Le déficit public de 2016 supérieur aux prévisions du gouvernement - Le Parisien

Actualités

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement. La France a enregistré en 2016 un déficit public légèrement plus élevé que prévu, à 3,4% du produit intérieur brut (PIB), soit 75,9 milliards d'euros, au lieu des 3,3% promis par le gouvernement. Selon l'Insee, la dette publique a elle aussi continué sa progression pour atteindre 2.147 milliards d'euros fin 2016, soit l'équivalent de 96% du PIB, contre 95,6% fin 2015. 

Dans son projet de budget, Bercy s'était engagé à ramener le déficit public - qui intègre à la fois les comptes de l'Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités locales - à 3,3% du Produit intérieur brut (PIB), après 3,8% en 2014 et 3,5% en 2015. 

Pour y parvenir, le gouvernement tablait sur une baisse des dépenses, une hausse des recettes et de meilleurs résultats de la Sécurité sociale, qui représente à elle seule la moité de la dépense publique. Il y a quelques jours, le secrétaire d'Etat Christian Eckert, prompt à mettre en avant le sérieux budgétaire de Bercy, se disait confiant avec un «résultat globalement conforme aux prévisions».

Dans le détail, l'ensemble des dépenses ont ralenti de 1,1% en 2016, sauf les dépenses de fonctionnement qui ont progressé de 0,7 %. C'est surtout la charge d'intérêt de la dette (-5,1%) qui a profité à la France, en raison de la baisse des taux d'intérêt. Par ailleurs, les prestations sociales ont aussi augmenté de 1,8 %, après +1,6 % en 2015.  

Une dette accrue de près de 50 milliards d'euros 

Dans un environnement de faible croissance (1,1% en 2016), contrairement aux voeux du gouvernement, l'ensemble des recettes ont baissé en 2016 de +1,4 %. Bercy a collecté moins d'impôts sur le revenu et le patrimoine. 

Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne : l'impôt sur le revenu des personnes physiques a progressé de 0,8 Md€ (après +0,5 Md€ en 2015). En revanche, l'impôt sur les sociétés a diminué de 0,5 Md€ en raison de la suppression en 2016 de la contribution exceptionnelle à l'impôt sur les sociétés. 

De la même manière, les prélèvements sociaux sur les revenus de placement ont baissé en raison de la baisse des taux d'intérêt et des faibles rendements de l'assurance-vie. 


Lire la suite : Le déficit public de 2016 supérieur aux prévisions du gouvernement - Le Parisien


Articles en Relation

Les podcasts à faire écouter à vos enfants pendant le confinement Les petits aussi ont le droit à des conseils culture. | Éric Zhu via Unsplash Si vous voulez changer un peu des écrans, des jeux et des devoirs, voic...
Beyrouth : qu'est-ce que le nitrate d'ammonium, à l'origine des explosions ? Les deux déflagrations qui ont dévasté partiellement la capitale libanaise mardi seraient liées à l'explosion d'environ 2 750 tonnes de cette sub...
Virginie Despentes et la saleté des riches Virginie Despentes, le 8 novembre 2010 à Paris. | Thomas Samson / AFP  Les riches sont sales en leur âme, leurs corps, leurs mœurs. Tout s'expli...
Chez Clint Eastwood, les héros se cachent pour pleurer C'est une constante chez l'acteur-réalisateur: les attributs de ses personnages finissent inlassablement par devenir un poids, voire même par causer l...
Comment les perceptions de nos cinq sens deviennent des souvenirs On ne peut pas asssocier la mémoire à un seul lieu, mais l'hippocampe est un passage obligé. | Natasha Connell via Unsplash Il n'y pas une seule régi...
Rihanna étend ses représentations inclusives aux hommes Rihanna souhaite inclure dans sa ligne de lingerie des mannequins aux profils divers. | celebrityabc via Flickr Elle a choisi un mannequin grande tai...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA