trottinettes électriques sont-elles écologiques?

Articles en Relation

Les digues ne nous protégeront pas de la hausse du niveau de la mer Une vague s'écrasant sur la digue de Lomener à Ploemeur en Bretagne le 5 février 2014. | Frank Perry / AFP  Il existe des solutions d'adapt...
Avec le réchauffement climatique, « les ouragans causeront de plus en plus de do... Parce que les ouragans sont alimentés par l'humidité des océans, ils perdent traditionnellement en puissance assez rapidement après avoir touché terre...
Toujours en proie aux incendies, l’est de l’Australie suffoque Manifestations annulées, bateaux à quai, écoliers cloîtrés dans les établissements, Sydney, comme tout l'est de l'Australie, vit au ralenti et suf...
Incendies en Autralie : Sydney est en urgence sanitaire Tandis que le gouvernement défend son bilan pour lutter contre le réchauffement climatique, l'État de Nouvelle-Galles du Sud et Sydney continuent ...
Australie : la canicule va s'intensifier avec des pics de chaleur prévus à 45 °C L'Australie bat malheureusement des records de chaleur, enregistrant ce mardi une moyenne de 40,9 °C. Le thermomètre s'affole et d'autres températ...
Australie : pourquoi les incendies sont-ils si monstrueux ? En Australie, les feux de brousse ont débuté le 21 novembre. Ces événements ont beau être habituels, ils sont particulièrement virulents cette saison....

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA