Les costumes d'«In Treatment» bousculent la représentation du corps féminin

Actualités

Uzo Aduba incarne la psy Brooke Taylor dans la quatrième saison d'In Treatment. | Capture d'écran HBO via YouTube

Dans le rôle d'une riche psy de Los Angeles, Uzo Aduba émerveille avec ses tenues opulentes, colorées et parfaitement ajustées à sa corpulence.

En 2008, la série In Treatment (adaptée du programme israélien BeTipul et récemment devenue En Thérapie chez nous) suivait différentes séances de thérapie, semaine après semaine, menées entre le psychologue Paul Weston et ses patients. Finement écrit et incarné, le programme et ses nombreuses déclinaisons ont permis de lever un tabou sur la psychothérapie, et a révolutionné la représentation de la santé mentale à l'écran.

Plus de dix ans après son annulation, In Treatment revient en 2021 avec une saison inédite, diffusée sur OCS en France. Et pour l'occasion, la série fait peau neuve: dans ce quatrième volet, Paul Weston laisse son fauteuil à Brooke Taylor, une jeune psy installée dans les hauteurs de Los Angeles. Avec elle, la série bouscule une nouvelle fois les représentations, non seulement des psys à l'écran, mais aussi du corps féminin et des manières de l'habiller.

Dans ces 24 épisodes inédits, la nouvelle thérapeute est incarnée par Uzo Aduba, qu'on connaissait surtout pour le rôle iconique de la détenue Suzanne «Crazy Eyes» Warren dans Orange is the new black. Ici, l'actrice explore un nouveau territoire: installée dans une maison cossue qui surplombe Los Angeles, Brooke Taylor est une psy à la vie en apparence millimétrée, qui, entre deux sessions de thérapie, lutte contre ses propres angoisses.

Mais ce qui saute aux yeux dès la première scène, c'est qu'elle est aussi et surtout sapée comme jamais. Costumes en soie, pyjamas de luxe, chaussures et sacs parfaitement coordonnés: du premier au dernier épisode, toutes les tenues du personnage sont somptueuses. Et ce n'est pas anodin.

Brooke Taylor est habillée de manière somptueuse tout au long de la saison. | Capture d'écran OCS/HBO

Une psy qui détonne

Dans les premières saisons d'In Treatment, Paul Weston était le plus souvent vêtu de manière traditionnelle, en chemise et costumes de couleurs sombres. Pareil pour Frédéric Pierrot dans En Thérapie, habillé de vestes ou pulls aux tons rassurants. Et lorsque les psys de fiction sont des femmes, a fortiori des femmes qui ne sont pas minces, elles sont généralement vêtues de larges tuniques et de colliers fantaisie: Dr. Akopian dans Crazy Ex-Girlfriend, Betty dans Broad City, Dr. Reisman dans Big Little Lies, ou encore la psy de Molly dans Insecure pourraient sans doute partager le même placard.

Tiffany Hasbourne, costumière de la saison 4 d'In Treatment qui a aussi travaillé sur les séries Atlanta et Ballers, a tout fait pour sortir des clichés: «J'essayais constamment de m'assurer qu'elle sortait du stéréotype du psy normal à la télévision, c'est-à-dire des couleurs sombres, effacées, très ennuyeuses.» Impossible en effet de trouver une tenue ennuyeuse dans la garde-robe de Brooke, à base de costumes éclatants, de chaussures à plateformes, de combinaisons à motifs, et surtout, de couleurs vives qui détonnent. Un parti pris étonnant pour une psy, mais aussi, comme le formule Tiffany Hasbourne, pour une femme pulpeuse qui «ne fait pas du 34»...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Les costumes d'«In Treatment» bousculent la représentation du corps féminin

Articles en Relation

Les fictions médicales doivent-elles être réalistes? Les séries questionnent notre rapport à la fiction et au degré de véracité qu'elles doivent atteindre pour remporter l'adhésion du spectateur. | Captu...
Et Netflix découvrit le putaclic Depuis cet été, la plateforme a l'air plus audacieuse, plus disposée à faire une promesse et à ne pas la tenir. | Capture d'écran du site Netflix ...
C'est quoi votre problème avec l'allaitement en public? Les regards jugeants et remarques déplacées ne devraient rien avoir à faire là. | Dave Clubb via Unsplash En 2021, on peut se prendre une gifle parce...
«Squid Game» est une soupe tiède à la gloire de la famille  Squid Game finit par se conforter dans des idées archaïques sur les valeurs familiales. | Capture d'écran FilmsActu via YouTube À l'heure ...
Netflix vous cache certaines parties de «Seinfeld» Bienvenue dans un monde où le sol n'est quasiment jamais visible. | Netflix is a joke via YouTube Pourra-t-on un jour revoir les célèbres baskets de ...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA