La voiture tue trois fois plus de personnes par kilomètre que le vélo

Sociétés

 Pédaler un peu plus, c'est déjà des morts en moins. | Eduardo Enrietti via Unsplash

Au Royaume-Uni, une équipe de recherche a mesuré la dangerosité sur la route que représentait chaque mode de transport vis-à-vis des autres usagèr·es.

Dans le cadre d'une étude réalisée pour le secrétariat britannique aux Transports, nous avons comparé le risque de se blesser lorsque vous pédalez, conduisez une voiture ou marchez.

Nos travaux révèlent que les motards présentent le risque de décès le plus important, suivi par les piétons et les cyclistes. Les personnes qui circulent dans des camionnettes, des bus ou des camions semblent les plus en sécurité.

Mais cela ne livre que la moitié de l'histoire. Si notre analyse des données a dévoilé le danger auquel les motards sont exposés sur la route, elle établit également qu'ils représentent une menace considérable pour les autres. Par kilomètre, ces deux-roues tuent deux fois plus d'autres personnes que la voiture.

Par ailleurs, la majorité –plus de huit sur dix– des morts à vélo surviennent lorsqu'un véhicule motorisé percute les cyclistes. Dans la plupart des cas, ce n'est pas tant pédaler en soi qui tue, mais bien la collision avec des véhicules plus lourds et plus puissants.

Notre nouvelle étude établit le nombre de décès causés à des tiers selon le type de véhicule. Nous avons également examiné comment le genre de la personne au volant ou à vélo affectait le nombre de personnes tierces tuées.

Mille vies à sauver

Notre analyse calcule les décès infligés aux autres usagèr·es de la route par milliard de kilomètres en Angleterre, selon le type de véhicules utilisés. Il s'agit de déterminer le nombre de morts à partir d'une quantité donnée de voyages effectués. Il n'inclut pas les décès de passagèr·es dans des accidents n'impliquant qu'un seul véhicule.

Nombre de décès par kilomètre d'autres usagèr·es de la route par mode de transport: (de gauche à droite) vélo, camionnette, voiture/taxi, moto, camion, bus. | Aldred, Johnson, Jackson et Woodcock, 2020, avec l'autorisation des auteurs

Les résultats révèlent par exemple que conduire une voiture tue trois fois plus de personnes par kilomètre que pédaler à vélo. Utiliser la bicyclette pour des trajets courts, au lieu de prendre le volant, pourrait donc sauver des vies.

Presque un cinquième (18%) des kilomètres parcourus en voiture le sont dans le cadre d'un trajet de moins de 8 kilomètres. Imaginons que la moitié de ces trajets soient désormais réalisés à vélo.

Dès lors, nous remplaçons 9% de la distance actuellement parcourue en automobile sur des autoroutes par des trajets à bicyclette sur des routes secondaires, ce qui représente 14 milliards de kilomètres par an.

Nos données montrent que la voiture provoque chaque année 619 décès de personnes tierces. Une diminution de 9% des kilomètres parcourus devrait donc se traduire par 56 décès de moins par an.

L'occupation moyenne d'une voiture est de 1,6 personne, ce qui implique 22 milliards de kilomètres de plus parcourus à vélo annuellement si l'on fait la transition. C'est cinq fois plus que les niveaux actuels, qui sont très bas. Les Pays-Bas, dont la population représente un tiers de celle de l'Angleterre, ont réussi à accumuler 15,5 milliards de kilomètres à vélo en 2016.

Sur la base des taux calculés précédemment, on peut s'attendre à ce que 22 milliards de kilomètres parcourus à bicyclette entraînent 27 décès supplémentaires par an.

Au total, ce passage de la voiture au cyclisme se traduirait par 29 décès de moins par an.

Il existe de nombreuses raisons de soutenir cette transition. Une augmentation substantielle de l'usage du vélo aurait des avantages majeurs en matière d'activité physique. L'outil Impacts of Cycling, qui calcule les avantages de l'activité physique pour la santé, estime qu'une multiplication par cinq du nombre de cyclistes pourrait chaque année prévenir plus d'un millier de décès prématurés en Angleterre...

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - La voiture tue trois fois plus de personnes par kilomètre que le vélo

Articles en Relation

En voyage, le vélo chargé attire les curieux et facilite les rencontres Objet de curiosité, connu de tous, le vélo est un facilitateur de rencontres. | Bruno Poussard  Boosté depuis le déconfinement, le vél...
La semaine imaginaire de Guy Bedos Guy Bedos à l'Olympia, le 23 décembre 2013. | François Guillot / AFP  Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a f...
Les voyages lointains en 2020, à vélo plutôt qu'en avion Un voyage sans autre énergie que celle de son corps. | Bruno Poussard  Boostée depuis le déconfinement, la bicyclette revient à la mode. Ce...
On ne vit pas si mal avec un masque, on en deviendrait même à l'aise Porter un masque brouille nos repères, mais ne pas montrer sa bouche expose moins socialement. | Gabriella Clare Marino via Unsplash Nous vivons sous...
Les Clarks, summum du cool en Jamaïque Synonyme de décontraction, attribut badass, mais classe, la paire est portée par celui «qui veut montrer d'où il vient». | Pkilla Pressure via Fl...
Le masque est-il un frein à la séduction? Forcément, on misera davantage sur le regard. | Vera Davidova via Unsplash À l'époque du Covid-19, nous devons nous défaire d'un élément majeur de la...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA