Le retour de «Caméra Café» a-t-il encore du sens en 2021?

Sociétés

Le temps des cafés (et des chemises rayées...). | Capture d'écran via YouTube

«Caméra Café» est censé revenir pour un épisode événement fin 2021. Est-ce pertinent dans une société où le travail a profondément changé au cours de la dernière décennie?

Caméra Café a son esthétique propre, reconnaissable entre toutes. Caméra fixe, tons criards, chemises fluos et empoignements divers en constituent l'essence. De 2001, date de diffusion de la première saison, à 2009, date de la sortie du dernier film (Le Séminaire), les années 2000 semblent encapsulées dans la shortcom.

La gouaille de Jean-Claude Convenant (Yvan Le Bolloc'h), le VRP, et les magouilles d'Hervé (Bruno Solo), le syndicaliste véreux, sont restées dans l'inconscient collectif français, à la manière d'un The Office pour les Anglo-Saxons. La série est toujours à l'antenne sur les chaînes du groupe M6, et des versions pirates sur YouTube cumulent des millions de vues. Elle tient une place particulière dans le paysage de la série française dédiée à la banalité du travail en entreprise, entre Message à caractère informatif et Le Bureau, deux objets télévisuels cultes signés Nicolas et Bruno.

«La série se situe dans la lignée des formats courts, dont Un gars, une fille avait été le pionnier. Elle est représentative d'un âge d'or de la sitcom à la française, avec ce format qui lui est propre: des scènes de deux ou trois minutes, que l'on ne retrouve pas beaucoup à l'international», resitue Benjamin W. L. Derhy Kurtz, chercheur spécialisé dans les séries TV.

Cette singularité française, de Kaamelott à Scènes de ménages, en fait un terrain privilégié d'expérimentations humoristiques. Bien avant Unfriended (2014) et les films confinés tournés façon webcam (Connectés, 2020), Caméra Café s'est toujours présentée comme un ovni (télé)visuel. «On savait que la série ne pourrait marcher qu'en plan fixe», explique d'ailleurs Yvan Le Bolloc'h dans une interview à la chaîne YouTube Capsul Pop.

L'autre spécificité de la série, selon Benjamin W. L. Derhy Kurtz, réside dans le fait que l'on ne voit jamais la vie privée des personnages: tout se passe au travail, mais la frontière entre les deux mondes est brouillée. L'écume de la vie privée rejaillit par fragments épars, comme des incartades, des fenêtres inautorisées en milieu professionnel. Jean-Guy, le DRH acerbe, ne manquera jamais de le leur rappeler.

«Les protagonistes ont une vie personnelle extrêmement pauvre, ils baignent dans une misère affective, sexuelle, sentimentale, analyse Emmanuelle Savignac, anthropologue à l'université Sorbonne Nouvelle. Ils évoluent dans un espace clos, non sur l'activité en tant que telle, mais sur les relations humaines. Cela vient subvertir le discours managérial sur l'individu qui doit s'épanouir dans le travail.»

Le programme de Jean-Claude ce vendredi soir: «Manger sur l'A12»... | Capture d'écran via YouTube

Le travail, une machine à broyer

«Caméra Café constitue un discours sur le néo-management. L'environnement bureaucratique est érigé en symbole du manque de bien-être au travail», continue l'anthropologue. En cela, le discours de Caméra Café n'a rien perdu de sa pertinence, dans une société où règnent les «bullshit jobs» décrits par David Graeber. Les employés de Geugène Electro Stim (le nom de l'entreprise fictive), donnent à voir des sacrifiés du salariat, coincés dans leurs bureaux moribonds, cherchant à grapiller quelques instants de bonheur.

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Le retour de «Caméra Café» a-t-il encore du sens en 2021?

Articles en Relation

Adieu open space, bienvenue «clean desk» Pour assurer la propreté des locaux et la rotation des équipes, le recours aux «bureaux propres» apparaît comme la solution idéale. | Austin Distel vi...
Que faire si vous détestez votre boulot? Depuis le début de la pandémie, certains se sentent coincés dans un travail qu'ils n'aiment pas. | Ashkan Forouzani via Unsplash La démission n'...
Le téléphone rose à l'écoute des confinés «J'ai l'impression d'être le lien social qu'ils n'ont plus.» | Andrea Davis via Unsplash Les opératrices des lignes érotiques, qui recueillent fantas...
Avec le coronavirus, un travail du sexe encore plus précarisé «Ma clientèle ne sera certainement pas intéressée par le virtuel.» | Ava Sol via Unsplash Pour les travailleurs et travailleuses du sexe, le Covid-19...
Voici pourquoi votre chat s'installe toujours sur votre ordinateur Vous pouvez les pousser gentiment, ils finissent toujours par revenir. | Catherine Heath via Unsplash Et comment faire pour l'en dissuader....
Comme une envie de changer de métier en rentrant de vacances «Les gens rentrent de vacances et se disent “ça ne va pas du tout, je reviens à mes activités initiales et c'est super déprimant”.» | Abbie Bernet via...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA