Les repas napoléoniens n'ont rien de raffiné

Actualités

Caricature de Napoléon Bonaparte et sa seconde épouse, Marie-Louise d'Autriche, par Thomas Rowlandson (1810). | AndreasPraefcke via Wikimedia Commons

À l'occasion du bicentenaire de la mort de l'empereur, un historien publie un livre décrivant entre autres ses habitudes alimentaires et les dîners qu'il donnait.

«C'est le mangeur le plus rapide de l'histoire», indique l'historien Philippe Costamagna, directeur du musée des Beaux-Arts d'Ajaccio chargé d'ouvrir pour 2024 le premier musée Napoléon dans la même ville.

Spécialiste de la saga de l'empereur, l'auteur a livré début mars une biographie détaillée du très fameux Corse où il aborde «le nez et la bouche» de Napoléon, le contraire d'un gastronome.

«Si l'ascension de Napoléon vers le pouvoir semble rapide, ce n'est rien en comparaison de ses repas pris à une allure qui étourdirait un habitué de la restauration rapide», écrit ainsi Philippe Costamagna.

Philippe Costamagna. | JF Paga Grasset

L'empereur est aussi impétueux devant une assiette que sur les champs de bataille. Si les dîners ordinaires avec l'impératrice n'excèdent jamais vingt minutes (pour Charles de Gaulle quarante-cinq minutes), c'est parce que le premier des Français mange peu, avec précipitation, «avalant en poste» comme dit Joséphine, c'est-à-dire en mâchant mal de grandes bouchées sans ordre et sans peur de se salir –ce qui arrive fréquemment.

Alors qu'il est très soucieux de sa propreté, Napoléon couvre la nappe de taches sans complexe, puise souvent dans les plats avec ses doigts, y compris dans les sauces et les jus, ce qui contraste avec le cérémonial de mise de table des plus solennels.

Dans sa précipitation, il mange parfois le sucré avant le salé. Il ne s'interrompt que pour se rafraîchir d'une rasade d'eau glacée ou de son légendaire Chambertin coupé d'eau sur la recommandation de son médecin Jean-Nicolas Corvisart.

L'ex-Bonaparte n'a aucune connaissance en œnologie, ne possède pas de cave dans ses palais et sourit quand d'aventure on lui dit qu'il y a de meilleurs vins que ceux servis chez lui.

«Si on reste plus longtemps à table, c'est le début de la corruption du pouvoir», disait-il. Tout plutôt que de perdre son temps. Et malheur à ceux qui prennent le leur!

Lors de repas protocolaires moins précipités, l'empereur ne tolère aucune attente. Il ne faut ni trop rire ni trop parler, plus d'un convive a eu la mauvaise surprise de se voir retirer son assiette pleine sous son nez...

Lire la suite de cette Article sur Slate.fr - Les repas napoléoniens n'ont rien de raffiné

Articles en Relation

Comment Marcel Proust s'est inspiré de la clientèle huppée du Ritz pour écrire «... À la manière d'un chercheur de scoops, Proust voulait de l'inédit, de l'énorme, de la vérité... | Jacques-Émile Blanche via Wikimedia Commons C'est e...
Ronaldo, Ibrahimovic... comment font-ils pour rester au meilleur niveau malgré l... Les joueurs Cristiano Ronaldo, Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic et Vitorino Hilton sur le terrain. | Behrouz Mehri / Damien Meyer / Andreas Solar...
Si Napoléon n'avait pas fait d'apnée du sommeil, toute la face du monde en aurai... Napoléon Ier en costume du Sacre, François Gérard, 1805. | Château de Versailles via Wikimedia Épileptique, bipolaire, souffrant d'apnée du somm...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA