La musique ambient et New Age assure ma survie depuis que les concerts et clubs sont à l'arrêt

Musique

L'ambient et le New Age sont là pour nous rappeler l'importance de l'écoute. | Igor Kasalovic via Unsplash

Longtemps moqués, ces styles musicaux à base de gongs, clapotis de vagues et nappes sonores interminables séduisent aujourd'hui de nouveaux publics.

Les modalités d'écoute de la musique ont été profondément bouleversées par le Covid. Confinements et couvre-feu obligent, la liste des lieux où elle s'expérimente a été amputée. Résultat: la musique est désormais moins une affaire collective qu'une activité d'intérieur, réduite à la sphère du foyer.

Avec moins de fêtes et donc d'espaces de décompression pour faire face à l'incertitude, la recherche d'une échappatoire «d'intérieur» s'est naturellement imposée, l'ambient/New Age apparaissant comme un remède évident.

«Une musique aussi insignifiante qu'intéressante»

Ce n'est pas un hasard si l'ambient est née dans un lieu de soin, à savoir dans un hôpital. En 1975, le musicien Brian Eno est cloué au lit. Lors de sa convalescence, il écoute des morceaux de harpe à un volume si faible qu'ils se confondent avec les bruits environnants. Cette expérience lui donne l'idée d'inventer une musique «capable d'accommoder tous les niveaux d'intérêt sans forcer l'auditeur à écouter», une musique «aussi insignifiante qu'intéressante».

Encore aujourd'hui, l'ambient gravite autour de cette définition et cultive une esthétique discrète où rythme et mélodie comptent moins que l'installation d'une atmosphère. La musique New Age, de son côté, est souvent associée à l'ambient mais elle s'en distingue par la concentration auditive que demandent ses ambitions spirituelles.

Selon Chart Metric, l'audience Spotify pour la musique ambient (incluant le New Age) s'est élargie en 2020. D'une part, parce que «le télétravail est devenu la nouvelle norme et, apparemment, les paroles gênent» et d'autre part, parce que «les auditeurs recherchent un sentiment de calme et d'ordre alors que leurs routines […] ont été bouleversées».

Mais au-delà de la statistique, l'ambient est surtout devenu le signe d'une tendance culturelle plus large et adepte de lenteur. La récente fusion de ce genre de niche dans la pop culture en est une preuve saillante. L'année dernière, les albums expérimentaux Everywhere at the End of Time de James Leyland Kirby ont donné lieu à un challenge TikTok consistant à écouter intégralement et sans interruption les six heures et demie du projet.

Autre symptôme: le phénomène des remixs Slowed+Reverb, consistant à ajouter de la reverbe et ralentir –parfois à l'excès– des morceaux existants, les rendant ainsi plus intimistes, assimilables et donc d'une certaine manière plus réconfortants.

Une respiration bienvenue

«La musique est si souvent une expérience communautaire, mais avec toutes ces possibilités arrachées cette année, beaucoup d'entre nous ont cherché des sons comme celui-ci [ambient] pour nous apaiser là où la connexion humaine ne le pouvait pas», analyse Kate Hutchinson dans le Guardian.

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - La musique ambient et New Age assure ma survie depuis que les concerts et clubs sont à l'arrêt

Articles en Relation

L'étonnant retour en grâce de la cassette audio 156.542 cassettes ont été vendues l'an passé au Royaume-Uni. Un record depuis 2003. | Tobias Tullius via Unsplash Ce support emblématique a de n...
2020 a une musique à son image, l'hyperpop Image extraite du clip de Yoga de 645AR. | Capture d'écran via YouTube Des musiciens connaissent un succès grandissant en réinventant ...
Avec «Donda», Kanye West n'est plus à une contradiction près Si Dieu juge, Ye devrait peut-être se méfier de son ultime avis. | Capture d'écran Kanye West via YouTube Ce dixième album est tout bonnement fa...
Anitta, reine de la pop brésilienne et nouvelle icône féministe Anitta, troisième personnalité politique la plus influente au Brésil, est devenue une icône féministe. | Capture d'écran Anitta via YouTube ...
Avec la pandémie, la musique électro devient moins festive et plus introspective Le festival électro Tomorrowland, le 19 juillet 2019 à Boom, en Belgique. | David Pintens / Belga / AFP   Entre underground et institu...
Les girls et boys bands existent toujours, mais ne durent jamais bien longtemps Blackpink à Coachella en 2019. | Rich Fury / Getty Images North America / Getty Images via AFP Le succès international de formations telles...

MUSIQUE LIVE

PROMO MUSIQUE