La règle du 1 kilomètre a-t-elle vraiment un impact sur le Covid-19?

Santé

La France est l'un des seuls pays européens à avoir instauré une limite de distance lors des sorties. | Arek Adeoye via Unsplash

On le sait, les contaminations à l'extérieur, à condition de porter un masque, sont rares. Quelle logique alors pour cette mesure?

La règle du 1 kilomètre a-t-elle un sens? Cela ne vous aura pas échappé, depuis le début de ce second confinement, et comme en mars dernier, les sorties sportives et pour prendre l'air sont limitées à un rayon de 1 kilomètre autour du domicile et à 1 heure.

Est aussi interdit tout rassemblement dans l'espace public, et donc la rencontre entre membres de différents foyers. Mais si cette mesure avait une certaine logique lors du premier confinement, notamment à cause de l'absence de masques disponibles pour le grand public, est-ce encore le cas aujourd'hui?

La question pourrait sembler anecdotique, la deuxième vague ayant rempli rapidement les lits des hôpitaux. Mais elle vaut que l'on s'y arrête, parce qu'elle est l'une des mesures les plus concrètes qui s'appliquent dans nos quotidiens.

Aucune donnée scientifique

La France est l'un des seuls pays en Europe à avoir instauré une limite de distance lors des sorties. Comme le relevait CheckNews, l'Angleterre encourage même les personnes habitant seules à faire un tour dans un parc avec un·e ami·e. En Belgique, où la courbe des infections semble s'infléchir, il est toujours possible de se réunir à quatre dans la rue, un confinement «sans isolement» selon le gouvernement fédéral.

Si le confinement implique évidemment le fait de limiter le plus possible les interactions sociales, ne risque-t-on pas, au contraire, de complètement casser le lien social en empêchant les sorties? «Les Français se concentreront sur leur famille», a-t-on pu entendre en provenance du gouvernement.

Mais quid des personnes habitant seules, qu'elles soient jeunes ou âgées? Que risque-t-on vraiment en allant à 5 kilomètres de chez soi, du moment que l'on ne prend pas sa voiture ou les transports en commun, d'autant que la règle ne se vit pas de la même façon à la campagne ou en ville?

Après tout, les Français·es disposent désormais de masques, qui faisaient cruellement défaut lors du premier confinement. La recherche scientifique montre d'ailleurs que le risque de contamination est très faible lorsque l'on se trouve à l'extérieur et que l'on respecte les gestes barrières.

Une étude publiée en août dernier par une équipe de l'université d'Oxford et du MIT indique que le risque d'infection à l'extérieur, lorsque les deux parties portent des masques et respectent les gestes barrières est quasiment impossible. «Plutôt qu'une règle de distanciation physique unique et rigide, nous proposons des recommandations graduées qui reflètent mieux la combinaison des multiples facteurs déterminant le risque», suggèrent les auteurs et autrices de l'étude.

ont refusé de répondre à une demande d'interview. Certain·es jugeaient la question superficielle, mais tous et toutes notaient qu'il n'existe quasiment aucune donnée scientifique sur ce sujet spécifique.

«Les mesures du confinement étant prises toutes en même temps, nous ne sommes pas en mesure d'en évaluer l'impact individuel puisqu'elles influent en même temps sur la dynamique de transmission du virus», explique Chloé Dimeglio, biostatisticienne au CHU de Toulouse qui a publié une étude sur l'impact des gestes barrières.

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - La règle du 1 kilomètre a-t-elle vraiment un impact sur le Covid-19?

Articles en Relation

Pourquoi les antivax se méfient du vaccin contre le Covid-19 Les vaccino-sceptiques ne constituent pas une majorité. | Gustavo Fring via Unsplash Une enquête a révélé qu'entre 20 et 32% des Français·es ne se fe...
Covid-19 et sida, des points communs et des différences Des professionnel·les de santé devant un gymnase reconverti en centre d'urgence Covid-19 à Taverny (Val-d'Oise), le 22 mars 2020. | Ludovic Marin / AF...
Covid-19: vous n'imaginez pas tout ce que le masque en tissu peut faire pour vou... Bien que l'usage du masque en tissu soit assez généralisé, de nombreuses interrogations subsistent. | Vera Davidova via Unsplash Des épidém...
Pourquoi le vaccin d'Oxford-AstraZeneca pourrait changer la donne Le vaccin développé par l’université d'Oxford et AstraZeneca présente plusieurs avantages. | Emin BAYCAN via Unsplash Très attendu en raiso...
Avant d'envisager un second confinement, il faut peser l'impact psychologique d... Les troubles du sommeil se sont maintenus après le déconfinement. | Atharva Tulsi via Unsplash En France comme ailleurs, la pandémie de Covid-19...
Pour faire face au Covid-19, faites l'amour Rien ne vaut une partie de jambes en l'air pour renforcer son organisme. | Alejandra Quiroz via Unsplash Avoir des relations sexu...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA