Les chiens peuvent-ils vraiment parler avec les humains?

Actualités

Bunny se servirait d'un clavier pour communiquer. | Capture d'écan What About Bunny via YouTube

Des vidéos montrant deux chiennes semblant former des phrases sur un clavier déferlent sur internet. Mais il faut se méfier de nos interprétations.

Les chiennes Stella et Bunny parlent-elles vraiment? Internet a récemment été inondé de vidéos les montrant presser des boutons d'un clavier qui jouent des mots préenregistrés comme «dehors» ou «jouer».

Mieux encore: dans certaines vidéos, les chiennes semblent former des phrases en appuyant successivement sur plusieurs boutons («Papa jouer»). Ces vidéos ont rapidement été considérées comme des preuves que n'importe quel chien, avec un peu d'entraînement, peut tenir une conversation avec son maître. Mais qu'en dit la science?

Plusieurs chercheurs ont par le passé déjà tenté de dialoguer avec les animaux, les plus connus étant les singes Washoe, Koko et Kanzi ou le perroquet Alex, avec des résultats plutôt convaincants. Il n'est donc pas impossible que Stella et Bunny utilisent vraiment les claviers pour communiquer.

Cependant, il faut garder à l'esprit que pour arriver à maîtriser un langage, Alex et les autres ont été intensivement entraînés par des équipes de professionnels (psychologues, éthologues), jusqu'à huit heures par jour, pendant plusieurs années. Ce n'est pas le cas de Stella et Bunny: leurs maîtresses ne sont pas scientifiques, ne sont pas formées en dressage, et les chiennes sont entraînées à un rythme très léger et de façon irrégulière depuis un an environ, ce qui limite les chances d'avoir des résultats aussi impressionnants.

Une étude lancée par FluentPet, une compagnie qui fabrique des claviers pour animaux, est menée en collaboration avec une équipe de recherche de l'université de Californie pour comprendre la façon dont les animaux peuvent utiliser ce moyen de communication. Bunny en est d'ailleurs un des nombreux participants. Pour inscrire son chien à l'étude, il faut s'équiper d'au moins une caméra mais aussi et surtout d'un clavier, qu'on est alors très fortement incité à acheter auprès de FluentPet. C'est surprenant, car il est très rare que les cobayes payent de leur poche pour participer à une étude –c'est en général l'inverse! De plus, l'implication de FluentPet laisse envisager un conflit d'intérêts problématique: l'entreprise pourrait choisir de ne garder que les résultats positifs, afin de mieux vendre ses claviers.

Étant donné que Bunny fait partie de l'étude, ses vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux sont souvent interprétées comme faisant partie de l'étude, donc fiables. Cependant, l'étude est toujours en cours et aucun résultat n'a encore été publié. Les vidéos de Bunny et Stella, qui ne sont pas scientifiquement validées, proviennent des comptes personnels de leurs maîtresses. Les enregistrements ne sont pas bruts, mais coupés et montés: cela sert-il à éliminer le superflu, ou plutôt à raconter une belle histoire? On ne sait pas non plus quelle est la part d'essais mis en ligne: il est possible que les essais impressionnants et publiés ne soient que de rares coïncidences. C'est d'ailleurs ce que la maîtresse de Bunny reconnaît elle-même dans la vidéo qui suit....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Les chiens peuvent-ils vraiment parler avec les humains?

Articles en Relation

Non, la Vegan Society ne demande pas la fin des biscuits en forme d'animaux Le tweet a été cité près de 5.000 fois, avec à chaque fois des commentaires désobligeants envers les vegans et les antispécistes. | via Open Food Fact...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA