Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace

Actualités

Le prince Philip est mort le 9 avril 2021, à 99 ans. | Adrian Dennis / AFP 

Indissociable de l'ombre de la reine d'Angleterre, à la fois témoin et acteur des bouleversements du siècle dernier, le prince Philip était pour son temps plus avant-gardiste qu'on ne l'imagine.

Il a rencontré Winston Churchill, Harry Truman, les Beatles, JFK, Mandela, Madonna, plusieurs papes, Tom Cruise et Gwyneth Paltrow, pour ne citer qu'eux. L'extraordinaire longévité du prince Philip, duc d'Édimbourg, fait de lui un trait d'union symbolique entre deux époques, la nôtre et celle du temps des empires coloniaux et des grandes guerres mondiales. Il était né dans ce vieux monde élitiste où l'aristocratie européenne semblait toujours être vaguement cousine. Philip et sa femme Elizabeth étaient d'ailleurs de lointains parents, puisque tous deux descendants de la célèbre Queen Victoria.

On s'apprête à enterrer avec lui une figure emblématique d'une certaine idée de l'Europe, de la monarchie et du XXe siècle. Il aura à sa façon contribué à écrire cette page de l'histoire, car derrière des apparences conservatrices, parfois rustres et même réactionnaires, Philip s'est aussi révélé déterminant dans la réinvention de l'institution monarchique britannique après-guerre. Quand la cour s'employait à entretenir précieusement les traditions du passé, lui, au contraire, n'avait de cesse d'envisager l'avenir. Marqué par un exil forcé dans son enfance, il était conscient que la monarchie aurait à s'adapter pour perdurer et avait compris mieux que personne que la pérennité de la couronne repose sur l'adhésion du peuple à son image, et surtout que la société évolue plus vite que la royauté.

Le bruit médiatique que fait le prince Philip en partant est à la hauteur de son bilan personnel: quatre-vingt-dix-neuf ans de vie, dont soixante-treize de mariage et soixante-neuf passés au service de Sa Majesté. Les chiffres officiels donnent le tournis: plus de 22.000 engagements, 600 voyages à l'étranger, 750 présidences d'associations, 5.000 discours et au moins autant de plaques commémoratives inaugurées. Il se vantait même d'être l'homme le plus expérimenté du monde en la matière.

Sacrifié par le protocole

Avant de devenir un vieux monsieur un peu ronchon bardé de médailles épinglées sur ses uniformes militaires, Philip Mountbatten a eu une histoire digne des grandes sagas d'antan. L'Europe le découvre en 1947, à l'annonce de ses fiançailles avec Elizabeth, princesse héritière du trône d'Angleterre. Il est grand, blond, sportif, drôle, fougueux et lieutenant dans la Royal Navy. Sa photogénie aide à conquérir le cœur des Anglaises. Pourtant, aux yeux de la cour, il n'apparaît pas assez fortuné, ni assez titré, et même sûrement trop beau pour être honnête. Mais Elizabeth est déterminée, ce sera lui....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace

Articles en Relation

Réagir sans surréagir face à votre ado accro aux jeux vidéo Les jeux vidéo, dès lors qu'ils sont pratiqués dans des usages sains, présentent un certain nombre d'atouts. | Stillness InMotion via Unsplash E...
Beyrouth : qu'est-ce que le nitrate d'ammonium, à l'origine des explosions ? Les deux déflagrations qui ont dévasté partiellement la capitale libanaise mardi seraient liées à l'explosion d'environ 2 750 tonnes de cette sub...
Gal Gadot décriée en tant que Cléopâtre, mais que sait-on des origines de cette ... Gal Gadot à la Vanity Fair Oscar Party, au Wallis Annenberg Center for the Performing Arts (Beverly Hills, Californie), le 9 février 20...
La théorie de la vitre brisée, ou comment les maths préviennent le crime La théorie de la vitre brisée pose que lorsqu'un carreau cassé n'est pas immédiatement réparé, le lieu est considéré comme abandonné et délabré, et d'...
Revoir «Ally McBeal» après #MeToo Qui tenterait de faire passer le test de Bechdel à tous les épisodes de la série abandonnerait vite en pleurant. | Capture d'écran MacPhoeni...
«Je me suis retrouvée par terre, la tête en sang, mais consciente» Vue du port de Beyrouth, le lendemain matin de l'explosion, le 5 août 2020. Les réserves contenues dans le silo à grains ont été détruites. | David Ha...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA