Les dossiers industriels et sociaux s’empilent sur le bureau du gouvernement

Economie

Ford, SNCF, Air France, Carrefour, La Grande Récré ou Toys’R Us… La rentrée s’annonce chargée pour l’exécutif.

Ford, SNCF, Air France, Carrefour, La Grande Récré ou Toys’R Us… Les dossiers industriels et sociaux s’empilent sur le bureau du gouvernement. « La vie économique étant ce qu’elle est, il y a toujours des entreprises en difficultés, mais on tente de les régler de manière ordonnée. Au premier semestre, nous avons réussi à traiter plusieurs dossiers sans drame », assure-t-on dans l’entourage du Bruno Le Maire, le ministre de l’économie et des finances.

A Rodez, les syndicats et la direction de l’usine Bosch ont par exemple signé le 4 juilletun accord de compétitivité pour pérenniser les 1 600 emplois contre un engagement à mener 14 millions d’euros d’investissements. Confronté à des difficultés récurrentes, le volailler Doux a été repris (le 18 mai)et ce, sans mise en place d’un plan de sauvegarde de l’emploi. De même, d’autres dossiers à l’image de la menuiserie Grégoire, en Dordogne, ou du groupe AR Industries à Châteauroux ont trouvé une solution cet été.

Le textile et la distribution en souffrance

Cela ne veut pas dire que tout est réglé. « Au deuxième trimestre, nous avons constaté une légère baisse des créations d’emplois et une petite hausse des suppressions d’emplois, relève David Cousquer, de Trendeo. Ces deux indicateurs évoluent dans le mauvais sens, mais le solde net reste très positif. Il y a indéniablement une petite tension, mais on ne peut pas évoquer de forte dégradation de la conjoncture. »

« Le nombre de défaillances d’entreprises s’est stabilisé », ajoute Benoît Desteract, le directeur général de la Banque Thémis, dotée d’un observatoire des difficultés des entreprises. Sur les sept premiers mois de l’année, 844 sociétés réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 1 million d’euros ont connu une procédure collective (redressement judiciaire ou plan de sauvegarde), contre 877 en 2017.

« Les secteurs les plus en souffrances sont le textile...


Lire la suite : Les dossiers industriels et sociaux s’empilent sur le bureau du gouvernement


Articles en Relation

Covid-19: la France, championne des dépenses publiques sociales La situation devrait s'améliorer dans les prochains mois, mais cette reprise s'annonce inégale selon les pays. | Alexandre .L via Unspl...
La crise du Covid-19 peut-elle offrir un nouveau départ à la mode? Au défilé automne-hiver 2020-2021 de Givenchy, le 1er mars 2020 à Paris. | Lucas Barioulet / AFP  La pandémie invite les secteurs du prêt-à-port...
Bienvenue dans le monde des pistonnés de la Formule 1 Le pilote Mick Schumacher (à g.), fils du célèbre Michael Schumacher (à d.), sept fois champion du monde. | Patrick Hertzog, Andrej Isakovic / AF...
En matière d'argent, les millennials comptent reprendre le pouvoir «Les femmes devraient être beaucoup plus éduquées à ne pas avoir à s'excuser de vouloir gagner leur vie.» | Alexander Mils via Unsplash De...
Victoria's Secret écrit la fin de son conte de fées La vitrine d'un magasin Victoria's Secret fermé à cause de la crise sanitaire du Covid-19, le 20 mars 2020 à Chicago. | Scott Olson / Getty ...
L'industrie du disque dans l'impasse du confinement «Le clip est reporté. Sans clip, on ne peut pas sortir le single. La promo n'est pas possible non plus.» | Kevin Maillefer via Unplash ...

PLUS D'ARTICLES

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA