La crise sanitaire a exposé les violences conjugales au grand jour

Actualités

Les signalements faits par les proches des victimes ont augmenté pendant le confinement du printemps 2020. | Cristian Newman via Unsplash

Au cours des confinements et couvre-feux, des femmes victimes et leurs proches ont ouvert les yeux sur leur situation, pendant que les associations et institutions ont mis les bouchées doubles pour leur venir en aide. Il faut continuer à ne rien lâcher.

Il aura donc fallu une crise sanitaire pour que tout le monde prenne conscience de cette réalité. Bien sûr, les nombreuses associations et professionnelles écoutant, recevant, accompagnant les femmes victimes de violence le savaient, et ce bien avant l'irruption du Covid et l'explosion des chiffres due au confinement. Mais la crise sanitaire et ses restrictions ont permis de mettre fin à la cécité de certains.

Un récent sondage, réalisé par Solidarité Femmes avec l'IFOP sur les conséquences du confinement, dévoilait qu'une femme sur dix avait été victime de violences conjugales durant le confinement. «Pour le tiers d'entre elles, cela a démarré pendant le confinement, explique Françoise Brié, directrice de la Fédération nationale Solidarité Femmes (FNSF). On voit bien que le domicile est l'exutoire de tout, que les personnes qui leur sont proches sont les plus violentes pour les femmes.» Il fallait donc agir, vite et fort.

Ce fut fait, en premier lieu par les militantes de la première heure et les associations de terrain. La communication, d'abord, fut efficace. De nombreuses femmes victimes de violence ont fait le premier pas, celui qu'elles n'avaient pas osé faire jusqu'alors. «Les femmes se saisissent davantage des dispositifs, constate Françoise Brié. La situation sanitaire a été un accélérateur de violences, mais parfois, aussi, un révélateur pour certaines.»

Pour ne pas sombrer dans le défaitisme à la vue des chiffres effarants, mieux vaut donc voir le verre à moitié plein: devant l'absence d'échappatoires (sortir, aller travailler...), l'aggravation de l'isolement et la complication des démarches physiques, devant la gravité des faits exacerbés par une constante promiscuité, les femmes parlent davantage.

En 2020, les appels entrants au 3919, le numéro d'aide aux femmes victimes de violences, ont augmenté de 70%, avec un pic lors des mois d'avril et mai, puis un second dès le début de la mise en place du couvre-feu, en octobre. L'autre point crucial est la prise de conscience des jeunes femmes. «Sur les personnes suivies, nous comptons 11 à 12% de jeunes de moins de 20 ans. Elles sont de plus en plus dans la compréhension qu'elles peuvent être victimes de violences dès leurs premières relations amoureuses. Cela va s'exprimer par une forme de contrôle sur la personne, les sorties, les vêtements...»

Pour Solidarité Femmes, ces violences, majeures, sont un phénomène de société très important, «un système de domination» qui nécessite de voir au-delà de la question de la prise en charge une fois les violences dénoncées. «Il faut penser l'axe de la prévention, améliorer le repérage, insiste Françoise Brié. Et aussi avoir des équipes très expérimentées sur ces questions. Un acte de violence n'est jamais anodin.»

Des innovations à pérenniser

Certains des réflexes et efforts financiers mis en place lors de cette période exceptionnelle de pandémie ne doivent pas être rangés sur l'étagère des solutions provisoires....

Lire la suite de cet Article sur Slate.fr - La crise sanitaire a exposé les violences conjugales au grand jour

Articles en Relation

Les chiens peuvent-ils vraiment parler avec les humains? Bunny se servirait d'un clavier pour communiquer. | Capture d'écan What About Bunny via YouTube Des vidéos montrant deux chiennes semblant former des...
Réagir sans surréagir face à votre ado accro aux jeux vidéo Les jeux vidéo, dès lors qu'ils sont pratiqués dans des usages sains, présentent un certain nombre d'atouts. | Stillness InMotion via Unsplash E...
Les fictions médicales doivent-elles être réalistes? Les séries questionnent notre rapport à la fiction et au degré de véracité qu'elles doivent atteindre pour remporter l'adhésion du spectateur. | Captu...
Non, la Vegan Society ne demande pas la fin des biscuits en forme d'animaux Le tweet a été cité près de 5.000 fois, avec à chaque fois des commentaires désobligeants envers les vegans et les antispécistes. | via Open Food Fact...
La Berlinale, confinée mais ouverte au monde et aux formes Memory Box, quand effusions d'adolescence amoureuse et explosions mortelles de la guerre s'inscrivent ensemble dans l'image. | Berlinale  Dans d...
Rihanna étend ses représentations inclusives aux hommes Rihanna souhaite inclure dans sa ligne de lingerie des mannequins aux profils divers. | celebrityabc via Flickr Elle a choisi un mannequin grande tai...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA