Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Musique

Si les plateformes disposent toutes du même catalogue musical, elles ne l'utilisent pas de la même manière. | Andrea Piacquadio .via Pexels

Leurs équipes éditoriales, leurs capacités d'adaptation et leur positionnement sur le marché guident non seulement leurs stratégies, mais également nos pratiques d'écoutes.

C'est désormais un grand classique des fins d'années. En décembre, les plateformes de streaming dévoilent chacune leurs tops d'écoutes, ce que leurs utilisateurs ont le plus plébiscité en matière d'artistes, d'albums ou de titres. Les cartons de l'année en somme. Et comme à chaque fois, une chose nous frappe: parmi les plateformes les plus utilisées, celles qui brassent les profils d'auditeurs les plus larges, des différences apparaissent. On pourrait penser que chez les poids lourds tels que Spotify, Deezer ou iTunes, les habitudes d'écoutes et des typologies d'auditeurs similaires provoqueraient une uniformisation presque parfaite des tops.

Pourtant, il y a des variantes. Par exemple, le dernier album d'Aya Nakamura arrive en cinquième place des plus écoutés de l'année chez Deezer, et ne figure pas dans le top 5 de Spotify.

Le rappeur Ninho place lui deux albums dans le top 5 de Deezer, et un seul (son dernier en date) dans celui de Spotify. Dernier exemple, l'album Poison ou Antidote de Dadju figure à la quatrième place du top albums d'iTunes, alors qu'il n'apparaît même pas dans le top 10 de Deezer. Et des exemples comme ceux-ci, il y en a beaucoup.

Alors, disons-le tout de suite. Les plateformes interrogées dans le cadre de cet article n'ont pas d'explication sur ces exemples précis. Compréhensible, d'autant que chaque structure garde bien au chaud sa recette de fonctionnement et peine, par conséquent, à se comparer aux autres de façon détaillée. Mais ce qui est intéressant, c'est que cela montre que les plateformes, si elles disposent toutes du même catalogue musical (mises à part les rares exclusivités, les ayants droits diffusent leurs musiques sur toutes les plateformes en même temps pour maximiser les revenus), elles ne l'utilisent pas tout à fait de la même manière.

La fausse versatilité des auditeurs

Rappelons un fait très important: dans leur consommation de la musique en streaming, les utilisateurs sont avant tout maîtres de leur écoute. L'exploration musicale autonome et active domine nettement. L'auditeur ou l'auditrice a une forte tendance à s'orienter vers des musiques qu'il ou elle connaît, qu'il ou elle a même stockées sur la plateforme via des playlists privées ou des artistes et titres mis en favoris. C'est la source d'écoute dominante et qui, comme le suggère Jean-Samuel Beuscart, Samuel Coavoux et Sisley Maillard dans leur article intitulé «Les algorithmes de recommandation musicale et l'autonomie de l'auditeur», peut représenter jusqu'à 59% des volumes d'écoutes totaux. Alors, comment une plateformes peut-elle parvenir à amener l'auditeur ou l'auditrice à s'orienter plus régulièrement vers d'autres zones musicales et à élargir ses sources de streaming?...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr : Les plateformes de streaming vous disent-elles quoi écouter?

Articles en Relation

Septembre 1970, une rentrée musicale qui change tout Couvertures des albums Abraxas de Santana, Curtis de Curtis Mayfield et Paranoid de Black Sabbath. Ce mois-ci, en quelques jours se succèdent des dis...
L'étonnant retour en grâce de la cassette audio 156.542 cassettes ont été vendues l'an passé au Royaume-Uni. Un record depuis 2003. | Tobias Tullius via Unsplash Ce support emblématique a de n...
Il y a vingt ans, Lunatic plongeait le rap français dans le noir Booba et Ali dans le clip de «Strass et Paillettes», sorti en 2002. | Lunatic via Youtube L'unique album du duo, «Mauvais Œil», célèbre ses...
2020 a une musique à son image, l'hyperpop Image extraite du clip de Yoga de 645AR. | Capture d'écran via YouTube Des musiciens connaissent un succès grandissant en réinventant ...
Anitta, reine de la pop brésilienne et nouvelle icône féministe Anitta, troisième personnalité politique la plus influente au Brésil, est devenue une icône féministe. | Capture d'écran Anitta via YouTube ...
Le confinement a réussi à Taylor Swift, «Folklore» le prouve Image extraite du clip de «Cardigan». | Capture d'écran via YouTube Avec son nouvel album, l'ancien prodige adolescent passe dans le monde des adulte...

MUSIQUE LIVE

PROMO MUSIQUE