Les Films à voir sur OCS pendant le (nouveau) confinement

Vidéo

Nahéma Ricci dans Antigone de Sophie Deraspe. | Capture d'écran Maison4tiers via YouTube

C'est le moment de rentabiliser son abonnement.

On oublie trop souvent que le C de OCS signifie «cinéma» et que la vaste proposition de séries n'est pas le seul atout de ce bouquet. Puisqu'il faut bien occuper les soirées de ce morne printemps, voici une sélection de huit films de tous horizons, inédits ou non, qui émergent d'un catalogue aussi hétéroclite que séduisant.

«Antigone», Sophocle au Québec

Le plus beau film de la rentrée 2020 est déjà sur OCS. Antigone ne fait que confirmer la prodigieuse santé du jeune cinéma québécois, et notamment de ses réalisatrices. Charlotte a 17 ans, Jeune Juliette et Une colonie étaient de très belles réussites, mais Antigone les surpasse d'une large tête. Sa réalisatrice Sophie Deraspe a porté à bout de bras ce projet dont elle est également scénariste, directrice de la photographie et monteuse.

Comme son titre l'indique, Antigone est une (libre) adaptation de la pièce de Sophocle, que Sophie Deraspe a transposée dans le Québec d'aujourd'hui. Antigone est ici une jeune femme d'origine kabyle, dont le frère aîné Étéocle est tué par la police à l'occasion d'un contrôle d'identité ayant tourné à la catastrophe. Polynice, son frère cadet, ayant été arrêté et risquant d'être expulsé du pays, elle décide de monter un stratagème pour le remplacer en prison: étant mineure, elle n'a aucune chance de subir le même sort.

S'il y avait besoin de prouver que les plus fameuses tragédies grecques sont à même de traverser les époques, l'Antigone de Sophie Deraspe ferait une pièce à conviction idéale. L'action ne perd rien de sa dimension tragique et s'orne d'un propos politique puissant sur l'identité et le sentiment d'appartenance. Le traitement des violences policières, dont les victimes sont plus souvent montrées du doigt que les coupables, est lui aussi impeccable.

Dans le rôle-titre, Nahéma Ricci fait des merveilles. La jeune actrice à l'allure androgyne semble remplie d'une tristesse qui lui sert de carburant, alimentant sa détermination sans faille. L'ensemble est convaincant de part en part, aussi lyrique qu'actuel, et l'on se dit qu'Antigone aurait réellement mérité d'être sélectionné parmi les cinq films nommés à l'Oscar du meilleur film étranger, tant il fera date.

«Eva en août», l'été en pente douce

À de nombreuses reprises, le film de Jonás Trueba (fils de Fernando Trueba, Oscar du meilleur film étranger 1994 pour Belle époque) a valu au jeune réalisateur d'être comparé avec Éric Rohmer ou Guillaume Brac (Un monde sans femmes, À l'abordage). Des compliments qui ne rendent pas vraiment justice à Eva en août, chronique estivale d'une délectable finesse qui pourra séduire les allergiques à Rohmer (dont fait partie l'auteur de ces lignes) et les assoiffés de female gaze (une notion introuvable chez Brac).

Résumer le film n'en dirait pas grand-chose: c'est l'histoire d'une jeune femme qui redécouvre Madrid en plein été, lorsque la plupart des autochtones sont en vacances ailleurs. Flirts, rencontres, retrouvailles, concertes, fêtes, déambulations, rites: chacune de ses journées sera aussi singulière que la précédente....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - C'est le moment de rentabiliser son abonnement.

Articles en Relation

Huit films inédits à voir en VOD pendant le (nouveau) confinement Christopher Abbott dans Possessor, de Brandon Cronenberg. | Capture d'écran Neon via YouTube Tous disponibles à l'achat et à la location, ils vi...
Pendant le confinement, regardez des DVD! De beaux fantômes vous y attendent Willem Dafoe dans «Tommaso» d'Abel Ferrara. | Capture d'écran via YouTube Choix d'objets singuliers plutôt que logique de flux, les DVD sont une...
«Ganja & Hess», morsure à vif d'un passé incandescent Ganja (Marlene Clark), forte femme qui n'est pas au bout de ses surprises. | Capricci  L'édition DVD du film de Bill Gunn, sortie près de cinqua...
Les comédies françaises doivent arrêter avec les élèves en culotte courte «C'est toujours la même chose: l'institutrice bombasse, le pion sadique, le prof castrateur, le papier mâché…» | via YouTube «Les Blagues de Tot...
«Écoliers», à l'école d'un regard ouvert Une scène d'Écoliers. | Keren Production Le film est la belle moisson vivante qu'a récoltée le réalisateur Bruno Romy en s'installant, sans préjugé n...
«Ma belle-famille, Noël et moi», une romcom lesbienne à la fois révolutionnaire ... Le couple Abby et Harper. | Capture d'écran via YouTube Cette comédie romantique, sortie le 21 décembre en VOD en France, est un énorme succès d...

TOP VIDEO EN LIGNE

BONNES AFFAIRES LOISIRS