L'armateur allemand Hapag-Lloyd va fusionner avec United Arab Shipping Company

Economie

L'armateur allemand Hapag-Lloyd a annoncé lundi avoir signé un accord de fusion avec un groupe de Dubaï, United Arab Shipping Company (UASC), ce qui devrait permettre à la nouvelle structure de compter parmi les cinq premiers transporteurs mondiaux de conteneurs.

"Hapag-Lloyd et United Arab Shipping Company ont signé un accord pour fusionner les deux entreprises" d'ici fin 2016, a fait savoir l'armateur allemand dans un communiqué, précisant que ce rapprochement devait encore recevoir l'aval des autorités concernées.

Une fois cette union scellée, le nouveau groupe comptera une flotte de 237 navires, dotés d'une capacité de transport de 1,6 million de conteneurs EVP (équivalent vingt-pieds), et comptera parmi les cinq plus grands transporteurs de conteneurs du monde, assure Hapag-Lloyd.


Lire la suite : L'armateur allemand Hapag-Lloyd va fusionner avec United Arab Shipping Company

Articles en Relation

Etats, banques, ménages : les gagnants et les perdants des taux bas Alors que les banques centrales relancent leurs soutiens à l’activité, les économies industrialisées s’enfoncent dans l’ère des taux bas. Si les emp...
Le marché mondial de l’or noir au bord de la crise La guerre commerciale des Etats-Unis contre la Chine pousse les prix de l’or noir à la baisse, malgré les tensions avec l’Iran dans le détroit d’Orm...
Si les prix des fruits sont à la baisse en 2019, les légumes sont toujours plus ... A travers cette étude, Familles rurales souligne la difficulté de respecter « l’injonction de manger sain » pour les plus faibles revenus. En 2019,...
Habillement : le bilan trompeur des soldes Pour la première fois depuis neuf mois, en juin, les ventes d’habillement ont progressé en France. Mais les distributeurs de mode ne croient plus en...
Malgré ses difficultés, Vivarte a versé plus de 700 000 euros de primes à ses ha... Les syndicats dénoncent des primes « écœurantes et aberrantes », alors que le groupe d’habillement connaît une telle crise qu’il est passé fin août ...
Les entreprises ne se bousculent pas au portillon de la Bourse Echaudés par plusieurs retournements de marché, les Français restent circonspects vis-à-vis du placement en actions. C’est pour le moins un paradox...

PLUS D'ARTICLES


ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA