La gérante vient verifier le travail de son aide a domicile - Histoire Erotique

Erotique

Dans l’episode précédent, apres qu’une aide a domicile soit intervenue pour une toilette chez un client de retour d’hospitalisation post COVID, elle a fait un rapport a sa responsable qui souhaite verifier aupres du client que l’intervention c’est bien passée.


En effet, par mesure de precaution afin d’éviter les risques de recontamination, l’intervention devait se faire sans affaires personnels ; la seule tenue autorisée pour entrer chez le client était une blouse jetable…
Sylvie la gérante, se rendi chez le client Mr X l’apres midi, sa salariée, Isabelle, étant intervenue le matin meme.

Elle était un emoustillée du rapport que lui avait fait Isabelle et elle prenait un malin plaisir à faire cette visite de contrôle.

Sylvie était une belle femme avec une belle poitrine et de tres belles fesses, mais elle était compléxée par sa petite culotte de cheval.
Elle n’était pas trop pudique, a part pour son petit jardin secret qui était un peu différent de la majoritée des femmes et de ce fait elle evitait de l’exposer à la vue des autres : surtout de n’importe qui.

Elle frappa, a la porte de Mr X vers 17h.
Le client d’une cinquantaine d’année, un homme moyen assez mince lui ouvrit la porte.
Il était habillé avec un jooging assez moulant et tee-shirt, normal pour un convalescent.
Sylvie repéra tout de suite, que l’on apercevait son penis à travers le pantalon.
« Il n’a pas de sous vetements, ca se voit tout de suite »

Bonjour, Je suis la gérante de L’entreprise d’aide a domicile, c’est moi que vous aviez eu au telephone la première fois.

  • Enchanté,  que me vaut votre visite
  • Je me permets de passer, pour savoir si tout c’est bien passé avec Isabelle, ce matin
  • C’est assez rare que la responsable, viennent verifier le travail, vous etes tres professionnelle !
  • Oui, nous mettons un point d’honneur à la satisfaction client
  • C’est ce que je vois, Isabelle aussi était tres professionnelle, elle a respecté tout les protocoles.


«  C’est surtout que j’ai envie de me rincer l’œil et de lui, vendre du menage en plus »

  • Puis j’entrer ?
  • Oui, mais vous connaissez les regles d’interventions
  • Euh oui bien sur, mais je pensais que pour une simple visite, le protocole était allégé.

Ah non désolé , les risques sanitaires restent les memes

Avez-vous une blouse pour vous équiper dans votre voiture ?

  • Oui, mais je n’ai pas de camionette comme ma salariée pour me changer.
  • Déshabillez vous devant la porte, il n’a pas de voisins, je vous ramene un sac pour mettre vos affaires.
  • Frappez quand vous etes prête.

Sylvie alla chercher une blouse dans sa voiture
«  Mince, je vais etre obligé de mettre nue dehors, je n’avais pas prévu cela comme ça »
«  Je vais garder quand meme ma culotte, je suis assez pudique pour moi, apres tout je suis la patronne »
Sylvie se deshabilla et enfila la bouse jetable, la honte commencait à monter.
« Elle avait raison Isabelle, c’est à moitié transparent cette blouse, il va me matter »
Sylvie, refrappa, a la porte

  • Entrez maintenant
  • Merci
  • Attendez, …
  • Quoi donc, ce ne va pas
  • Pas du tout, vous savez bien que les sous vetements sont interdits
  • Oui , mais ..
  • Ne faites pas l’enfant, retirez moi ça, je sais rester discret.

Sylvie descendie discretement sa culotte ou plutôt son String qui tomba par terre.
Quoi de plus beau pour Mr XX , de regarder cette petite culotte glissant au sol , sous le regard géné de Sylvie.

  • Mettez-la dans votre sac et discutons maintenant

Sylvie se sentait honteuse, de s’etre fait reprendre par le client alors qu’elle savait bien que c’était interdit et aussi de devoir retirer la culotte de cette façon devant lui.
«  Je suis bien humiliée mais c’est moi qui vais m’occuper de vous maintenant »
Mr XX était satisfait de son coup, il allait pouvoir matter la patronne.
Elle lui plaisait bien, deux beaux gros seins bien ferme qui tendait la blouse avec des tetons pas tres visible, mais ils n’avaient pas encore tres froid.
Ceux d’isabelle le matin était plus gros encore mais plus tombant, ils avaient leur charme aussi et ceux la, il les avait bien vu, surout ses enormes tetons, et il avait bon espoir de voir ceux la aussi plus en détail.
Il ne voyait pas bien, son entre jambe ; impossible de savoir si  elle était épilée completement ou pas, Sylvie étant blonde. Isabelle qui était brune, cela se voyait au premier coup d’œil.
Pour les fesses, il va devoir attendre, elle a toujours été de face pour le moment, mais il y a du matériel.

  • Entrez, passez devant, allons dans le salon.

« Mon dieu, le derrière qu’elle a ! Il prend toute la blouse »
En fait, elles étaient magnifique ces fesses, pas vraiment grosses mais bien en chair, avec une petite culotte de cheval qui les rendaient encore plus volupteuses. A travers la blouse il pouvait discerner un anus bien épilé et assez dégagé.
Mr XX en la suivant commencait à sentir ses symptomes revenir.

  • Asseyez-vous en face de moi, ce sera plus confortable.

Sylvie était génée, il venait de matter ses grosses fesses et elle faisait bien attention de tenir sa blouse une fois assise.

  • Detendez –vous, vous avez l’air crispé.

Maintenant que les formalités sont faites, que puis-je faire pour vous aider.

  • J’aimerai connaitre votre niveau de satisfaction sur la prestation de ce matin et vérifier que le protocole a bien fonctionné sur vous.
  • Votre salariée était parfaite, tres professionnelle et tres gentille et attentionnée
  • J’ai appris qu’elle avait eu des petits problemes de blouse et je voulais m’assurer que vous n’aviez pas été offusqué.
  • Non, pour rien au monde, c’est déjà gentil de m‘aider, surtout avec ce protocol strict.
  • J’avoue que  j’ai eu des moments perturbant, mais bon c’est passé ; c’est vrai qu’Isabelle a une poitrine comme je les aime.
  • Monsieur aime les grosses poitrines !
  • Eh je ne vous parle pas de ses tetons …
  • Je ne connais pas les tetons d’Isabelle, ce n’est que ma salariée
  • Franchement Vous devriez, Je n’en ai jamais vu d’aussi gros et longs

« je ne suis pas de ce genre la, mais bon j’aimerai bien voir si ils sont si gros que cela »
Sylvie, au fur a mesure de la conversation, commencait a s’exiter et se relacher et sans s’en rendre compte ses cuisses commencaient à s’écarter pour le plus grand bonheur du client.

  • Ah justement, je voulais vous parlez de ses tetons, je suis embétée car ils ont reçu un peu de votre  semence en fin de protocole.
  • Un peu c’est peu dire, il dégoulinait

«  A la salope d’Isabelle, elle ne m’a pas tout dit ; j’imagine la scène »

  • Je me suis renseigné aupre d’un specialiste COVID, il faudrait faire une analyse de sperme car il peut etre porteur du virus et je suis inquite pour Isabelle car un teton c’est poreux et le virus a pu passer a l’interieur.
  • Ah bon, et je dois faire cela ou.
  • Nous avons des tests rapides, Isabelle vous le fera demain à moins que vous preferiez tout de suite.
  • Comment se passe le test ?
  • J’ai un petit ecouvillon que je dois introduire dans votre gland , des que le sperme sort de votre penis.
  • Cela doit etre douloureux ? je ne sais pas si je vais accepter
  • Non pas du tout, si cela est fait quand l’orifice est lubrifié par le sperme

En fait, je le fais des que le sperme sort de votre penis.

  • je vais réflechir, c’est génant, je vous redis.
  • Je comprends, refléchissez..

Pendant ce temps, Mr XX continuait de comtempler son entrejambe et scrutait l’ouverture inoportune de la blouse ; elle avait de belles jambes bien bronzées, il pouvait apercevoir uniquement le pubis bien epilé, mais Sylvie n’était pas encore assez détendue…

  • Et vos symptomes, ce sont t’ils améliorés ? l’erection et les douleurs
  • Oui depuis que Isabelle est partie, je n’ai plus eu d’érection et j’ai été tranquille tout l’apres-midi.
  • Et maintenant, ca va toujours ?

Un peu moins depuis que vous etes ici.

  • Ca peut revenir ! Pouvez-vous vous lever.
  • Bien sur.
  • Je dois verifier, que tout va bien, je me permets

Son exitation commencait à monter et elle était impatiente de voir ce sexe en erection permanente.
Sylvie n’avait pas encore fini sa phrase qu’elle baissa le pantalon du client d’un coup sec.
Le sexe en quasi erection totale surgit du pantalon pour le plus grand bonheur de Sylvie
Sylvie étant encore assise, il lui sauta devant le visage
Le client un peu surpris s’exclama :

  • Vous etes rapide, vous ?
  • Oui j’ai peut etre été un peu brusque !
  • En effet, ce n’est pas un peu .Montrez –moi ce gland !

Sylvie était plus apaisée maintenant, elle attrapa sa verge avec deux doigts de sa main gauche et elle decallota delicatement le gland.

  • Je vois, il est toujours bien rouge et j’aperçois une déjà une petite goutte de liquide seminal, preuve d’une excitation qui monte.

Sylvie pris ensuite sa main droite pour palper les testicules, deux petites boules bien ferme et remontées.

  • Dites donc, elles sont bien dure et legerement gonglées, je ne suis pas sur que le protocole est bien fonctionné.

En meme temps, avec la vue plongeante que j’ai sur votre poitrine, c’est un peu normal.

C’est une sacrée paire que vous avez là et ils ont l’air bien ferme également !!

  • Ca peut jouer, mais je me demande si Isabelle a bien vidangé tout ça et si c’était suffisant.
  • Vous a-t-elle bien masturbé apres l’éjaculation…. sur son teton je crois ?.
  • Oui une petite minute
  • C’est pour cela, ce n’est pas suffisant avec une abstinence si longue et ce COVID.
  • Vous pouvez vous assoir.

Mr XX était de nouveau assis, le sexe tendu en face de Sylvie qui avait oublié de refermer ses jambes.
Il pouvait maintenant apercevoir deux cuisses bien ouvertes avec au centre quelque chose qui brillait
« C’était donc cela qu’elle souhaitait cacher a tout prit, un superbe percing en argent, a moins que ce soit ces deux enormes levres tombantes ; je n’en ai jamais vu d’aussi grosses. En plus c’est un de mes fantasmes, avaler les levres en entier dans ma bouche »
Vous allez souffrir cette nuit, cela va s’agraver dans la soirée.

  • Et on ne peut rien faire ? dit ‘il en fixant l’entrejambe de Sylvie

Sylvie venait de s’apercevoir de ses jambes ecartées et de la blouse au dessus du genou.
«  Elle devint toute rouge, Elle savait que le client avait vu ses levres et son percing, mais c’était surtout les levres qui la complexait »

  • Vous pouvez toujours vous masturber et essayer d’ejaculer.
  • Tout seul, je n’y arriverais pas c’est trop difficile a ejaculer avec ce COVID.

Ecoutez, je peux essayer de vous aider, mais normalement je ne suis ici que pour une visite de contrôle.

  • Je comprends
  • A ce propos, avez-vous besoin d’heures de ménage ?
  • Oui cela m’arrangerait, surtout en ce moment, mais avec le protocole vestimentaire.
  • Avec qu’elle priorité ?
  • Surtout l’aspirateur et les sols
  • Ecoutez, ce que je peux vous proposer, c’est de faire une heure ou deux de menage maintenant comme je suis en tenue adequate.
  • D’accord mais cela ne resouds pas mes douleurs au penis.
  • J’ai la solution, on va faire comme cela : Vous allez vous masturber pendant que je fais le menage et que je vous surveille car Isabelle m’a dit qu’il faut vous surveiller, sinon vous arretez.

Ensuite, si ca ne vient pas, je vous aiderai a decharger.

Est-ce que cela vous convient ?

  • Oui, tout a fait.
  • On commence maintenant, masturbez vous.

Sylvie était satisfaite, elle avait gagné des heures de menage et elle allait pouvoir regarder un homme se masturber devant elle pendant un long moment.
Sylvie commenca par l’aspirateur, pendant ce temps Mr XX ne ratait pas une miette de ses allés et venus en blouse quasi transparente.
«  C’est magnifique de voir, une si belle aide menagère gesticulé dans tout les sens a moitié  nue, ses seins qui sautent et se promenent de droite a gauche, ces deux belles grosses fesses ou la blouse rentre a l’interieur quand elle se baisse »
Mr XX bandait comme un dieu et continuait à se masturber, il attendait le moment ou elle allait devoir faire les dessous de canapes et de la table.
Bien sur, ce moment arriva et là quel spectacle, Sylvie a 4 pattes la blouse remontée a cause des bras tendus, et ces deux enormes levres encore plus magnifiques dans cette positions.

  • Je vous surveille, ne vous arretez

Dit’elle, un sein apparent a cause du haut de la blouse trop ouvert dans l’effort.

  • Mois aussi, je surveille que vous me surveillez !!
  • Il me semble que vous etes un peu rouge, ca va ?

Pas trop, je suis trop excité et  j’ai envie de jouir mais je n’ose pas.

  • C’est normal à me regarder au lieu de fixer votre penis.
  • Jouissez, jouissez je n’entends pas avec l’apirateur.

Mr XX , se lacha et commenca a crier et miauler comme le matin avec Isabelle, Sylvie écoutait bien sur cela avec delectation.
Sylvie changea de pièce car sa petite chatte commencait a etre en chaleur avec ses petits cris.
Elle passait l’aspirateur d’une main et se chatouillait de l’autre, ses deux grosses levres étaient trempées et comme elle était plutot femme fontaine cela commencait a devenir abondant.
Elle du s’arreter, mais en laissant l’aspirateur tourner pou camoufler ses petits cris.
Elle était assise sur une chaise de cuisine, les jambes completement écartées et totalement ouvertes, le doig  entre ses enormes levres.
Un doigt ne suffisait plus et c’est l’ensemble des doigts qui étaient maintenant a l’interieur avec des longs va et vient.
Chacun dans sa pièce, ils jouissaient ensemble et ce qui devait arriver arriva, un enorme jet de cyprine gigla et la blouse était maintenant totalement imbibée.
Sylvie s’arreta immediatement, s’apercevant de sa betise.
« je vais etre ridicule maintenant, la blouse trempée »
Elle termina l’aspirateur de sa pièce et retourna voir Mr XX, avec sa blouse humidifiée en bas et de plus en plus transparente.
Il était tout rouge, autant que son gland.

  • Oulala , vous etes tout rouge , il va falloir resoudre ca rapidement
  • Que vous est’il arrivé, un accident avec la blouse
  • Oui, un souci avec le robinet

Mr XX voyait tout ce qu’il y avait à voir, le percing, le clitoris bien gonflé et les belles levres qui depassaient.
Elle s’approcha pour regarder son gland et Mr XX qui continuait de se masturber s’aperçu de quelque chose.
«  Quelle est cette odeur ? cette blouse ne sent pas le detergent mais plutôt une odeur feminine. Je n’y crois pas , elle s’est masturbée et en plus c’est une fontaine »
Sylvie était telemente excitée qu’il fallait qu’elle le branle jusqu’au bout.

  • Je vais maintenant vous masturber rapidement et essayez de lacher tout, ca va vous soulager.

Elle attrapa cette belle verge en pleine erection et appliqua des mouvements rapides et energiques
Le resultat ne se fit pas attendre, Mr XX était reparti dans des cris de jouissance –

  • C’est bien Monsieur,
  • Est-ce que je peux vous poser une question dit ‘il en jouissant
  • Oui bien sur.
  • C’est bien un Percing que vous avez au dessus de vos deux grosses levres
  • Oui, vous etes un sacré vicieux vous ! vous avez vu mes levres, j’ai honte
  • Pourquoi honte ?
  • Ce n’est pas courant et cela me complexe
  • Savez vous que certains hommes fantasme la dessus.
  • Non, je ne pense pas
  • Certainement, vous en avez un devant vous

Sylvie , professionnelle , continuait la masturbation sans s’arreter tandis que Mr XX jouissait.
La blouse immaculée, relachait un effluve qui augmentait l’exitation du client.
Mr XX continuant a mater les cuisses de Sylvie, lui dit

  • Il me semble que quelque chose coule sur votre jambe, et cela ne ressemble pas à de l’eau du robinet
  • Vous savez je suis une femme, et tout cela m’exite un peu et j’en suis désolé.
  • Est-ce que je peux vous demander une faveur
  • Dites-moi
  • J’aimerai y gouter, en tout bien tout honneur bien sur
  • Je ne sais pas si cela est tres professionnel
  • Non mais si c’est pour m’aider a ejaculer, oui.
  • C’est vrai, je vous autorise à passer un doigt uniquement sous la blouse et de recuperer ce qui vous interresse mais sans me penetrer, s’il vous plait.

Mr XX , passa aussitôt la main et découvrit une chatte inondée , ce n’était meme pas la peine de mettre un doigt , il ne pu s’empecher de jouer avec ses enormes levres quelques instants et racla la main sur ses levres et ramena celle-ci trempée a sa bouche.
Mr XX introduit l’ensemble de ses doigts dans sa bouche et delecta cette douce boisson.

  • Mon dieu , c’est divin , j’aimerai en avoir encore mais a la source cette fois !
  • Vous exagérez mais il est vrai que le meilleur est au fond

Cela sonnait comme une autorisation pour Mr XX.
Mr XX introduit alors 4 doigts a l’interieur, c’était magique cela rentrait tout seul, Sylvie était toute dilatée.
Sa main effectuait de nombreux va et viens dans son vagin pendant qu’il se masturbait toujours de l’autre ; son sexe était bien sur en erection maximale malgré son gland douloureux.
Sylvie de son coté , commencait à glousser discretement

  • Nous avions convenu d’un seul doigt
  • Oui je sais, mais ma main a glissé avec tout ce lubrifiant et je comprends pas , la main est rentrée toute seule.

Ne vous inquitez pas, je la retire.
Mr XX, la main remplie de ce delicieux breuvage se retrouva immendiatement dans sa bouche ; il n’avait jamais gouté une chatte aussi bonne.
Vous aviez raison, le meilleur est bien au fond.
Mr X  se lança dans de nombreux va et vient pour assécher sa soif de cyprine.
Sylvie ne repondait plus et profitait de cet instant de bonheur, les jambes ouvertes et les yeux fermées en face de ce client qui se masturbait toujours en s’abreuvant le plus qu’il pouvait ; c’était comme un puit sans fond, plus il collectait cette mouille, plus cela coulait

  • Vous savez, je n’arriverai pas a assecher tout cela avec un doigt, me permettez vous de boire directement a votre vagin.
  • Je sais, je suis assez abondante mais vous savez que vous ne devez pas arreter votre mastubation.

Mr X s’allongea tout en se masturbant et fit signe a Sylvie de venir face a lui, s’assoir sur son visage.

Sylvie ne se fit pas prier et mr X se retouva la tete sous la blouse.

Quel spectacle, les grosses levres de ses fantasmes étaient la devant lui, il pouvait les admirer et il allait meme pouvoir les gouter, les aspirer…

Il pouvait maintenant jouer avec ces 2 merveilleuse levres et avaler tout ce qui coulait abondament. Il n’était pas décidé de perdre une seule goutte de ce breuvage et ce n’était pas des gouttes qui coulaient mais c’était plutôt comme un robinet mal fermé.

Sylvie jouissait comme une folle, sa fontaine en feu.

  • Masturbez vous plus fort, ca m’exite et jouissez maintenant

Sylvie repetait cette phrase en boucle et Mr XX totalement excité se lacha totalement. Il lui arrachat la blouse laissant ses 2 seins apparaitre completement ; deux beau obus au tetons ressortis. il avait maintenant une main sur ses enormes fesses tandis que de l’autre, sa masturbation laissait sortir d’enormes giglées dans le dos de Sylvie et sur sa croupe.
   De son coté Mr XX était toujours la bouche ouverte en plein orgasme sous les deux grosses levres de Sylvie sur ses joues qui lacha au moment de son orgasme une fontaine de cyprine dans la bouche de son client.
Sylvie sentait le sperme dans son dos et ses fesses se diriger, comme une source rejoint la vallée, entres ses deux fesses bien dégagées.
Une fois la sensation de noyade passée ou il dut avaler tout ce qui arrivait, Mr XX voulut se dégager mais Sylvie se retourna et se retrouva face a cette queue pleine de sperme en position 69.
« Tout cette semence gachée, Quel dommage de ne pas essuyer cette queue avec ma langue, tout cela a cause de ce risque de COVID »
Mr XX demanda

  • Que faites-vous ?
  • N’oublions pas le protocole en cours, Pendant que je continu de bien vider ces deux petites boules, nettoyez moi bien ma chatte, elle est encore bien inondé et comme vous avez l’air d’aimer cela, profitez en.

«  C’est vrai que j’aime cela, mais juste après l’éjaculation, mon envie a un peu baissé »

MrX  avait maintenant devant lui un superbe fessier recouvert de son sperme qui coulait entre les deux fesses pour rejoindre les deux grosses levres de Sylvie ; il ne pouvait pas bouger et sylvie savourait ce moment.

Bien que cela ne l’enchantait guere, il du se resigner à nettoyer ce melange aphrodisiaque, pendant que Sylvie le masturbait pour bien assécher ses deux testicules.

Avec ce COVID, malgré tout cela, cette verge avait encore du mal a se relacher, et sylvie sentait apres une legere molesse passagère, une nouvelle raideur, sans doute ausssi parceque Mr X commencait a aprecier le melange qu’il nettoyait avec sa langue.-

  • Vous savez que nous avons encore le petit prelevement à faire.
  • C’est trop tard, vous m’avez tout vidé, je suis a sec.
  • A ce que je vois et ce que je ressens, il me semble qu’il en reste encore, elle est encore toute dure et les testicules aussi.
  • J’ai un peu peur, en fait.
  • Ne vous inquietez pas j’ai l’habitude, cela ne fait pas mal si vous ne bougez pas ; juste un petit chatouillement.

Sylvie tout en masturbant Mr Xx de la main droite, elle amena sa main gauche entre ses cuissses.

  • De toute façon, vous n’avez pas terminé votre travail, je ne suis pas bien nettoyée !!, continuez pendant ce temps.

Mr XX n’avait pas le choix d’optempéré, il ne pouvait pas bouger.

  • Oui Madame.

Tout en masturbant ce sexe toujours en erection, Sylvie preparait son matériel, un petit pot et un ecouvillon comme une professionnelle.

Elle pouvait maintenant s’attacher a sa nouvelle mission, faire ejaculer Mr XX de nouveau.

Elle commencat à se toucher le clitoris et le malaxer pour faire monter un orgasme et relancer l’exitation de son client.

Celui-ci ne se fit pas attendre et une belle petite giglée arrosa de nouveau le fond de gorge de Mr XX qui continuait de nettoyer ce bel abricot.

Son erection était de plus en plus dure et Sylvie accelerait les mouvements sur sa verge.

  • Je sens que ca vient dit’elle, le gland est en train de gonfler

Sylvie avait d’une main, la verge de Mr XX et de l’autre son ecouvillon ; elle surveillait la sortie du première giglée qui ne se fit attendre, elle introduit en meme temps l’ecouvillon d’une bonne longueur.

Mr XX , en plein orgasme ne s’est aperçu de rien.

  • Ne bougez plus, je suis dedans, j’attends que le sperme continu de sortir.

Sylvie, tournait l’ecouvillon pour bien l’entourer de sperme au fond de cette verge, le sperme ne pouvait sortir en continu et cela povoquait un orgasme puissant jusqu'à ce que Sylvie le décide.

Elle augmentait l’orgasme en le tournant, qui faisait monter au plafond Mr XX.

  • Je le retire, c’est terminé, vous allez pouvoir finir d’éjaculer

Mr XX ne pouvait pas repondre, tant la jouissance était intense

Sylvie retira avec douceur cette longue tige et quelques va et vient à l’interieur pour intensifier encore le plaisir tout en continuant de le masturber.

Des que, la tige était partie, un enorme jet sorti a pleine pression jusqu’au visage de Sylvie.

Sylvie se releva enfin pour quitter sa  position de femme dominante.

  • J’espere que les resultats seront negatifs car je suis un peu arrosée.
  • Avez- vous eu mal ?
  • Non pas de douleur, mais qu’elle jouissance !!!
  • C’est tres bien, je vous l’avais dis et vous voyez votre erection a disparu.
  • Vous etes vraiment tres professionnelle et competente surtout.
  • Je vais pouvoir vous quittez, mais il faut que je verifie quelque chose.

Sylvie mis sa main entre ses cuisses et introduit un doigt jusqu'à la garde dans son vagin.

Elle le retira et le ramena à sa bouche pour le gouter.

  • C’est bon, c’est bien propre, meme au fond, cela n’a plus le gout de mouille ; je vous felicite, on ne m’a jamais aussi bien nettoyé.

A bientôt Mr XX , je vous ramenerais les resultats….

Retrouvez cette Histoire sur Voissa.com :  La gerante vient verifier le travail de son aide a domicile

Articles en Relation

TOP 05 Les Meilleurs Films très chauds (érotiques) sur NETFLIX à regarder ABSOLU... J'aborde ici un sujet tabou ou les dislikes vont pleuvoir ???? avec les meilleurs films chaud où érotique sur NETFLIX. Voici un TOP 05 des meilleurs...
Sylvie aime se soumettre aux ordres de son maître - Histoire Erotique Sylvie aime se soumettre à son maître voissanaute et elle exécute tous ses ordres avec une excitation grandissante. Elle n’arrête pas de penser à se...
Il faut rentrer du Séminaire - Histoire Erotique Il faut rentrer du Séminaire - Histoire Erotique J'ai rendu ma chambre d'hôtel le lendemain matin. Je n'ai pas eu l'occasion de revoir mon voisin de ...
Première découverte intense - Histoire érotique Fantasmée Partie 1 Enfin le moment attendu est là, …. le temps est comme suspendu,… nous sommes tous deux dans cette chambre aux murs blanc meublée d'un seul g...
Le Fantasme de Chloé - Histoire Erotique Chloé travaille depuis peu dans une entreprise. Dans son service il n'y a que des femmes, sauf un homme. Le genre d'homme un peut solitaire, il pren...
Charmante soirée au camping! Histoire Erotique Le beau temps arrive et la saison de camping débuté. Cette année nous avons choisi de nous installer dans un petit camping privé pas très loin de la...

RENCONTRE COQUINE

Click here for more!

RENCONTRE DISCRETE


LIVE CAM