Les salariés les plus mobiles restent très attachés à leur bureau

Economie

Selon une enquête IFOP-SFL dans le Grand Paris, le travail « nomade », prisé des jeunes générations, favorise les locaux de qualité, situés dans des quartiers centraux.

Flex-office, bureaux partagés, télétravail, tiers-lieux… Plébiscités par les jeunes salariés, la mobilité au travail et l’effacement de la frontière entre vie personnelle et temps professionnel gagnent du terrain. Mais ce « nomadisme » professionnel oblige paradoxalement les entreprises à apporter un soin accru à la qualité des bureaux et à choisir une implantation centrale si elles veulent attirer les talents. Ces conclusions d’une enquête publiée mardi 5 juin devraient intéresser les directions des ressources humaines et les aménageurs, à l’heure où des dizaines de projets urbains tentent de redistribuer l’offre de bureaux dans le Grand Paris.

Fruit d’un sondage auprès d’un échantillon représentatif de 1 922 employés d’entreprises de plus de dix salariés à Paris et en première couronne, ce baromètre « Paris Workplace » réalisé par l’IFOP et la Société foncière lyonnaise (SFL), spécialiste de l’immobilier tertiaire haut de gamme, note que les modes de travail mobiles sont de moins en moins marginaux : 34 % des salariés sondés travaillent en dehors de leur entreprise – chez eux, au café… – au moins une fois par mois. Même dans leur entreprise, 35 % des salariés ne sont pas scotchés à leur poste, mais travaillent à deux endroits ou plus au cours d’une journée type. Enfin, 30 % ont un rendez-vous à l’extérieur ou un déplacement professionnel au moins une fois par semaine.

Ces salariés cumulant travail hors de l’entreprise, multiplication des postes au bureau et déplacements professionnels, l’enquête les qualifie de « super-mobiles ». « Ils représentent une tendance de fond, c’est un phénomène générationnel », explique Dimitri Boulte, directeur général délégué de SFL. Les moins de 35 ans sont ainsi 41 % à travailler de temps en temps en dehors du bureau, contre 30 % pour leurs aînés. Un phénomène de management aussi, de plus en plus d’entreprises favorisant des modes de travail souples et collaboratifs – les salariés les plus mobiles sont...


Lire la suite : Les salariés les plus mobiles restent très attachés à leur bureau


Articles en Relation

Les entreprises sont invitées à « verdir » un peu plus les déplacements professi... Alors que les déplacements des salariés sont au cœur de la loi d’orientation des mobilités, que font les entreprises pour encourager leurs salariés ...
Les dividendes versés dans le monde atteignent un montant record En Europe, les entreprises françaises font partie des sociétés les plus généreuses envers leurs actionnaires, selon l’étude de l’observatoire de la ...
Des effectifs intérimaires en baisse et l’arrivée d’une nouvelle concurrence : l... Après avoir atteint des sommets, les effectifs de l’intérim ont chuté de 4,7 % sur un an. La santé du secteur est-elle toujours bonne ? Après plusi...
Les PME incitées à développer l’épargne salariale Bercy voudrait quasiment doubler le nombre de bénéficiaires dans les TPE et les PME d’ici à la fin 2020 en le portant à 3 millions, contre 1,4 milli...
« Un combat pour notre monde » : chez Google, la contestation interne s’étend Les « Googlers », qui dénoncent les tentatives d’intimidation de la direction, estiment avoir le droit de savoir à quoi est utilisé leur travail. L...
« Le projet de transformation de la gare du Nord est inacceptable » Dans une tribune au « Monde », un collectif d’architectes, d’urbanistes et d’historiens de l’art, dont Jean Nouvel et Roland Castro, estime que le p...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA