Les "attaques acoustiques" contre les diplomates américains à Cuba pourraient être dues à... des grillons

Actualités

Le mystère des "attaques acoustiques" serait-il levé ? Ces attaques, dont les Etats-Unis affirment que certains de ses diplomates à Cuba ont été victimes, sont "une manipulation", a en tout cas affirmé lundi 7 janvier le ministre cubain des Affaires étrangères après la révélation d'une étude(en anglais) concluant à un son produit par des grillons – des recherches qui n'ont été ni publiées, ni évaluées par des pairs.

"La manipulation des soi-disant incidents de santé des diplomates américains continue", a expliqué Bruno Rodriguez à la télévision d'Etat.Si le gouvernement de Donald Trump"possède une seule preuve, un seul argument qui lui permette d'affirmer qu'il s'agit (...) d'un fait délibéré de quelconque nature, qu'il présente des preuves", a-t-il ajouté, soutenant qu'il s'agit d'un"prétexte pour affecter encore plus les relations bilatérales".

Les autorités américaines affirment qu'au moins 24 personnes au sein de leur ambassade à La Havane ont souffert entre fin 2016 et août 2017 de migraines, nausées et légères lésions cérébrales, qu'elles pensent avoir été causées par des appareils acoustiques perfectionnés. En conséquence, elles ont retiré plus de la moitié de leur personnel diplomatique à Cuba, suspendu leurs activités consulaires à La Havane et ordonné l'expulsion de 15 diplomates cubains des Etats-Unis.

"Des sons déroutants mais pas dangereux"

Mais deux biologistes se sont penchés sur un enregistrement d'un bourdonnement considéré comme une attaque acoustique. Alexander Stubbs et Fernando Montealegre-Zapata ont conclu que le bruit en question correspondait en fait au chant d'accouplement du grillon à queue courte de De Geer, présent dans les Caraïbes.

"Bien que déroutants, les sons mystérieux à Cuba ne sont pas physiquement dangereux et ne constituent pas une attaque acoustique", affirme ainsi ces deux scientifiques des universités de Berkeley et Lincoln, qui n'excluent pas par ailleurs que des attaques acoustiques aient eu lieu.

Les deux chercheurs ont étudié un enregistrement réalisé par un employé du gouvernement américain, envoyé à l'US Navy et diffusé ensuite par l'agence Associated Press, et l'ont comparé à une base de données de l'université de Floride. Résultat : le chant du grillon à queue courte de De Geer – dont le rythme des battements d'ailes compte parmi les plus élevés de l'espèce – correspond en termes "de durée, de fréquence de répétition des battements, du spectre de puissance, du taux de stabilité des battements et d'oscillations par battement".


Lire la suite : Les "attaques acoustiques" contre les diplomates américains à Cuba pourraient être dues à... des grillons


Articles en Relation

Avec les «Chevaliers du zodiaque», préférez l'original à la copie Depuis sa création en 1986, «Saint Seiya» (en VO) fait figure de référence absolue, bien aidé par son adaptation animée. Le reboot lancé sur Netflix e...
Et si le Qatar perdait l'organisation de la Coupe du monde 2022? Certains stade sont déjà terminés, comme celui de al-Bayt à Doha et les travaux de construction continuent malgré l'épidémie. | Giuseppe Cac...
Pourquoi le Soleil brille et comment il nous réchauffe Le Soleil photographié depuis le Solar Dynamics Observatory de la Nasa. Les couleurs sont fausses, puisque la photo est prise dans les régions de l'ul...
Virginie Despentes et la saleté des riches Virginie Despentes, le 8 novembre 2010 à Paris. | Thomas Samson / AFP  Les riches sont sales en leur âme, leurs corps, leurs mœurs. Tout s'expli...
Bâche de piscine : comment bien la choisir ? Simple à installer, la bâche de piscine protège l'eau des débris, des feuillages et insectes, maintient la température de l'eau et peut sécuriser ...
Les 20 séries qu'il fallait absolument voir en 2019 Certaines d'entre elles figurent d'ores et déjà au panthéon des meilleurs productions télé de tous les temps. | StockSnap via Pixabay Cette...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA